•  

    Moi Gaulliste de gauche,journaliste-écrivain,anti FN, j'appelle à voter MLP-NDA pour faire barrage à Macron


    Moi Gaulliste de gauche, journaliste-écrivain, opposante au FN,

    j'appelle à voter MLP-NDA pour faire barrage à Macron



    Bonjour

    Je suis journaliste d'investigation, écrivain. Ancienne militante du PS (aile gauche, Chevènement), souverainiste de gauche, Gaullienne.  Toute ma vie, j'ai été une opposante au FN.  Mais il y a des moments où il faut oser prendre une décision difficile. L'appui du très républicain Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen,  m'a aidée à apporter mon soutien à la candidate qui va affronter Emmanuel Macron, sur lequel d'ailleurs je viens de publier un dossier : Macron pour détruire la France,

    http://actualiteevarsistons.eklablog.com/macron-et-bayrou-unis-pour-le-pire-la-destruction-de-la-france-dossier-a130009426


    L'extrémisme m'a toujours fait horreur. Mme le Pen n'est pas une extrémiste. Le FN de Mme Le Pen n'est pas celui de son père, et M. Dupont-Aignan sera son Premier Ministre, garant d'une politique authentiquement républicaine, respectueuse des individus.

    La diabolisation de Mme Le Pen dans les médias, est insoutenable. Elle n'est ni "nazie", ni antisémite. Et si elle est élue, elle fera tout, je crois, pour se faire apprécier et être réélue en 2022. Montrons aux médias qu'on en a assez de leur propagande, de surcroit au service d'un homme qui préfère les milliardaires au peuple, le capital au travail, les actionnaires aux salariés, le risque de guerre mondiale à la chance de la paix. Vous hésitez ? Plus MLP se rapprochera de Macron, moins celui-ci jouera au dictateur, en imposant aux Français tout ce dont ils ne veulent pas (à commencer par l'aggravation de La loi Travail honnie), en gouvernant par ordonnances, sans le Parlement.



    J'appelle à voter  MLP parce qu'il faut absolument faire barrage à Emmanuel Macron. Comme mon article le montre, loin de représenter les valeurs de la France, notamment sociales, il les détruira. De surcroît, il est l'homme du Nouvel Ordre Mondial abominable. Et il poursuivra la dangereuse politique étrangère de M. Hollande, belliciste, soutenant le terrorisme international notamment en Syrie, et prêt à la confrontation avec la Russie qui mènera directement à une nouvelle guerre mondiale, cette fois nucléaire, détruisant notre pays. Femme de paix, je lance un APPEL SOLENNEL à tous ceux qui ne veulent pas d'une nouvelle guerre mondiale. Au seuil du Nouvel Ordre Mondial, de la "nouvelle économie" inhumaine, et du risque d'une grande confrontation via notamment la Syrie (1), seuls Mme Le Pen et M. Dupont-Aignan, adversaires de M. Macron, ensemble, pourront aujourd'hui refuser cette terrible menace existentielle, nucléaire.

    Abstenez-vous, votez blanc, ou faites barrage à M. Macron, comme la Gaulliste Mme Garaud, par ex, en votant MLP-NDA. Au moins pour la paix, pour vous, pour votre famille, pour la France.

    Chantal Dupille (pseudo eva R-sistons)

    animatrice, entre autres, du blog No War

     

    (1) http://www.mondialisation.ca/emmanuel-macron-candidat-a-la-guerre-en-syrie/5587521

     

    ce texte peut-être diffusé sous forme de tract,  relayé
     
     
     
    Liens :
     

     

    Moi Gaulliste de gauche,journaliste-écrivain,opposante au FN, j'appelle à voter MLP-NDA pour faire barrage à Macron..

     

    Macron, piège à cons

    On ne peut pas voter pour Marine Le Pen pour des raisons évidentes, qu’il n’est pas utile de développer ici. Mais ceux qui pensent voter Macron avec la bonne conscience de s’opposer à un quelconque « fascisme » se trompent lourdement. Ce ne sont pas les rêveries pseudo révolutionnaires qui font le fascisme, c’est la volonté de l’oligarchie financière de commander sans partage. Le représentant, aujourd’hui, sous nos yeux, de cette oligarchie financière s’appelle Emmanuel Macron.

    Comment peut-on s’apercevoir qu’il est l’homme de l’oligarchie ? Simplement en ouvrant les yeux sur ceux qui le soutiennent. La presse, qui est gérée par l’oligarchie, et ses principaux éditorialistes, n’ont que des mots d’amour à son égard tout en listant soigneusement ses ralliements. Pis, ils s’offusquent de ce que certains, tels Jean-Luc Mélenchon, osent ne pas se soumettre.

    Macron se voit entouré de tout ce que la politique anti populaire, depuis cinquante ans, a pu créer comme  dirigeants réactionnaires, c’est-à-dire toute la droite, toute la gauche, tout le centre ! On peut ajouter des « antifascistes »  bien connu comme Gattaz, président du Medef ou Laurence Parisot, qui en est l’ancienne présidente. Bonjour le progrès social !

    Vous avez sans doute remarqué que notre petit banquier gère les ralliements sur le mode psychorigide : il n’envisage aucune négociation programmatique. Mieux, il nous a expliqué qu’il gouvernerait par ordonnances. Tous ceux qui s’apprêtent à voter pour lui en se réservant pour les élections législatives peuvent déjà commencer à pleurer.

    Macron représente non seulement l’oligarchie en France mais aussi l’oligarchie mondialisée : il a été faire  allégeance à Berlin, à New-York, à Tel-Aviv, à l’Otan. Il a aussi déclaré qu’il interviendrait en Syrie, même sans mandat de l’ONU, tout en affirmant son hostilité à la Russie.

    Évidemment, il s’enthousiasme pour l’Union Européenne, qui est précisément le syndicat de l’oligarchie, et il soutient la mondialisation, les deux mâchoires à broyer les intérêts populaires.

    Les élections, organisées par la bourgeoisie, avaient pour but de nous demander de choisir un Président, mais sans nous permettre de choisir sa politique : on l’a clairement vu lorsque, pour se débarrasser de Sarkozy, François Hollande fut élu. On a vite compris qu’il a fait pire. Cette élection est une nouveauté, parce que le candidat explique clairement sa politique : « je vous écraserai » La moindre des choses est de répondre : « sans moi ! »

    DR

    http://www.resistance-politique.fr/archives/3050

     

    ALERTE ! LA PEUR seul argument pour que Macron l'emporte et impose une austérité inouïe et la guerre impérialiste !

    Présidentielles : La Marche Triomphale des Oligarques.

     
    Présidentielles : La Marche Triomphale des Oligarques...

     

    (...) " Tous Unis ! " ...

    Slogan du deuxième tour des élections présidentielles que nos oligarques clament, déclament, hurlent, tambourinent, "cymbalent", trompettent, cornent, aboient, hululent !...

    Quel souffle !  Quelle énergie !

    Tels des termites sortant subitement de tous les trous des poutres vermoulues de nos institutions, partis politiques ou cuisines électorales !... Pullulant, s'activant, courant, dans tous les sens, d'un plateau TV à un micro de radio, d'un meeting militant à une kermesse médiatique...

    Contre la "Crise" ?... Le "Chômage" ?... "L'Inflation", camouflée dans les statistiques bidonnées ?... La "Paupérisation" croissante de la majorité de la population ?... Pour se mobiliser dans la "création d'emplois" et la "réindustrialisation" du pays ?... Pour que la France redevienne un pôle de Paix, à l'intérieur de ses frontières et à l'égard des pays étrangers qui ne souhaitent que partager concorde, coopération, échanges et prospérité avec nous ?...

    Mais, non !...

    Pour affronter le "Diable Fasciste" qui se présente à la porte de nos chaumières... Menaçant, après l'avoir fracassée, de nous entraîner dans l'Enfer et ses Damnations !...

    Jusqu'à "nos bas de laine" qu'il va nous dérober, nous alerte avec véhémence le "gaulliste" Dominique de Villepin, hystérique, haletant de panique : " il n'y aura plus ni bas, ni laine " !... (2)

    Oui !  A l'unisson !

    Tous groupés, solidaires,  quels que soient "programmes", "idées", "clivages politiciens", pour "sauver la France" en soutenant Mammon, ou Macron, suivant les accents régionaux...

    Ce pathétique avatar oligarchique, politicien néophyte ou post-ado, censé incarner la "rupture avec l'ancien système", pour les naïfs ou les drogués de propagande... (3)  En fait : nouveau masque de l'hyperviolence de la caste au pouvoir.

    Pourquoi cet énorme, colossal, conditionnement anxiogène, de la part d'une caste politique mobilisée comme un seul homme pour nous annoncer que le Ciel allait nous tomber sur la tête ?... Alors que, dès le premier tour de l'élection, elle est assurée que sa marionnette sera élue... Célébrant cette victoire, dans l'euphorie grégaire, au sein d'une des grandes brasseries "branchées" de la capitale...

    Il est vrai qu'arriver en tête au premier tour avec un pourcentage des "électeurs inscrits" (et donc, pas seulement des "votes exprimés") à peine supérieur à 18 %, cela fait un peu maigrichon comme approbation et légitimité de la part de la "nation française"...

    Pratiquement, 82 % du corps électoral n'a pas voté pour cette baudruche.

    Pour mener le peuple à l'abattoir de l'austérité et participer à toutes les guerres impériales décidées par notre suzerain, et enrichir d'autant  notre oligarchie "mondialiste", il est impératif d'inverser la tendance au deuxième tour en provoquant un "vote massif" en sa faveur. La sauvagerie du "programme" étant impossible à mettre en avant, reste : La Peur !...

    D"où la nécessité de sortir "le Diable" de sa boîte...

    Afin de mettre en scène "La Marche Triomphale des Oligarques" !...

     

    1.  René Guénon, La Crise du Monde Moderne, première publication : 1927, p. 74, téléchargeable gratuitement.

    2.  Vu et entendu le 3 mai 2017 sur BFM-RMC TV, https://www.youtube.com/watch?v=cTyA_Z1I1LI

    Affligeant spectacle d'un homme, dont on avait pu apprécier le courage et la force de conviction, lors de son célèbre discours à l'ONU ; exposant le refus de la France de participer à la coalition se préparant à dévaster l'Irak sur fondement de mensonges.

    Réduit à brasser du vent, dans une gesticulation histrionique de veulerie...

    3.  Cf. le profil psychologique de cette création médiatique, dressé par un spécialiste italien : https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

    .

    Moi Gaulliste de gauche,journaliste-écrivain,opposante au FN, j'appelle à voter MLP-NDA pour faire barrage à Macron

    POURQUOI LA CANDIDATURE MACRON A UN GOÛT DE MORT

    Quand Hillary Clinton a appris que Trump, son ennemi juré, avait bombardé l’aéroport de Shayrat (Syrie), elle a applaudi des deux mains. On l’avait vue   aussi, dans une vidéo, sauter de joie d’un air carnassier en apprenant la mort de Kadhafi.

    Ce ne sont pas que des symboles. Hillary Clinton est la figure emblématique du clan néo-conservateur aux Etats-Unis (à cheval sur les démocrates et les républicains) qui a déjà mis à feu et à sang sept pays (4 millions de morts au total, selon Michel Onfray).

    Macron n’a pas l’air aussi agressif que Hillary mais il est le représentant de ce clan dans la bataille électorale française. Il  partage d’ailleurs avec H. Clinton toutes les options libertaires de ce que Jean-Paul II appelait la « culture de mort ».

     

    Les néo-conservateurs libéraux libertaires

     

    Les néo-conservateurs veulent faire régner la démocratie et les droits de l’homme dans le monde, en particulier au Proche-Orient, au besoin par des bombardements massifs de populations civiles (comme en Libye) et un soutien actif aux islamistes. Mais ils sont aussi libre-échangistes en économie, libertaires dans les questions de société, partisans d’immigration aux Etats-Unis et surtout en Europe (Obama a, comme Macron, félicité Merkel pour sa politique d’accueil), partisans de l’euro et de l’Europe de Bruxelles (là aussi Obama a pris parti contre le Brexit). Mais ils sont surtout violemment hostiles à Poutine et tout ce que représente la Russie d’aujourd’hui, notamment son opposition aux surenchères libertaires.   

    Cette mouvance mondialiste, dont les ramifications traversent l’Atlantique et qui est soutenue par les grandes banques (Goldman Sachs en tête) est souvent réduite à sa dimension économique :  il s’en faut pourtant de beaucoup qu’elle se contente de défendre les intérêts purement économiques du capitalisme :  démantèlement des systèmes sociaux, liberté des échanges, réduction de l’Etat, privilèges du capital.   Comme disait un de   ses représentants les plus éminents, le milliardaire Warren Buffet, par ailleurs financeur des campagnes   pro-avortement : « Je crois à la lutte des classes, mais maintenant, c’est nous le parti des riches qui la gagnons ». Si le néo-conservatisme libéral se réduisait aux questions économiques, ce serait après tout un moindre mal.  Mais certains de ses membres ont d’autres préoccupations : ils ne préparent rien moins que la guerre contre la Russie de Poutine. George Soros, autre milliardaire philanthrope, s’est juré de l’abattre. Comment ? On se le demande sinon en risquant un affrontement nucléaire. Ils n’acceptent pas non plus que leurs plans de destruction de l’Etat     syrien   aient été mis en échec par Poutine    et veulent y intensifier la guerre.

    Pour exécuter ce projet, il leur faut une Europe parfaitement unie derrière l’OTAN :  pas   une tête ne doit dépasser. Il leur faut un alignement total de tous les pays, et d’abord celui qui a si souvent joué les fortes têtes, la France. C’est la raison pour laquelle ce clan a tout fait pour y imposer un président à sa botte :  Emmanuel Macron, entièrement acquis à toutes ses idées, jusqu’à la caricature.

     

    Fillon ne suffisait pas

     

    Il ne serait agi que d’un projet économique, Fillon aurait fait l’affaire : le candidat des Républicains ne remettait en cause aucune des orientations économiques voulues par les réseaux mondialistes : comment l’aurait-il fait puisque son bras droit, Henri de Castries préside le club de Bilderberg, un des lieux emblématiques de cette mouvance ? Il ne contestait ni le libre-échange, ni l’euro et proposait même un programme de réduction du pouvoir d’achat    populaire qui avait tout pour leur plaire. Mais ça ne suffisait pas : l’élection de Fillon aurait rapproché la France de la Russie et donc rompu le front euro-atlantique dont ils rêvent.

    Il se peut même que cette obstination à éliminer Fillon et à imposer Macron soit lié à ce projet de guerre.  

    Un projet qui a un adversaire : Donald Trump dont l’élection a été pour ce clan un sérieux revers et qui avait fait campagne en promettant de mettre un terme aux opérations de renversement de régime (régime change) au Proche-Orient et de chercher un terrain d’entente avec la Russie. Mais Trump fait face à d’énormes difficultés pour imposer ses vues à un Etat américain acquis dans sa majorité aux thèses des bellicistes. Le bombardent évoqué plus haut était sans doute un gage qu’il a dû donner à ses opposants[1].

    Dans ce contexte, la France est rien de moins qu’un champ de bataille pour des forces qui la dépassent. L’élection de Macron serait une victoire du clan Clinton (Obama lui a téléphoné son soutien) et une défaite pour le camp de la paix, qui ne se réduit pas à l’entourage de Trump.  Elle pourrait accélérer la mise à l’écart de ce dernier   que les néo-conservateurs attendent pour reprendre leur œuvre de mort.

    Les chrétiens d’Orient ont par là même tout à craindre d’une victoire de Macron. Sa visite au Liban a montré qu’il était totalement aligné sur la politique menée par l’OTAN depuis six ans dans la région, une politique qui a consisté   à fournir des armes et entraîner les djihadistes   contre le régime Assad mais aussi contre la minorité chrétienne (et d’autres minorités) que, avec ces armes, les djihadistes massacrent. L’élection de Trump leur avait amené un petit espoir de paix. Celle de Macron la ferait envoler.

    L’enjeu de la nouvelle bataille de France, c’est donc la paix du monde. Clairement Macron est du côté de tous ceux qui complotent contre elle.  Il serait au minimum leur allié passif. Quels que soient les défauts de sa rivale, elle serait, comme Fillon, du côté de l’ouverture et donc de la paix.  

    Avec ses allures de Peter Pan, jeune, immature, aérien, et vaguement irresponsable, par là si séduisant, Macron fait penser à ce joueur de flûte conté par les frères Grimm qui, par son jeu magique, avait entrainé à sa suite les enfants de la ville de Hamelin pour les emmener vers la mort.

    Roland HUREAUX

    http://roland.hureaux.over-blog.com/2017/05/pourquoi-la-candidature-macron-a-un-gout-de-mort.html

     

    MA CONCLUSION  :

    Si Macron est élu, n'attendons pas les Législatives : Dès le soir même, allons dans la rue pour manifester notre fureur de voir le pion de Rothschild, Macron, imposé à la tête de la France via les meRdias de propagande ! Donc, résistance, REVOLUTION contre celui qu'en réalité, seuls 18% de Français voulaient comme Président, les autres votes étant par défaut ! Plus tard, il sera trop tard, le dictateur aura imposé, par ordonnances, ses bouleversement dévastateurs (comme la destruction totale de la protection des travailleurs, des droits des salariés, le détricotage complet des services publics, du modèle social français, de l'école publique, de la retraite par répartition, etc, tout ce que Macron a caché ! ...) qui sont aux ANTIPODES de ce que veulent les Français, sans retour, et sans doute déjà les terrifiantes guerres de l'OTAN assorties du soutien aux djihadistes, avec, par ricochet, des attentats en France !

    eva R-sistons (pseudo de Chantal Dupille)

     

    Avant de vous décider, à voir absolument !

    http://actualiteevarsistons.eklablog.com/macron-et-bayrou-unis-pour-le-pire-la-destruction-de-la-france-dossier-a130009426

    http://www.mondialisation.ca/emmanuel-macron-candidat-a-la-guerre-en-syrie/5587521

     

     

     

    .


    2 commentaires
  •  

    Voir aussi mon dernier article,

    LA MENACE MACRON (par chantal dupille, dite eva R-sistons)

     

    Macron, le candidat du Nouvel Ordre Mondial
    et de la 3e guerre mondiale
    par chantal dupille (pseudo eva R-sistons)
     

    Un monde multipolaire, des Etats souverains, ne sont pas tolérés par Washington et ses alliés entre autres anglais et israélien. Tous les pays doivent se soumettre à l'Amérique dominatrice et prédatrice - gare aux récalcitrants, aux Etats voulant garder leur indépendance, le choix de leur politique, comme hier l'Irak, aujourd'hui la Syrie, l'Iran, la Russie, la Chine, la Corée du Nord, le Vénézuela, l'Equateur, les Philippines, etc. Pour eux, fausses révolutions via des agents de la CIA, sabotage économique, provocations, accusations bidon de corruption, déstabilisation par des mercenaires soi-disant Musulmans ou appâtés par l'argent, drogués... et bombardements si nécessaire.


    L'Europe est-elle épargnée si elle n'est pas soumise aux Américains ? Pas du tout, la Yougoslavie, par ex, a fait les frais de son non-alignement.  Et la France jadis gaullienne et souveraine, puis chiraquienne s'opposant à la guerre inique contre l'Irak ? Pas question de la bombarder ! Et c'est ainsi que via les médias laquais, Sarkozy puis le couple malfaisant Hollande-Valls si liés à Israël furent imposés, pour notamment servir les intérêts étrangers, en vendant par ex les fleurons de l'industrie française, ou en menant des guerres barbares, avec notamment EI ou les monarchies pétrolières, pour le compte des Anglo-Saxons et des Israéliens. 


     

    Cette politique-là doit continuer, coûte que coûte, et même aller plus loin en mettant en place le Nouvel Ordre Mondial que le sinistre Attali décrit si bien dans ses effrayantes Conversations d'Avenir (chaînes parlementaires). C'est ainsi que sous toutes sortes de prétextes plus ou moins fallacieux (affaires, diabolisation..), et sous la férule du machiavélique Hollande, les candidats Fillon et Mélenchon furent écartés,  en attendant que Marine Le Pen subisse le même sort. Le joker choisi est un inconnu, juste passé par le Ministère des Finances où il dressa contre lui les travailleurs français : L'affairiste Macron,  ex banquier pour Rothschild, un pur produit du Système. Mais cela, bien sûr, n'est jamais évoqué dans les médias du Système...

    L'ambitieux Macron, malgré la publicité pour ses "100.000 marcheurs" (en réalité des figurants payés pour poser devant les caméras), ses grandioses shows et meetings coûteux (financés par ses amis milliardaires, chut !), ne décollait pas, d'autant qu'il commettait des bévues sur le passé et les choix français. Survint François Bayou, l'éternel perdant affamé de reconnaissance enfin, et se croyant, le bougre, indispensable au pays. Il vole au secours de celui qui incarne ce qu'il a toujours combattu, les Puissances d'Argent. Mais quand on veut absolument arriver au pouvoir, toutes les convictions sont oubliées. Et alors, deux handicapés se rencontrent : l'un par son inexpérience et un gros boulet, La Loi Travail refusée par une très grande partie des Français, l'autre par ses échecs continus. Et l'union fut célébrée en grande fanfare, par les meRdias seulement soucieux de faire gagner l'homme du Système, le préféré des Bilderberg orchestrant les malheurs du monde.

    Donc, quelques semaines plus tôt, le sieur Bayrou était l'adversaire résolu du petit Macron, adorateur du Dieu Mâmon ; il n'avait pas de mots assez durs pour fustiger le "candidat du mondialisme et de l'Europe décomplexée", celui qui à l'étranger représentait la France en oubliant la langue et la culture française, ses traditions, ses valeurs... et les Français dont au fond, il se fichait éperdument sauf devant les caméras. Et qui avait dans ses bagages l'aile la plus dure du MEDEF, le champion du Nouvel Ordre Mondial monstrueux, Attali, les représentants de la mondialisation la plus débridée, tous les Rothschild et les Minc, ou même les tenants de la pédophilie conquérante, comme Bergé ou DCB. Bayrou dénonçait en permanence la politique économique de Hollande, incarnée par le conseiller Macron devenu Ministre des Finances, et le voici, subitement, devenant le promoteur de celui qu'il combattait ! Pour un plat de lentilles ? Un strapontin ? Des investitures pour les Centristes orphelins ? En tous cas, retournement complet qui restera dans les annales du ridicule. Le Président du Modem se justifie : Il veut offrir à la France une "vraie alternance", réunissant sous la même bannière Droite et Gauche ! Mais le pauvre Bayrou ne comprend pas qu'il réalise, ce faisant, le projet du Nouvel Ordre Mondial : Un Parti Unique, d'essence totalitaire. Et qu'il est, actuellement, ingérable ! D'ailleurs, l'attelage Macron-Bayrou est voué à aller droit dans le mur : Jamais Macron n'acceptera de modifier le programme conçu par l'oligarchie financière pour la France, il ne laissera pas le ringard Bayrou imprimer sa marque, imposer le respect du territoire et du modèle social français, la défense des plus faibles contre les ravages de la dérégulation. Bref, cohabitation impossible : La belle union de circonstance entre le rat des champs et le rat des mégapoles, s'achèvera par un divorce cinglant. Bayrou voulait sauver la France en s'alliant avec l'homme des Puissances de l'Argent ? Il la perdra en favorisant l'accession au pouvoir de son fossoyeur, Macron.

     

    Qui est celui que les maîtres du monde
    ont choisi pour détruire tout ce qui fait la France ?
     

    C'est sans précédent ! Voilà un jeune affairiste sans vrai passé politique, sans mandat, sans parti, sans programme, servi par une propagande à la Goebbels, épaulé par les grandes puissances d'argent comme Hitler au temps des nazis, et c'est cet individu-là qui brigue de diriger la France, un pays qui selon lui, n'aurait ni culture propre, ni art à lui ! De qui se moque-t-on ? Il lance ses pseudo marcheurs soi-disant à la conquête de toute la France, il organise sans préciser d'où vient l'argent, d'immenses shows à l'américaine ; il s'enorgueillit - car monsieur est un arriviste orgueilleux - d'avoir AUSSITOT 150.000 adhérents, sans cotisation exigée, s'il vous plaît, et on peut cliquer et cliquer, ne riez pas - plus la ficelle est grosse, plus elle passe ! Croyez-le sur parole,  c'est un révolutionnaire, en oubliant le contre devant le mot, et il se dit hors Système, hé hé, alors qu'il en est le plus pur produit, ou plutôt le plus pourri : Financé par des milliardaires, des grands banquiers..., propulsé par tous les meRdias appartenant aux plus grosses fortunes, piloté par les plus riches francs-maçons, et tout le gratin du CRIF, n'en rajoutez pas ! La France perd la tête !

    La Finance ? Dans la plus redoutable des banques, et comme banquier d'AFFAIRES ! Sa vision de l'économie découle de ces quatre années, la finance dérégulée sera donc AU COEUR de l'économie Macron - aux antipodes de l'économie réelle, et des aspirations des citoyens. Un militant résume la situation : "En marche est une ESCROQUERIE inventée par une OLIGARCHIE AUX ABOIS pour garder le contrôle du pays qu'elle pille". En fait, le jeune loup Macron incarne tout ce dont les Français ne veulent pas : Une société ultra libérale et sans frontières, une économie complètement dérégulée, sans garde-fous, le Marché roi, la marchandisation de tout, la Loi de la jungle c'est-à-dire du plus fort, le profit à tous prix, une concurrence débridée, le sacrifice des travailleurs aux actionnaires (au capital)... assortis du renoncement aux traditions, aux identités, à l'Histoire et à la culture du pays, aux services publics, aux acquis sociaux, à la protection des travailleurs, à l'indépendance nationale, à la démocratie, aussi... N'en rajoutez pas, la coupe est pleine ! Et pourtant, bien des Français vont apporter leur soutien à tout ce qu'ils détestent ! Cherchez l'erreur...

     

    Mais il y a pire encore ! La mondialisation malheureuse du chérubin Macron prépare l'avènement du terrifiant Nouvel Ordre Mondial cher à Attali, à base du primat du numérique, d'ubérisation, de robotisation, de transhumanisme, de mégapoles invivables, etc. La farce Macron tourne à la tragédie ! D'autant que l'affairiste veut accueillir, comme Merkel,  le maximum de réfugiés qui seront taillables et corvéables à merci, aux dépens des travailleurs français qui n'accepteront évidemment pas d'être pressurés pour 2 à 4 euros de l'heure. Et ce que l'hypocrite candidat se garde de dire, c'est qu'il rêve de faire de la France une start-up à la californienne (on sait que les start-up sont broyeuses de temps, d'argent, et éphémères), une Silicon-Valley avec 1% de milliardaires et 99% de chômeurs, de précaires, de malheureux, de déséspérés. Bref, le rêve américain qui tourne au cauchemar... Et après ça, Macron osera promettre de protéger les Français ? Quel imposteur !

    Et que dit le chou-chou des requins de la Haute Finance et des merdias ? "Passer par l'élection est un cursus d'un ancien temps. Le libéralisme est une valeur de gauche. Le statut des fonctionnaires (protecteur) n'est plus adapté au monde tel qu'il va. Travailler moins ? Une fausse idée. Travailler plus en gagnant moins, pour rivaliser avec les concurrents. Il ne doit y avoir ni tabou, ni posture, Il faut des jeunes voulant devenir milliardaires. On est comme une sorte de prostituée ; Le job, c'est de séduire. La France est malade. Il y a une majorité de femmes, beaucoup sont illettrées. Nous pourrions déroger aux règles du temps de travail. Pour la concurrence, je n'empêcherai jamais les délocalisations. Je conduirai des réformes difficiles. Pour aller vite, je promulguerai les lois par ordonnances. Je suis pour le maintien de la Loi d'Urgence"... autrement dit, Monsieur se passera du Parlement pour imposer TOUT ce dont les Français ne veulent pas ! Comme les nazis hier, décidant au mépris de tous : Surtout pas de référendum, avec lui ! Macron est le PROTOTYPE de l'homme du futur, d'un futur conçu par des Attali, totalement déshumanisé, prédateur, et avec des êtres asexués comme lui, sans progéniture et sans foi ni loi. 

    Naturellement, tout cela n'apparaît pas clairement dans le programme, qui reste volontairement flou, inaudible. Sinon les Electeurs fuiraient ! Et pour faire illusion, Macron enrobe ses réformes insupportables d'un mot: PROGRESSISME. Il s'agit là de la plus grande arnaque, avec les promesses de patriotisme et de protection, de la campagne électorale du candidat ambitieux : Car son progressisme est l'antithèse du progrès, il est synonyme de destruction de tous les obstacles à l'avènement de la société future : La protection des travailleurs et des familles, les services publics, le modèle social cher au coeur des Français, etc. Ce progressisme-là sera vite si impopulaire, qu'il faudra bien entendu l'imposer : "Pour avancer, l'article 49.3 restera d'actualité". Ce fameux article qui entre les mains de Valls, a soulevé d'indignation les français ! On comprend la nécessité, pour Macron, de pérenniser l'utile Loi d'Urgence (promulguée à la suite du terrorisme d'Etat) contre les insoumis, les contestataires, les manifestants, les opposants... Un contrôle absolu que le futur DICTATEUR imposera sur Internet ! Oui, disons-le clairement, avec Macron c'est la dictature du GRAND CAPITAL qui est en marche ! Mais on s'en apercevra trop tard... Le réveil sera épouvantable, et sanglant !

     


    Le capitalisme vous fait peur ? Macron l'aggravera au mépris de toutes les contestations et de tous les humains. C'est ce que le cynique bonhomme appelle la "modernité", le "nouveau capitalisme", d'inspiration brutalement américaine, auquel les Français devront de gré ou de force se soumettre. Et d'ailleurs, tout est américain en Macron : Sa démesure, son hystérie de télévangéliste, son marketing de paillettes clinquantes, sa désinformation,  ses rassemblements gigantesques, grandioses, avec moult figurants,  ses méthodes agressives avec messages téléphoniques pré-enregistrés juste avant le vote, ses arguments vides de sens, ses promesses bidons, sa vision "moderne" de la société, globaliste, reposant sur l'intérêt seulement individuel, la consommation,  l'endettement, tournée vers la réussite personnelle et le culte de Mâmon...

    Vision "progressiste" ? Tout le contraire !  "Une fluidification en gommant les différences, les Institutions, les statuts, les identités et les frontières, tout en effaçant l'Etat (NB: protecteur), favorisera LA DOMINATION du Marché" (Alexandre Latsa). La modernité présentée comme un idéal à atteindre, signifie en réalité la DESTRUCTION de tous les repères, de tous les acquis, de toutes les traditions. Et quand Macron parle d'"ouverture", comprenez : DISSOLUTION. Dissolution de la France dans un magma où les Français deviennent, selon Macron, "des peuples de Français" (!), sans Nation, sans culture nationale (1) et avec ensuite une langue commune, anglaise, et des patois multiples.

    A l'image des Américains, la vie politique sera "peopolisée", malsaine, et servie intensivement par la propagande, totalitaire, des médias aux ordres. Inutile de chercher la vérité ! Et les plans sordides du pion de l'Oligarchie seront présentés agréablement, et même enjolivés, mais imposés. Macron est un affairiste, un financier, un banquier du tout puissant Rothschild qui veut mettre à genoux le monde, et sa conception de l'économie vient de son expérience passée, avec à la clef la compétitivité la plus brutale, la rentabilité à tous prix, féroce, et donc la baisse du coût du travail, la flexibilité, la mobilité, la précarisation... Le réveil sera effrayant pour ses électeurs ! Car en dépit de ses belles paroles de bonimenteur, Macron ne sera jamais au service de l'intérêt public, mais des seuls intérêts privés du monde de la finance exacerbée, d'une caste de nantis. Et à l'image de son modèle américain, l'imposteur use et abuse d'une politique spectacle censée masquer les vrais projets des Attali, des Minc, des Bergé.....



    Vous avez aimé le séduisant candidat ? Vous vomirez le Président "néo-mondialiste", ultra européiste (avec un Ministre des Finances unique pour graver dans le marbre concurrence, austérité, flexibilité, privatisations, etc), méprisant la France d'en Bas, et terriblement va-t-en guerres (j'en parlerai plus loin) comme ses maîtres néo-conservateurs américains, au risque d'une guerre mondiale nucléaire génocidaire. La loi Macron et la Loi Travail auront donné un avant-goût de ce qui attend les Français bernés... Le banquier de Rothschild veut du chiffre, du rendement, du profit, des super-profits, sa société impitoyable sera celle des traders, des actionnaires, des financiers... les canards boiteux n'auront pas leur place. Attali, qui voulait poser sa candidature et finalement délégua son protégé Macron pour faire le sale boulot, n'a-t-il pas annoncé une société où les vieux, les inutiles, trop coûteux, seraient euthanasiés ? Qu'en pensera l'ami Bayrou de Macron ? Le néo-libéralisme est en lui-même un fascisme, et il mène directement vers le Nouvel Ordre Mondial, dont lors d'un meeting, N. Sarkozy a dit un jour: "On y viendra qu'on le veuille ou NON" ! Or derrière Macron, il y a de gros intérêts financiers exigeants, et qui veilleront à ce que les diktats européens puis néo-mondialistes, soient accomplis quel que soit le rejet des Français. Il y a une huitaine d'anées, javais écrit dans un article: "L'UE est le tremplin du Nouvel Ordre Mondial", dictature suprême. Emmanuel Macron fera le sale boulot ! Qu'avant l'élection présidentielle, les Français ne doivent pas deviner...

    Le jeune candidat camoufle tout cela en promettant de protéger les Français (à peine élu, d'ailleurs, il aggravera la Loi travail CONTRE les travailleurs), en déclarant sa flamme aux Français bernés "je vous ai compris, je vous aime", en diabolisant, via les médias laquais, son adversaire, en l'assimilant à une nazie par exemple à coups d'Oradour, de visite au mémorial de la Shoah, comme si Marine Le Pen, même unie au très républicain Nicolas Dupont-Aignan, était l'incarnation d'Hitler lui-même. 


    Et quid des multiples casseroles qui lui sont attribuées ? Juste un mauvais gestionnaire dilapidant sa fortune tout en prétendant gérer l'économie française, un grand fraudeur qui devrait être mis en examen, un Cahuzac porté sur les paradis fiscaux, un gros malin profitant des astuces financières et de ses relations oligarchiques ? Et d'où lui viennent les sommes faramineuses qui ont financé son luxueux train de vie, ses palaces, la chance de claquer un SMIG par jour, et puis ses spectaculaires campagnes et son micro-parti dès le départ ? De fonds publics, d'adorateurs de Mâmon, ou d'exilés fiscaux de Bruxelles, peut-être ? Le candidat Macron est étrangement muet. Trop muet. Et la presse prostituée, aussi... En tous cas, le bienheureux homme n'est pas éligible à l'impôt sur la fortune, lui... Pas d'enquête, pas de perquisition, on ne lui demande même pas de fournir des détails sur son discret patrimoine ! La Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique était-elle trop occupée par François Fillon qui devait remporter l'élection présidentielle? En tous cas, la caste politique sait protéger les intérêts de ceux qui la servent avec zèle !





    Ce que cache le programme de Macron :
    la mise en place du Nouvel Ordre Mondial
    passant par la destruction de la France


    Et c'est avec zèle, naturellement, que l'ambitieux jeune financier servira la Caste qui l'a choisi pour détruire tout ce à quoi les Français sont attachés. Mais on ne le verra pas dans son programme, étonnament flou, complexe, brouillon, hermétique, bluffant, ambigu, et cela volontairement, car il aggravera la politique de rigueur, les inégalités sociales, et fragilisera une société déjà mal en point. Ses projets, d'ailleurs, introduisent des SUBTILITES lourdes de menaces. Comment Macron pourrait-il séduire ? Avec une loi du travail plus destructrice encore, sacrifiant la protection des travailleurs, leurs droits ? En privatisant les fonctionnaires pour en faire des précaires ?  Avec une société ubérisée impitoyable, une économie numérique broyeuse d'emplois, des start-up exigeantes qui fragilisent en tuant rapidement les activités, les commerces, la vie de famille ? Une start-up abolit le salariat, les protections sociales, dure peu, la vie familiale est sacrifiée, les heures ne sont pas comptées, le travail devient précaire, de nature esclavagiste. Et Macron ne cache pas qu'on doit être prêt, le cas échéant, à accepter de travailler plus sans augmentation de salaire. Les délocalisations ? Bien sûr, Macron les accepte pour la concurrence, le profit. Pour l'économie, le candidat d'En Marche a un seul projet : La déréglementation, visant à faire reculer les services publics et plus généralement, tout ce qui de près ou de loin est social, protecteur des Français. Quand Macron parle de "protéger" les Français, il est un imposteur, là aussi. Ainsi, il envisage de supprimer le salaire brut ! Même les familles ne seront plus protégées: Par exemple, elles seront séparées par l'exigence de flexibilité, de mobilité, au risque de divorces, et elles ne pourront plus se réunir le dimanche ; c'est pour des motifs purement mercantiles, que le travail sera généralisé le dimanche. Toute la vision de l'économie de Macron est façonnée par son passé de banquier d'affaires : pour lui, la finance dérégulée est le coeur de l'économie. Finance (à l'anglo-saxonne, impitoyable) contre travail ! Une société casino dévastatrice, cannibale... C'est tout simplement effrayant !

    L'agriculture sera modernisée. Comprenez, les petites exploitations, familiales, assurant notamment l'autonomie alimentaire (si utile en cas de guerre, comme en 1940 !), disparaitront, au profit de méga entreprises, productivistes, méprisant la souffrance animale au nom de la concurrence sauvage, du profit, encore et toujours. La France deviendra un désert agricole et rural, perdant son identité, ses traditions, ses agriculteurs, ses éleveurs, des emplois, et des vies humaines (multiplication de suicides).

    Macron veut moins d'Etat, ce qui signifie moins d'Etat social, moins de protection, et plus d'Etat répressif, prônant la "Tolérance Zéro", comme tant d'Américains : Toute incivilité, même mineure, trouvera sa sanction. Dans la société Macron, il sera préférable de voler des millions plutôt qu'un bout de pain !

    .

    http://eva-coups-de-coeur.eklablog.com/coup-de-coeur-non-coup-de-foudre-pour-le-jeune-maire-frederic-robert-a129790058



    Le vrai but de Macron (adversaire du Droit du Travail, du modèle social français, des services publics..), soigneusement dissimulé, est de TOUT privatiser, à grande échelle, de privilégier le capital (actionnaires, traders, etc) plutôt que le travail, et les investisseurs étrangers (2: La France n'est pas à vendre ! Cri d'un jeune Maire de France), de TOUT démanteler, même les professions réglementées : bref, d'AGGRAVER LE CAPITALISME honni des Français ! Et comme ses maitres Rothschild ou Attali, il favorisera la concentration, les fusions, les méga entreprises, au détriment des PME... comme jadis les hyper-marchés ont tué le petit commerce surtout local.  

    Le petit Macron dorlote ses amis actionnaires; pour eux, pas d'ISF. Mais pour les petits propriétaires français qui ont un bien immobilier dont la valeur a augmenté, oui. Et les épargnants, les titulaires d'Assurance vie, regretteront leur vote...

    Quant aux retraites, gageons que le système par répartition fera vite place, avec Macron, à la capitalisation, injuste, chère, risquée, aléatoire. Malheur aux petits retraités ! Leur retraite sera soumise au Marché...

    Quant à la taxe d'habitation, joli hameçon, elle sera compensée par des hausses de taxes, et elle asphyxiera financièrement les communes surtout petites dont Macron, grand amateur de mégapoles, se moquera éperdument.  .Farouche partisan de l'Europe, de toujours plus d'Europe alors même que les Français en veulent toujours moins, il abandonnera la souveraineté de la France entre les mains de Bruxelles, avec un Ministre des Finances - au service de la finance, pas des peuples, comme lui ! - commun, privant notre pays de choisir son mode de gouvernement, son orientation (gauche ou droite), scellant son destin, sa liberté, sa démocratie. Les Euro-Régions achèveront de démanteler la France, puisque l'Europe des Régions remplacera l'Europe des Nations, ôtant à notre pays tout pouvoir de décision : transfert massif de pouvoirs vers la Commission européenne, et la Banque centrale européenne.

    Naturellement, l'enseignement de l'Anglo-américain sera généralisé, pour diluer l'identité française, et les langues régionales tombées en désuétude seront encouragées. Rien ne devra s'opposer à l'américanisation de la France, contre son gré. Et le Traité transatlantique que les Français refusent, sera imposé. Avec les conséquences effroyables que l'on craint ! Eh oui, Macron va si loin dans la soumission au monde anglo-saxon, qu'il est le seul à défendre l'abominable CETA !

     
     

    Comme Mme Merkel, avec son million de réfugiés pour son Grand patronat, Macron accueillera non seulement les travailleurs détachés, mais aussi les migrants, largement, pour atteindre le but ultime du monde postmoderne : Une France multiculturelle (pour Macron, la France n'a pas de culture propre, d'art particulier, et il annonce vouloir lui donner "des couleurs", la rendre "diverse"), un melting-pot noyant l'identité de la France, à jamais (naissances nombreuses). Et la main-d'oeuvre sera peu exigeante, taillable et corvéable à merci, peu coûteuse pour la concurrence : Accroître l'immigration en France, permettra en effet de diminuer le coût de la main-d'oeuvre. Le grand patronat adore Macron... d'autant qu'avec lui, tout pourra être marchandisé, même la santé, même l'environnement, au risque effroyable du gaz de schiste !

    Et à propos de Mme Merkel, on peut compter sur Macron pour renforcer le couple Allemagne-France qui partagera beaucoup de choses, comme des plans de militarisation, et même d'attaque de la Russie, pauvres inconscients ! C'est ça, au fait, l'Europe pour la paix ?Macron n'est pas seulement ultra libéral comme une Thatcher et libertaire (à la Cohn-Bendit ou à la Bergé), il est donc communautariste. Je ne garantis pas que tout cela ira dans le sens de la paix civile ! D'autant que la course à la mondialisation la plus sauvage provoquera une course destructrice au moins-disant social, traumatisante pour les Français, surtout les plus fragiles.

    Le territoire, votre territoire, vous ne le reconnaitrez plus. En particulier, l'Institution à laquelle vous êtes le plus attaché, les communes, vont peu à peu mourir, étouffées, privées de services, d'école, de commerces, même de fanfares, trop coûteuses. Eh oui, c'est ça, le séduisant Macron ! Car il a un faible pour les grandes métropoles mondialisées, aux antipodes des collectivités à dimension humaine, mégapoles où s'entasseront et végèteront tous les exclus de la "nouvelle économie" ubérisée.

    Et tous ces projets ne vous conviennent pas, bonnes gens ?.Dites-vous bien que le charmant petit Macron jouera au nazi en imposant sa "nouvelle économie", il gouvernera par ordonnances, en interdisant les manifestations sous le prétexte, bien commode, de loi d'Urgence; Vous avez apprécié les 49.3 du sieur Valls ? Vous les retrouverez derrière le sourire du fourbe Macron, et vous l'aurez cherché en votant pour votre futur bourreau.


    Mais il y a pire qui attend les Français. Bien pire.Macron fut chargé par l'ambassadeur du Nouvel Ordre Mondial en France, Jacques Attali (vous savez, ceui qui dit qu'on a trop de pouvoir d'achat), de mettre en oeuvre un certain nombre de mesures de son Rapport de 2008. Comme conseiller de F. Hollande, comme Ministre des Finances. Et en tant que Président, s'il est élu, il devra aller plus loin, toujours plus loin dans le bouleversement TOTAL de la France. L'essentiel, d'ailleurs, sera de faire disparaître la Nation française, et les Français, en tant que peuple : Vision d'un Etat minimaliste, donc ne protégeant pas les Français, multiculturel gommant l'identité et les traditions du pays (par ex, Bergé conseille à Macron de supprimer toutes les fêtes chrétiennes), déconstruisant l'Histoire Nationale, s'inscrivant dans une sorte de magma globaliste, sans passé, donc sans avenir ou complètement tronqué. Quant à l'économie, elle devra être bouleversée, elle aussi : ubérisée, robotisée, transformée par le numérique. Avec des emplois sous-payés. Et quels risques ! Macron a lancé ses autobus (pour faire concurrence au service public, lui porter atteinte), et ils ont vite fait faillite. Le jeune Macron a un faible pour le Net : "L'économie du Net est une économie de super stars. Et il faut de jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires". Et les autres ? Oubliés, méprisés, piétinés ?  Macron ose se présenter comme progressiste : Un progrès à la sauce Uber, brutal, détruisant les emplois (la finalité ne sera pas de créer des emplois, mais de faire plus de profit avec le moins d'emplois possible), baissant les salaires, déshumanisant le travail, flexibilisant les individus... pour les super-profits des dirigeants et des actionnaires ! Le mythe du progrès, du libéralisme triomphant, et ensuite, du transhumanisme fou, prenons garde ! L'uber-barbarie ! Et l'économie "collaborative" permettra au "maître" de décider de baisser du jour au lendemain les salaires, de travailler plus en gagnant moins ! C'est ça, la protection à la sauce Macron ? En marche vers l'insécurité du travail et sociale ! Car comment fonctionne la société uber ? Au départ, elle n'est pas rentable, elle se finance auprès des Marchés financiers. Puis elle fait tout pour éliminer la concurrence, afin d'acquérir une position monopolistique. Bref, elle détruit pour asservir (les conditions de travail sont proches de l'esclavage) et s'enrichir.


    Notre industrie et notre agriculture (3) disparaîtront, et bien sûr notre territoire tel qu'il est, et la Nation française, mais pas seulement : Le travail, le salariat, les droits du travail, les droits sociaux, la SS, les services publics, nos retraites par répartition, la culture française, la démocratie, la République, la Droite, la Gauche... TOUT ! Nettoyage complet, comme N. Sarkozy a nettoyé le Quai d'Orsay, dès son arrivée au pouvoir ! Et enseignement dénaturé ! C'est ça, le "progressisme" macronien ? Ou les effrayants prémices du Nouvel Ordre Mondial cher à Attali  ? Avez-vous écouté ses "Conversations d'Avenir" sur les Chaînes Parlementaires ? Vous ne serez plus pareil !




    Et quelle école pour nos enfants ? Déconstruite, avec des programmes allégés, un savoir négligé, une Histoire sans continuité (pour brouiller les repères) et défigurée, privant les élèves d'une part de leur identité, de leurs racines ? Une école Bergé où il est plus important d'avoir des connaissances sexuelles et perverses, confondant d'ailleurs garçon et fille, que de savoir lire, écrire, penser ? Préparant juste à être utile à la nouvelle économie vorace ? Et d'ailleurs l'autonomie croissante des écoles, comme des facs, conduira peu à peu à leur privatisation. L'a-t-on compris ?

    Car c'est l'orwellisation de notre société que l'hypocrite Macron va préparer, sans l'annoncer. Et l'on peut compter sur lui pour imposer la fin des chèques et du liquide, pour pouvoir mieux nous fliquer en permanence, dans tous nos actes. Ou encore nous imposer des implants dans le corps, par ex pour trouver du travail. Une société totalitaire pire encore que celle des Nazis... Oui, Macron préparera d'abord insidieusement, puis franchement, le totalitarisme, du berceau à la tombe ! Rejetons ce processus infernal ! La foi aveugle de Macron dans la finance comme dans la technologie allant jusqu'au transhumanisme, nous menace tous ! Sa future société est mortifère ! Elle prolonge directement les idées d'Attali, comme la Loi Macron a prolongé les travaux de la Commission Attali.Et tout ce que prépare Macron, est camouflé. Par ex, les mesures fiscales favorisant les plus riches sont masquées par une exonération de la taxe d'habitation de 80% des ménages.

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8392


    A-t-on atteint le pire avec la mise en place du Nouvel Ordre Mondial par le disciple d'Attali, Emmanuel Macron ? Eh bien non ! Car le pire du pire est pour bientôt, si pour notre malheur il est élu. Et il faut en prendre conscience ! " « Emmanuel MACRON candidat à la présidentielle française a tenu les propos suivants à la Chambre de Commerce d’Amiens ce mercredi : "J’ai été très clair sur le sujet depuis le début. Je condamne avec la plus grande fermeté l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad. Cela contrevient d’une part au Droit International et d’autre part aux accords de 2013. Et donc si je suis élu président de la République, je prendrai les dispositions en lien avec la coalition et, si possible sous mandat de l’ONU mais même sans mandat de l’ONU pour neutraliser ses capacités chimiques du régime de Bachar el-Assad". Propos extrêmement graves et choquants de la part d’un futur président de la République. Comment peut-on accuser sans preuves et agir sans mandat onusien ? » (http://www.mondialisation.ca/emmanuel-macron-candidat-a-la-guerre-en-syrie/5587521).

    Ainsi donc, Macron poursuivra la folle politique étrangère belliciste des Hollande-Fabius-Ayrault (qui est celle des pires néo-conservateurs américains), en étant prêt, avec la Coalition USA-EI, à la confrontation avec le Président Assad en lutte contre ceux qui veulent détruire son pays, puis, éventuellement, avec la Russie, au lieu d'apaiser les tensions et de cesser de soutenir les djihadistes. Cette politique insensée, de surcroît sans mandat onusien, mènera directement à une nouvelle guerre mondiale, cette fois nucléaire, qui dévastera la France. Avec Macron, la France est en danger de mort !
    Alors, va-t-on laisser l'escroquerie politique, la Haute Finance, le néo-conservatisme, le bellicisme, s'emparer de l'Elysée, pour accomplir de funestes desseins ? Un homme qui a été le principal responsable de l'échec de la politique de François Hollande ? Un banquier d'affaires issu de la Finance internationale, scandaleusement promu par des médias détenus par des milliardaires ? "La candidature Macron est le spasme du Système et constitue une entreprise essentiellement frauduleuse" (Frédéric London, économiste, chercheur au CNRS).

    Alors, en marche VERS la destruction de la France et la guerre mondiale nucléaire, ou en marche CONTRE le dangereux pion de la Haute Finance, de Rothschild, d'Attali, de Minc, de Bergé, du MEDEF, du CRIF, de Bruxelles, des Anglo-Saxons ? Pour ma part, je le dis clairement : PAS UNE VOIX POUR MACRON. Abstention, vote blanc, ou vote MLP-NDA. Soutenir Macron serait suicidaire... 


    Chantal Dupille (pseudo eva R-sistons)
      

     




    (1) Ce qui retient le plus l'attention est le négationnisme qu'il incarne. Macron, c'est le négationnisme de la culture nationale, négationnisme de l'apport civilisationnel de la France, négationnisme de la grandeur historique française, négaionnisme de la Nation française, cela au profit du "financisme", du multiculturalisme, de la victimisation et de la globalisation. (..) Avec une politique menée contre le peuple (rappelez-vous les lois Macron El Khomri etc.), le système ne peut fonctionner que sur le mode totalitaire. Sans mettre les chars dans la rue, sans exécutions de masse, l'opposition est muselée, discréditée, marginalisée par un discours renversé, la novangue néolibérale a été créée dans ce but  L'alternance proposée (avec Macron) est celle du remplacement de la République française, de la France comme pays indépendant, de culture française, c'est le choix d'une alternative à la Nation française. Tout ce pour quoi se sont battus nos aïeux depuis la Révolution. Dillution ou existence... NB: Commentaire: Quels que soient les choix, les issues et les conséquences de ces élections, j'ai le sentiment de faire des adieux à un pays et une nation qu'on appréciait et qu'on respectait, et dont j'ai pu souvent partager les qualités et les attraits. Les années 70 et 80 laissent d'excellents souvenirs attachants. C'est triste à dire, mais cette France n'est plus la France. Sinistre total, étage par étage: social, culturel, politique.

    (http://russiepolitics.blogspot.com.es/2017/04/elections-presidentielles-quand-dupont.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+RussiePolitics+(Russie+politics)

     (2) courte vidéo à voir. http://eva-coups-de-coeur.eklablog.com/coup-de-coeur-non-coup-de-foudre-pour-le-jeune-maire-frederic-robert-a129790058 

    NB Macron va dilapider la France, comme il a commencé à le faire, en vendant le patrimoine et le savoir-faire français à l'étranger, et les fleurons de l'industrie de notre pays.

    (3) J'ai publié quelques tweets à ce sujet : http://eva-r-sistons.eklablog.com/la-mort-des-agriculteurs-et-de-l-agriculture-ue-nwo-a122117900

     

    Alerte ! "Macron est un psychopathe" :

    L’analyse d’un psychiatre italien (8mn)

    https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

    Avons-nous élu un fou ?

     

    Par ailleurs, ajouté le 8.5.17

    POURQUOI LA CANDIDATURE MACRON A UN GOÛT DE MORT

    L’ELECTION DE MACRON SONNERAIT LE GLAS DE LA DEMOCRATIE

     
     


    .
    Voici une sélection de liens, incomplète
    (la suite sera publiée dans une prochaine parution).
    Avec mes excuses pour certain doublons

     


    NOUVEL ORDRE MONDIAL
    Uber : quand le modèle économique de Macron vire au cauchemar
    Extraits. retour au droit du travail du XIXe siècle par un salariat déguisé et non protégé des « entrepreneurs » qui deviennent ainsi les esclaves modernes d’Uber. Tous entrepreneurs pour 3,5 euros de l’heure, 60 h par semaine ? Sans droit au chômage et sans congés payés. Uber reste perçu comme le premier « employeur » de jeunes issus des banlieues, offrant une opportunité d’insertion à une population exclue du marché du travail, sans CV ni diplôme. Une course au chiffre. Créer un outil numérique et casser les prix une fois qu’il y a suffisamment d’esclaves dominés à cause de crédits sur le dos, c’est ça l’ubérisation ! Avec Uber, on réinvente la situation des salariés non protégés du 19ème siècle.La part des travailleurs indépendants – ces « entrepreneurs » bon marché mais dépourvus des droits acquis grâce à un siècle de conquêtes ouvrières – se stabilise pour l’instant à 10% de l’emploi total. Pour combien de temps ?
    http://vilistia.org/archives/13910


    La start-up France Son programme économique consiste à prolonger la politique menée avec une grande constance depuis trois décennies alors même que celle-ci n’a " abouti qu’au recul continuel de la production industrielle et à la hausse du chômage ". Le candidat est un parfait technocrate complètement coupé de la vie des Français.... Macron « parle d’un monde où tout le monde gagne et où personne ne perd. S’il capte la lumière, c’est pour cette raison. Ce faisant, son message galvanise par ses intonations émotionnelles et son projet est suffisamment embrumé pour que beaucoup de monde s’y projette.... les dégâts provoqués par les politiques néolibérales ont paradoxalement contribué à populariser le mythe de l’autonomie économique individuelle sur lequel prospère une économie de prédation dont Uber est l’archétypeTribune : Emmanuel Macron et l’histoire de (la start-up) France – Par Philippe Légé
    http://lvsl.fr/tribune-emmanuel-macron-lhistoire-de-start-up-france-philippe-lege

    Blog gaulliste libre: La mobilité comme injonction totalitaire du néolibéralisme

    Blog gaulliste libre: L'Uber-barbarie

    Blog gaulliste libre: Uber, c'est bien l'invasion des barbares

    Blog gaulliste libre: Uber, Google : l'indécence de la nouvelle économie

    Les féodaux du 21e siècle - l’uberisation, c’est aussi l’absence de droits sociaux et la possibilité pour les seigneurs de notre époque de réduire la maigre pitence de leurs ouailles de 20% du jour au lendemain pour écraser la concurrence dans la guerre moderne, économique (..) Mais l’indécence de la nouvelle économie s’exprime aussi fiscalement, Uber utilisant déjà bien des astuces légales pour réduire sa contribution à la collectivité.

    Blog gaulliste libre: Le conte de Noël néolibéral de Jacques Attali

    Blog gaulliste libre: Demain : plus de robots, plus de chômage ?

    Attali sur l'euthanasie des démunis et des ouvriers retraités :« Dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part, en tant que socialiste, contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures.» (1).
    Sans aucune honte, la grande bourgeoisie nous annonce le sort qu’elle réserve aux ex-ouvriers et aux salariés retraités (des bouches superflues à nourrir). Nul «gauchiste» pédant n’a trouvé à redire devant ce plan – ce projet – digne du régime Nazi (..)

    http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/leuthanasie-pour-les-demunis-et-les-ouvriers-retraites/

     

    Il y a 8 ans sur mon blog R-sistons à l'intolérable, j'avais dit qu'Attali représentant du Nouvel Ordre Mondial, voulait l'euthanasie des vieux. Plus généralement, Attali dit que "l'euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures" (1981, in l'Avenir de la vie - Un avenir de mort ?). Or je rappelle que Macron est un pion d'Attali.


    Mon article : Incroyable complot ? En marche vers Macron !
    http://chantal-dupille.eklablog.com/complot-contre-montebourg-hamon-valls-et-le-ps-en-marche-vers-macron-p-a128174780

     
    Scandales, MACRONGATE :
     

    La soirée à la Rotonde "pour le plaisir personnel de Macron" aurait coûté plus de 50 000€ Ils seront remboursés dans les frais de campagne.Selon Le Canard enchaîné, Macron aurait accordé 900 millions d'euros de baisse d'impôts aux cadres du CAC 40
    http://www.politique.net/2017041801-macron-president-canard-enchaine.htm

    Emmanuel Macron n’a pas déclaré sa fonction d’administrateur d’une société privée
    http://www.dreuz.info/2017/02/22/emmanuel-macron-na-pas-declare-sa-fonction-dadministrateur-dune-societe-privee/

     


    Où est le patrimoine de Macron ?
    Document très intéressant Patrimoine et revenus d’Emmanuel Macron : Des professeurs de droit et des avocats s’interrogent de manière pertinente sur le patrimoine et les revenus d’Emmanuel Macron. Ces questions ne sont pas anodines et restent pourtant sans réponse à ce jour. VOICI 15 QUESTIONS SANS REPONSE; Macron inéligible ?
    http://fr.irefeurope.org/Patrimoine-et-revenus-d-Emmanuel-Macron,a4427

    Patrimoine de Macron : Le Canard met sa tête sous son aile

    Macron, une affaire de 3 010 996€ : si le parquet financier ... - Dreuz.info

     

    Macron refuse de publier la liste de ses donateurs - Le Figaro

    Petition · Procureur : Pour qu'une enquête soit ouverte sur les scandales macron ...

     

    6 mois après, le dépeçage d'Alstom s'accomplit - AgoraVox le média

    Révélations, affaires en cours? - Macron & Bayrou 2017 - YouTube
    La folie des rachats d'action doit être stoppée - AgoraVox le média ...


    - Le coup d'État de la Haute Finance avec l'Opération Macron - Révélations explosives
    https://www.youtube.com/watch?v=K2HkPpuYyjQ
    - Vers un énorme scandale Macron
    https://www.youtube.com/watch?v=sHZo84XzAXM
    - Les arrangements fiscaux entre Macron et Patrick Drahi, le magnat des médias
    En échange de 14 milliards d’Euros de cadeaux fiscaux, le milliardaire Patrick Drahi met à la disposition du candidat Macron les médias dont il est propriétaire : BFM, RMC, Libération, L’Express…
    Les faits remontent à octobre 2014, lorsqu’Emmanuel Macron, frétillant ministre de l’Industrie, de l’Economie et du Numérique, à peine nommé, autorise le rachat du groupe SFR par Patrick Drahi. (..)
    http://www.europe-israel.org/2017/03/les-arrangements-fiscaux-entre-macron-et-patrick-drahi-le-magnat-des-medias/
    - Patrimoine de Macron : l'association anticorruption Anticor demande des comptes
    Anticor souligne un «manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclaré» de l'ancien banquier. L'association a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique pour en «vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère» (..)
    https://francais.rt.com/france/35198-patrimoine-macron-association-anticorruption-anticor-demande-des-comptes?utm_source=browser&utm_medium=aplication_chrome&utm_campaign=chrome#.WMfXK0f5c-- - twitter «Il manquerait 1.5M€ dans son patrimoine !»
    L'effarante vente de près de 50% de l'aéroport de Toulouse à la Chine par le Gouvernement Macron
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/leffarante-vente-de-pres-de-50-de.html
    - Le magazine Marianne vient de supprimer subitement son article sur Macron, "fonctionnaire et banquier à la...
    http://fb.me/8ggoJPrOu
    - Révélations, affaires en cours? - Macron & Bayrou 2017
    https://www.youtube.com/watch?v=WSI4SbWPhJM
    - Macron : levée de fonds dans la banlieue bruxelloise des exilés fiscaux - Argent d’Emmanuel #Macron : les questions qui dérangent
    http://arretsurimages.net/breves/2017-03
    - Patrimoine non déclaré de Macron: pourquoi les médias et la justice sont-ils muets? 7.3.17 http://www.alterinfo.net/notes/Patrimoine-non-declare-de-Macron-pourquoi-les-medias-et-la-justice-sont-ils-muets_b11325194.html
    - Canard Enchaîné:Fillon n’aurait pas déclaré un prêt. Et silence sur celui de Macron de 550.000 pour un bel appartement
    http://insolentiae.com/benoit-hamon-m
    - Emmanuel Macron n’a pas déclaré sa fonction d’administrateur d’une société privée
    - Le ministre était censé faire état de toutes ses « participations aux organes dirigeants d’un organisme public ou privé »…
    - Le ministre de l’Economie n’a pas tout dit. Emmanuel Macron n’aurait pas déclaré sa fonction d’administrateur d’une société privée sur sa déclaration d’intérêt, comme la loi sur la transparence l’y contraint, a révélé mercredi Le Parisien (..)
    - Macron est lui aussi impliqué dans des affaires. La différence est que les médias n’en parlent pas. Conflits d’intérêts, démarches illégales.Un militant payé par … l’Assemblée nationale; La Grande braderie
    Alstom : vendu ! Aéroport de Toulouse-Blagnac : vendu, de façon opaque ! SFR : vendu ! Aéroport de Nice (vendu à l’italien Benetton pour calmer les réticences d’Estrosi), de Lyon (polémique sur un régime de faveur) : vendus aussi. Emmanuel Macron brade des entreprises françaises à des firmes étrangères.
    Pas seulement Alstom : bradé aux Américains, une affaire de corruption à la clef
    L’Elysée aide Macron à lever des fonds à l’étranger pour financer sa campagne
    SFR : pour Drahi, avec un beau retour d’ascenseur de BFMTV
    Alors que Numericable est sous le coup d’un contrôle fiscal, que Montebourg avait critiqué ce projet, Macron a donné son feu vert au rachat de SFR par Numericable appartenant au groupe de Patrick Drahi
    Macron le voyait d’un autre œil que M. Montebourg. Le 28 octobre, le ministre de l’Economie donnait discrètement son feu vert à l’opération avec Numericable (extraits de :
    https://ns2017.wordpress.com/2017/03/05/macron-rattrape-par-les-affaires-un-de-ses-militant-paye-par-lassemblee-nationale/
    En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2017/03/02/macron-rattrape-par-les-affaires-un-de-ses-militant-paye-par-lassemblee-nationale/#HRdsUXFlHtlYlEtD.99
    - Décidément, ce gouvernement semble irrémédiablement «administratophobe». On connaissait le cas de Thomas Thévenoud, débarqué du gouvernement après seulement neuf jours. Le fugace secrétaire d'Etat avait tout bonnement oublié de payer ses impôts. Mais cette maladie semble avoir également contaminé un ministre, pourtant bilingue en droit public. Emmanuel Macron, ancien élève de l'ENA, a lui aussi omis une formalité qui pourrait lui coûter fort cher. Pas d'arrêté officiel.  Le 16 octobre dernier, il affirmait, sur l'antenne de France Inter : «J'ai quitté l'Etat pendant quatre ans, je suis revenu, j'ai été mis en disponibilité et j'ai réintégré la fonction qui était la mienne.» Etes-vous vraiment sûr, monsieur le Ministre, d'avoir obtenu votre mise en disponibilité de l'administration pour rejoindre la banque Rothschild en 2008 ? Nulle part, en effet, on ne trouve trace dans le Journal officiel de l'arrêté ministériel nécessaire à ce membre de l'inspection des finances pour pantoufler en toute légalité.
    https://www.marianne.net/societe/quand-macron-etait-la-fois-fonctionnaire-et-banquier
    - D’où vient le financement de la campagne d’Emmanuel Macron ? A Bruxelles, etc http://www.arretsurimages.net/breves/2017-03-05/Macron-levee-de-fonds-dans-la-banlieue-bruxelloise-des-exiles-fiscaux-id20487
    - MACRON http://www.les-crises.fr/macron-36-millions-deuros-de-revenus-cumules-patrimoine-negatif/
    - Si les "très chers dîners" de Macron à Londres ont souvent été rapportés par la presse (Le Figaro ou Le Point notamment), ceci est moins narré
    levée de fonds dans la banlieue bruxelloise des exilés fiscaux
    http://www.arretsurimages.net/breves/2017-03-05/Macron-levee-de-fonds-dans-la-banlieue-bruxelloise-des-exiles-fiscaux-id20487
    - Bayrou attaque F.Fillon.En oubliant qu’en 2002,il tentait de faire passer en frais de campagne 42.566 € de frais d’habillement
    https://www.valeursactuelles.com/politique/quand-francois-bayrou-se-payait-pour-42-566-euros-de-costumes-en-2002-74166
    Fillon a "maille à partir" avec les juges pour des affaires de vestiaire ? Il y a quinze ans, Bayrou devait lui aussi s'expliquer pour ses costumes
    http://www.lepoint.fr/presidentielle/le-jour-ou-le-conseil-constitutionnel-a-mis-une-veste-a-francois-bayrou-20-03-2017-2113249_3121.php
    - Où sont passés les millions d'Emmanuel Macron, une "nouvelle affaire Cahuzac"? http://challenges.fr/election-presi
    - Macron refuse de dévoiler l’origine du financement de sa campagne électorale (meetings qui coûtent chacun des dizaines de milliers d’euros
    - Les revenus de 3 010 996€ d’Emmanuel Macron n’ont pas été déclarés.à la Haute Autorité pour la Transparence
    - Bras droit de Macron ex délégué interministériel de lutte contre la drogue, a été condamné pour trafic de stup. Hallucinant
    - Macron sur France2 le 19.3.2017: "Je n'ai RIEN à me reprocher" Sur LCP, à l'instant, Cahuzac: "Je n'ai RIEN à me reprocher". De jolis petits saints..

    Patrimoine d'Emmanuel Macron : les zones d'ombre de sa déclaration

    Les arrangements fiscaux entre Macron et Patrick Drahi, le magnat Macron : pourquoi son patrimoine suscite des questions - Le Monde

    Patrimoine et revenus d'Emmanuel Macron : Des avocats et des .

    Déclaration de patrimoine de Macron: Anticor saisit la ... - Le Figaro

    Selon Le Canard enchaîné, Macron aurait accordé 900 millions d ..

    Selon Le Canard enchaîné, Macron aurait accordé 900 millions d'euros de baisse d'impôts aux cadres du CAC 40

    Patrimoine d'Emmanuel Macron : l'IREF saisit la Haute Autorité

    Macron a menti sur sa déclaration de patrimoine 500 000 euros oubliés !

    Alerte ! L'Obs dénonce la "bulle" Macron ! - Arrêt sur images

    Emmanuel Macron aurait financé sa campagne avec l'argent du Ministère .

    Emmanuel Macron n'a pas déclaré sa fonction d'administrateur

    Les arguments étonnants d'Emmanuel Macron sur son utilisation de l'argent public ... -

    20 Minutes

    Blog gaulliste libre: 6 mois après, le dépeçage d'Alstom s'accomplit

     

                                .

    Patrimoine non déclaré de Macron: pourquoi les médias et la justice sont-ils muets?

    .

    .

     

     
    Vidéos :

     

    Ajoutée le 29 avr. 2017 Vers un énorme scandale Macron

    https://www.youtube.com/watch?v=sHZo84XzAXM L’ex associé-gérand chez Rothschild & Co, E. Macron est-il complice du détournement de 80 milliards d’euros par an, au détriment de la France ? Ce que nous vous présentons-là, c’est vraiment du lourd. Nous montrons que non seulement en mettant Macron à la tête de l’État, les Français se ridiculisent à la face du Monde, mais qu’ils valident une spoliation patente.

    Voici un document fort, encadré par d’autres, dont ce premier, d’un banquier suisse repenti… Pour voir tout le premier document de 35 mn : https://www.youtube.com/watch?v=kWKB4...

    Il va peut-être falloir que l’intéressé s’explique… Car s’il faut « penser printemps », comme il dit,il faudrait aussi penser à rendre des comptes…
    A voir aussi : Le coup d'État de la Haute Finance avec l'Opération Macron - Révélations explosives
    https://youtu.be/K2HkPpuYyjQ (40 mn)

    Macron - Histoire d'une Haute Trahison - Les preuves accablantes https://www.youtube.com/watch?v=Wn72T4dTFho&feature=youtu.be

    Macron dit tout et le contraire : youtube.com/watch?v=EGkeDI

    A VOIR! Un Français Détruit Complètement Emmanuel Macron ..

    Le Macron que toute la presse nous cache - YouTube

    Best-Of-Macron (les-crises) – Éloge de la raison dure

    Macron candidat "anti-système" - YouTube Macron candidat, c'est le "système" qui en parle le mieux

    Quand la maison Rothschild sponsorise Emmanuel Macron
    https://nos-medias.fr/video/quand-la-maison-rothschild-sponsorise-emmanuel-macron26 août 2014 Hollande et Valls nomment un gouvernement Rothschild (+ vidéos courtes).Macron appartient à Rothschild
    http://spip.mai68.org/spip.php?article7834

    Macron et l’argent… par Eric Brunet

    https://player.vimeo.com/video/214284345

    L'inquiétant M. Macron… | Par Jacques Sapir - Planetes360E

    Macron L'émission qui égratigne le candidat marketing 0 - YouTube

    Alain Benajam : L'arnaque de la dette et l'escroquerie politicienne -

    Macron, la créature d'Attali, par François Asselineau
    Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron.NB sa conclusion est la mienne sur twitter en permanence: Macron comme Hollande, en PIRE !
    Emmanuel Macron nous est souvent présenté dans les médias comme un homme brillant, un génie ou un philosophe,qui incarnera la rupture avec le quinquennat d’Hollande.Mais lorsqu’on
    examine son parcours, on se rend compte qu’il y a de forte chance qu’il incarne plutôt la CONTINUITE.C’est ce qu’on va voir dans cette vidéo.
     
    QUI VA PAYER ? L'imposture Macron dénoncée par @ericbrunet
    Macron est un IMPOSTEUR  - Ses belles promesses.. QUI LES PAIERA ?
     
    Un Français anonyme plein de bon sens s'en prend à Macron
     
    MACRON ce grand "fraudeur" devrait être "mis en examen" si on était en République...
     
    La supercherie Macron

    - Macron veut remplacer l'ISF en un impôt sur la fortune immobilière. DONC familles spoliées, millionnaires favorisés
    https://www.youtube.com/watch?v=Y1k-84ODZME

    - Le Macron que toute la presse nous cache. Pas question de FOUILLER dans son passé !!!
    https://www.youtube.com/embed/-7po0B4xK2I

    - Présidentielle 2017 : Tout savoir (ou presque) sur le parcours de Macron.
    https://www.youtube.com/embed/1xjq2qV5geU

    - L'imposture Macron démasquée - RAFIK SMATI
    Le projet que porte Emmanuel Macron est extrêmement pernicieux. Il vise ouvertement à préserver les intérêts desspéculateurs financiers au détriment des classes moyennes supérieures.
    La preuve ? Il propose de remplacerl'Impôt sur la Fortune (qui est aujourd’hui calculé sur l’ensemble du patrimoine), en un impôt sur la fortune immobilière,qui s’appliquera uniquement aux biens
    immobiliers. Conséquence : ceux qui ont économisé toute leur vie pour se payerun bien immobilier seront taxés, car jugés «fortunés». Mais le multimillionnaire qui dispose de millions d'Euros en
    banqueet d'un train de vie somptuaire sera protégé. Les masques tombent...
    https://www.youtube.com/watch?v=U45ydeJYB3k - 5mn

    - Macron vit à l'année dans des palaces, a yacht.. il défendra les NANTIS
    youtube.com/watch?v=U45yde…
    - "L'auteur d'un tel discours si incohérent ne mérite pas que l'on s'attarde sur sa présence à la présidentielle..c'est une insulte à la France"
    http://www.dailymotion.com/embed/video/x5dyhm7

    - L'escroquerie Macron disséquée en 45 minutes
    https://www.youtube.com/embed/tX-hnDaAgZM

    - Enquête sur le VRAI candidat MACRON - La mascarade est dévoilée
    http://www.dailymotion.com/video/x5erkf2

    - La... por TVGAUSIE La baudruche En Marche !
    https://www.youtube.com/embed/OwTVDojrgyU

    - Emmanuel Macron est le Candidat du Nouvel Ordre Mondial Satanique
    https://www.youtube.com/watch?v=1fsmK77a-Zc

    - Macron stratégie des marcheurs, la politique spectacle
    https://www.youtube.com/watch?v=hPWPXQOTdAg&feature=youtu.be

    - L'HOMOSEXUALITE de Macron révélée en direct sur LCI (9ème minute)
    https://www.youtube.com/watch?v=m14ZkZZKQoo

    - Macron dit tout et le contraire
    http://youtube.com/watch?v=EGkeDI

    - Comment Macron a vendu Alstom aux américains -Extrait de l’émission Spécial Investigation du 9 novembre 2016 - Anti-corruption, l'arme fatale américaine .Cet extrait montre la partie qui
    dénonce la responsabilité d'Emmanuel Macron dans la vente d'Alstom à Général Electricalors qu'Arnaud Montebourg avait bloqué la vente par décret.
    https://www.youtube.com/embed/dOnGH9v-oIA

    - 6 mois après, le dépeçage d’Alstom s’accomplit
    http://gaullistelibre.com/2014/12/6-mois

    - UN SCANDALE D'ETAT VIA MACRON ! Extrait de l'émission Spécial Investigation du 9 novembre 2016 - Anti-corruption, l'arme fatale américaine . Cet extrait montre la partie qui
    dénonce la responsabilité d'Emmanuel Macron dans la vente d'Alstom à Général Electric
    https://www.youtube.com/embed/dOnGH9v-oIA

    - Présidentielle 2017: Macron accusé de lever des fonds pendant ses déplacements
     
    - Macron soupçonné de « favoritisme » concernant une visite à Las Vegas en 2016
    http://www.dailymotion.com/video/x5e7vtp

    - Une preuve que Macron sert les intérêts de la finance. Macron veut remplacer l'ISF en un impôt sur
    la fortune immobilière. DONC familles spoliées, millionnaires favorisés
    https://www.youtube.com/watch?v=Y1k-84ODZME

    - Emmanuel Macron veut remplacer l'Impôt sur la Fortune (ISF) en un impôt sur la fortune immobilière.
    Traduction : ceux qui ont économisé toute leur vie pour se payer un bien immobilier
    seront taxés, car jugés "fortunés".Mais le multimillionnaire qui dispose de millions d'Euros en banque
    et d'un train de vie somptuaire sera épargné. .A bas les classes moyennes supérieures !
    Vive les marchés financiers ! L'imposture démasquée..
    https://www.youtube.com/embed/Y1k-84ODZME

    Le coup d'État de la Haute Finance avec l'Opération Macron - Révélations explosives
    https://www.youtube.com/watch?v=K2HkPpuYyjQ

    Voilà qui gouverne réellement la France | Avez vous voté pour eux ?
    https://www.youtube.com/watch?v=2VewXdXtH1k&feature=youtu.be

    Le lanceur d'alerte Luxleaks parle à Macron
    https://www.youtube.com/watch?v=YR4-bxZ8BQw&feature=youtu.be
     
    Excellent, et court !
     

    L'ambigu M. Macron, livre de Marc Endeweld
    .
    Liens :
     

    François AsselineauMacron symbole d'un monde politique en perdition. Macron menteur,affabulateur,mythomane,escroc !

    un bref récapitulatif de quelques événements et déclarations montrent que, derrière les coups d’encensoir que lui envoie la presse, cet homme camoufle en réalité une personnalité peu reluisante : menteur, affabulateur, arrogant, méprisant, mythomane et escroc. (Rubriques traitées) :Macron a affabulé quant à sa scolarité; Macron a menti sur ses travaux de philosophie; 28 mai 2015 : Macron méprise la démocratie; 6 avril 2016 : Macron lance son parti “En Marche” avec un clip-vidéo entièrement mensonger; 6 avril 2016 : Macron lance son parti “En Marche” avec un clip-vidéo entièrement mensonger; 10 avril 2016 : Macron ment effrontément sur le nombre des adhérents de son nouveau parti; 27 mai 2016 : Macron affiche son mépris de classe; Juin 2016 : Macron est rattrapé par son mensonge sur l’affaire de l’aéroport de Toulouse; 11 août 2016 : Macron démasqué comme mythomane; 19 août 2016 : Macron confirme que son engagement politique était une escroquerie.
    (..) On recherche toujours désespérément les militants et les fameux “Marcheurs de Macron” qui devaient, nous avait-on assuré, parcourir la France entière pour livrer un diagnostic sur l’état du pays. En réalité, il s’agissait d’une affabulation de plus : les “Marcheurs” ont été inventés par une société de communication et n’ont d’autre existence que les quelques photos diffusés par des journaux. D’autre part, Macron a déçu même ses plus fervents soutiens. Son mentor Jacques Attali l’a lui-même méchamment décrit comme « l’incarnation du vide » en politique, dans le magazine Challenges du 13 mai 2016.

    Macron, symbole de l’escroquerie d’un monde politique en perdition
     

    Panégyrique de Emmanuel Macron
    http://reseauinternational.net/panegyrique-de-emmanuel-macron/

    Macron perd les pédales : hué à Whirlpool, vociférant contre Marine Le Pen à Arras
    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/macron-perd-les-pedales-hue-a-192467

    LA FRANCE VIOLÉE
    On veut nous persuader que « le jeune Emmanuel Macron a réussi en 3 ans ce que les autres Présidents ont mis trente ans à réaliser ». Ils inventent déjà sa légende. Mais ce qu’ils ne disent pas c’est que Macron n’est dans cette affaire que l’instrument, d’une vaste opération de Marketing politique qui le dépasse largement. Il n’a pas réussi, en tout cas pas tout seul, ils ont réussi pour lui et en y consacrant des moyens considérables. Mais la France d’en bas, quoiqu’il en soit, ne veut pas de Macron. La Majorité des Français rejette Macron avec la même détermination et le même dégoût qu’elle a rejeté Hollande son Mentor.
    http://lavoiedessansvoix.fr/forum/content.php?1051-LA-FRANCE-VIOL%C9EMACRON NO ! (4 BONNES

    RAISONS DE NE PAS VOTER MACRON

    http://lavoiedessansvoix.fr/forum/content.php?1049-MACRON-NO-!-(4-BONNES-RAISONS-DE-NE-PAS-VOTER-MACRON)&s=61c1020b27398567dbb2146f252bf675

    Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40
    https://audelancelin.com/2017/04/20/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-40/

    Emmanuel Macron aurait financé sa campagne avec l’argent du Ministère de l’Economie
    http://reseauinternational.net/emmanuel-macron-aurait-finance-sa-campagne-avec-largent-du-ministere-de-leconomie/

    Avec Macron, la république française se dissout dans la globalisation consumériste

    http://www.voltairenet.org/article196073.html
     

    La fin du système des partis

    http://www.voltairenet.org/article196073.html

    Comment Macron a-t-il pu être possible? …
    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/04/25/comment-macron-a-t-il-pu-etre-possible/

    Selon Le Canard enchaîné, Macron aurait accordé 900 millions d'euros de baisse d'impôts aux cadres du CAC 40
    http://www.politique.net/2017041801-macron-president-canard-enchaine.htm

    Le mentor d’Emmanuel Macron était pétainiste
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8514

    Flas-2017, le coup d'Etat
    http://generation-clash.blogspot.com/2017/04/flash-2017-le-coup-detat.html

    De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron par Thierry Meyssan
    http://www.voltairenet.org/article196012.html

    Faire échec au candidat des marchés financiers et à ses amis, Merkel et Juncker par Jean LEVY

    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8510

    Élection de Macron qualifiée de coup d'état  
    http://generation-clash.blogspot.com/2017/

    Macron : le vrai (et vilain) visage du PS
    http://www.mondialisation.ca/macron-le-vrai-et-vilain-visage-du-ps/5578185

    Macron : quand le vernis craque - Cap sur l'Elysée | Vendredi 10 mars 2017
    https://www.youtube.com/watch?v=8BJNkyrLg0M

    Emmanuel Macron, l'homme qui envoûte la France - La Drôle D'Humeur De Pierre-Emmanuel Barré
    https://www.youtube.com/watch?v=fiT9TeQFYFw


    Démystifier Macron. Par ex il veut ôter l'assurance maladie-chômage du bulletin de paie, passer la retraite par répartition en capitalisation

    + textes pour alimenter les Réseaux sociaux et tracts

    http://www.filoche.net/2017/04/06/affronter-macron/

    30 des pires déclarations d’Emmanuel Macron Le blog de Gérard Filoche

    http://www.filoche.net/2017/04/15/30-des-pires-declarations-d%e2%80%99emmanuel-macron/#.WPouYC0mEPY.twitter

    Macron, le candidat d’Israël: les intérêts du sionisme risquent de passer avant les intérêts des Français.
    http://www.partiantisioniste.com/actualites/macron-candidat-disrael.html


    Macron fait déjà allégeance au gouvernement israélien
    https://www.politis.fr/articles/2017/01/macron-fait-deja-allegeance-au-gouvernement-israelien-36205/.


    Mammon ou la religion de l’argent : le documentaire choc sur ce qui contrôle nos vies
    https://mrmondialisation.org/mammon-ou-la-religion-de-largent-3/


    L’oeil de Moscou était dans la tombe et regardait Makron
    (..) De profession, Macron est un banquier d’investissement « à succès » spécialisé dans les fusions et acquisitions... en 2007, année cruciale de sa carrière, l’économiste prometteur de 29 ans fut repéré puis invité par Jacques Attali dans sa « Commission pour la libération de la croissance française »..... C’est Jacques Attali qui dès la période Mitterand a créé le lien entre le capital financier et l’élite du Parti socialiste au pouvoir, qu’il soutient. Il dispose aussi d’une belle capacité à enrober habilement les plans de prédation des banquiers dans de magnifiques slogans « de gauche ». En 2008, la Commission Attali présentait au Président Nicolas Sarkozy « 300 propositions pour changer la France » - un plan de modernisation de l’économie destiné à la sortir de longues années de stagnation. L’idée principale peut être formulée comme suit : pour éviter de perdre sa compétitivité sur le marché mondial, le pays doit réduire drastiquement le coût de la main-d’œuvre. Une façon d’y parvenir est d’accroître l’immigration en France ; Les immigrants récents peu payés, qui ne seront pas en mesure de s’organiser dans les syndicats, remplaceront avantageusement les travailleurs locaux de la fabrication et des services. Le plan proposait également d’impressionnantes propositions de réduction drastique des dépenses publiques en matière de santé, d’éducation et de retraite. Sarkozy lui-même n’osa pas accepter un projet aussi radicalement néo-libéral.....
    En 2012, Hollande devient président et Macron quitta la banque Rothschild pour être nommé secrétaire général adjoint de l’Elysée. En 2014, il assume déjà le rôle de « jeune réformateur » et désormais le ministère de l’Economie et de l’Industrie (piquant la place d’un ami et partenaire commercial de Pigasse, Arnaud Montebourg). Très significativement, Hollande lui donne alors carte blanche pour tout ce qui concerne la « modernisation de l’économie » ( et non plus le « redressement productif »). Macron présente aussitôt un projet de loi comportant près de 300 mesures de libéralisation du marché français. C’est un patchwork de « mesurettes » à première vue plus ou moins anecdotiques mais aux conséquences « durables », dont les experts considérèrent qu’il reprenait quasiment toutes les idées de la commission Attali (jugées excessivement libérales par Sarkozy !).
    On observe en effet que ce plan 1) dessine un cadre où par exemple sont organisés et encouragés l’immigration (comme moyen de pression sur les salaires), où des facilités sont prévues pour précariser les salariés, augmenter la concurrence au sein des différentes professions (avec injection d’actionnaires partout où on s’en passait très bien) , indirectement augmenter la journée de travail au détriment des dimanches et du travail nocturne, etc......
    Emmanuel Macron semble un produit très bien fini des technologies politiques les plus pointues, idéalement formaté pour la course présidentielle. Son image a été soigneusement conçue sur des bases marketing : son « regard », son histoire d’amour suavement poignante et son non-programme si politiquement et correctement attrape-tout. Mais là se trouve aussi sa faiblesse - les électeurs français peuvent percevoir l’artifice de ce candidat fabriqué, et son inconsistance voire sa dépendance d’intérêts qui le disqualifient comme éventuel chef de la nation.
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8268

    .
    Emmanuel Macron et la finance : plus qu'un problème personnel
    Emmanuel Macron ne veut pas être réduit à "quatre années" de sa vie au cours de laquelle il était banquier d'affaires. Mais la vraie question est ailleurs : c'est celle de sa vision de l'économie.
    (..) Macron revendique fièrement ces quatre années d'expérience dans la banque d'affaires. « Cela m'évite de dire beaucoup de bêtises et me permet de connaître la grammaire du monde des affaires de notre pays », explique-t-il. Autrement dit, pour le candidat en marche, la banque d'affaires permet d'atteindre la vérité économique. Ceci ne signifie rien d'autres qu'une acceptation d'un certain ordre économique, celui mis en place depuis quarante ans, selon lequel la finance dérégulée est le cœur de l'économie. Mais c'est précisément cet ordre - que Donald Trump va essayer de rétablir outre-Atlantique - qui a causé les désordres actuels.
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/emmanuel-macron-et-la-finance-plus-qu-un-probleme-personnel-652325.html


    La « loi Macron », qui poursuit le démantèlement des protections sociales exigé par l’UE, va aggraver la situation
    https://www.upr.fr/actualite/europe/la-loi-macron-qui-poursuit-le-demantelement-des-protections-sociales-exige-par-lue-va-aggraver-la-situation

    .
    Lettre à Macron d’un médecin colonial
    Les déclarations de ce freluquet, qui de plus sont faites sur un sol étranger, témoignent d’une méconnaissance des faits historiques confinant à l’ignominie et à la trahison de son pays et le rendent indigne du battage médiatique organisé autour de sa candidature
    Dr Philippe PAUX, ancien médecin-chef du 3° RPIMa, à Emmanuel Macron au sujet de la colonisation.
    http://lecolonel.net/lettre-a-macron-dun-medecin-colonial/


    Les grands patrons disent:"Merci, Macron", Macron qui entre autres a fait pleuvoir des milliards sur les entreprises via le Cice
    https://www.marianne.net/economie/les-grands-patrons-disent-merci-macron

    .
    Avec Macron, en route pour l'esclavage !
    (..) Des licenciements pour motif économique aux plans de « sauvegarde de l'emploi » en passant par les plans « sociaux », du chômage partiel à l' « activité partielle », de l'exploitation des travailleurs à la « compétitivité », des qualifications collectives aux « compétences » individuelles, du droit à la formation à l'obligation de « formation tout au long de la vie », des contrats de merde aux « contrats courts » ou « aidés », du revolver sur la tempe au « dialogue social », il est difficile d'échapper complètement au lavage de cerveau quotidien qui leur permet d'affirmer sans honte et sans grand risque d'être vraiment contredit que ce qui est noir est blanc.Reste enfin la tactique qui consiste à mettre en avant, pour cacher le reste, ce qui fera discussion, en boucle, dans les médias : le travail du dimanche (..)
    Le projet MACRON, sans qu'aucun média ne le soulève, abroge l'alinéa qui, dans le code civil, exclut les contrats de travail. Ce n'est ni plus ni moins que la suppression du droit du travail. Un retour au code Napoléon, et à la loi Le Chapelier : plus aucune entrave à la liberté d'exploiter. Il suffira au patron, pour chaque litige, d'obtenir « l'accord » du salarié et aucun juge, prud'homal ou non, ne pourra venir troubler cet « accord » au nom d'un quelconque droit du travail. Travailler le dimanche, la nuit, 12h par jour, 60h par semaine, pour un demi-SMIC...du moment que le salarié est « d'accord »
    https://fr.sott.net/article/24249-Avec-Macron-en-route-pour-l-esclavage

    35h, chômage, ISF...: les contradictions d'Emmanuel Macron

    http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2017/02/24/29002-20170224ARTFIG00016-economie-ces-declarations-contradictoires-d-emmanuel-macron.php

     

    Pour le député LR Nicolas Dhuicq, Emmanuel #Macron est soutenu par "un très riche lobby gay" - Le député LR de l’Aube a choisi d’attaquer l’ancien ministre de l’Économie sur son passé de banquier, qui ferait de lui un "agent du grand système banquier américain"

    http://lelab.europe1.fr/le-depute-lr-nicolas-dhuicq-accuse-le-lobby-gay-de-soutenir-emmanuel-macron-2970572

    La « minute cynique » de Pierre Duriot : Sur #Macron
    http://lecolonel.net/la-minute-cynique-de-pierre-duriot-54/

    Rothschild sponsorise en toute discrétion le menteur Macron (Valeurs Actuelles - 9 mars 2017)
    http://mai68.org/spip2/spip.php?article170

    Quand Emmanuel Macron soutenait la vente d’armes de la France à l’Arabie SaouditeOr le candidat Macron promet ce que le ministre Macron a toujours nié : constant dans l’inconstance, Macron est d’accord avec tout le monde… sauf avec lui-même. Car contrairement à ce qu’il affirme, il a toujours fait preuve de complaisance avec l’Arabie SaouditeSur les conflits qui déchirent le Moyen Orient, Macron fait l’objet d’une désinformation insidieuse
    La ligne politique de Macron s’inscrit parfaitement dans celle du gouvernement Valls, quand on considère les contrats-accords d’armement signés entre la France et l’Arabie Saoudite alors qu’il était Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique
    Macron, le candidat le plus complaisant à l’égard des Saoudiens
    la fermeté de Macron sur les crimes de guerre ne tient que tant qu’elle ne constitue pas un obstacle aux intérêts économiques
    http://lvsl.fr/quand-macron-soutient-vente-armes-arabie-saoudite

    MACRON DEFEND UNE POLITIQUE D'UNE RARE FEROCITE  
    "Le programme de Macron tombe sur le tard, reste flou, complexe et brouillon. C’est purement volontaire, pour éviter qu’on le comprenne. Car quand on s’y attarde, on en voit toutes les incohérences et les injustices sociales. Derrière ses airs de jeune paroissien, Macron défend une politique des plus féroces. Tu es malade ? Paye ta mutuelle. Tu veux une bonne retraite ? T’avais qu’à épargner. Tu veux une école correcte pour tes enfants ? Va dans le privé. Ton logement est cher ou pas adapté ? Déménage ! Tu as du boulot ? Consomme et tais-toi. Tu es au chômage ? Tais-toi et meurs…
    Voilà, vous êtes prévenus… En 2012, François Hollande disait « Mon ennemi n’a pas de nom, il n’a pas de visage. Mon ennemi c’est la finance« . Il avait tort. L’ennemi a de multiples noms, je vous en ai livré un paquet. Et il a un visage, celui d’Emmanuel Macron"…Réseau de Macron: Grandes banques privées et Sociétés d'assurance, médias, MEDEF, BCE, les hommes d’influence et les plus riches hommes d’affaires Français
    http://www.mondialisation.ca/macron-le-vrai-et-vilain-visage-du-ps/5578185

    Emmanuel Macron, en marche avec les "forces de l'argent" Emmanuel Macron affirme vouloir copier le modèle social et économique suédois. Il commencerait par abaisser les impôts des riches actionnaires, des gros épargnants, et par favoriser banquiers et assureurs...

    https://www.marianne.net/politique/emmanuel-macron-en-marche-avec-les-forces-de-l-argentBourse : les banques galvanisées par la victoire de Macron - Marianne

    https://www.marianne.net/economie/bourse-les-banques-galvanisees-par-la-victoire-de-macron

    Je suis un peu perdu, Le Figaro vote Macron - Les ambiguïtés du libéral-conservatisme(..) Si j’ai un dernier doute quant à la pertinence de ma découverte, la lecture du papier de Nicolas Baverez, juste en dessous me l’enlève définitivement. Les litanies hebdomadaires à la Sainte Dérégulation et à la Bienheureuse Transition numérique et robotique sont bien récitées. Comment ai-je pu être aussi aveugle et croire que Le Figaro allait poursuivre le combat de civilisation contre François Hollande, Emmanuel Macron et leurs officines ? L’âme de la France peut attendre ; pas les valeurs boursières.

    http://www.causeur.fr/le-figaro-emmanuel-macron-brezet-43983.html

     

    Emmanuel Macron, candidat à la guerre en Syrie (même sans l'ONU)

    « Emmanuel MACRON candidat à la présidentielle française a tenu les propos suivants à la Chambre de Commerce d’Amiens ce mercredi : « J’ai été très clair sur le sujet depuis le début. Je condamne avec la plus grande fermeté l’utilisation d’armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad. Cela contrevient d’une part au Droit International et d’autre part aux accords de 2013. Et donc si je suis élu président de la République, je prendrai les dispositions en lien avec la coalition et, si possible sous mandat de l’ONU mais même sans mandat de l’ONU pour neutraliser ses capacités chimiques du régime de Bachar el-Assad ».Propos extrêmement graves et choquants de la part d’un futur président de la République. Comment peut-on accuser sans preuves et agir sans mandat onusien ? »

    http://www.mondialisation.ca/emmanuel-macron-candidat-a-la-guerre-en-syrie/5587521

    Diplomatie de Macron (voir article au-dessus, la réalité sur Macron et la Syrie)

    http://www.france24.com/fr/20170428-presidentielle-macron-le-pen-politique-etrangere-programmes-diplomatie-ue-russie-trump-syri

    Marie-France Garaud sur Macron (..) J'ai le sentiment que Monsieur Emmanuel Macron n'a ni amour-propre, ni lucidité. Il étale ses faiblesses avec un extraordinaire masochisme. Il a un petit côté chien battu. Il ne respecte pas la France et il est même en train de détruire le support de son existence politique.... Macron n'a pas de programme économique. Il ne peut pas en avoir parce que nous ne sommes plus qu'un territoire à l'intérieur de l'Union européenne. Il faut sortir de là le plus rapidement possible, quel qu'en soit le coût, car mieux vaut la liberté que l'esclavage.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/27/35003-20170427ARTFIG00361-marie-france-garaud-marine-le-pen-a-le-sens-de-l-etat.phpCe sont les amis américains de MACRON qui ont financé HITLER pour détruire l'URSS ! Et ce sont ses ennemis russes qui l'ont combattu et vaincu !http://mai68.org/spip2/spip.php?article232

    La macronite aigüe, une maladie mortelle pour le progrès social, les services publics

    MACRON est utile à la finance mondiale- Alvinet

    Macron : le vrai (et vilain) visage du PS | Mondialisation - Centre de ...

    Macron, symbole de l'escroquerie d'un monde politique en perdition ...

    « Macron : simple produit marketing ou dangereuse arnaque ? », par ..

    "Touche pas à ma taxe d'habitation" disent les maires à ... - Les Echos

    Les adhérents fictifs d'En Marche! - Infos Toulouse

    Emmanuel Macron embarrassé par ses millions | Mediapart

    Selon Macron, Alep est «une formidable défaite pour ... - Sputnik France

    Sur 4,9M gagnés en 8 ans, il ne reste que 63 000€ à Macron - Wikistrike

    L'emploi parlementaire sur mesure du fondateur des Jeunes avec Macron

    Les bourses fêtent la prise de pouvoirs des actionnaires (bis) - Agoravox

    Macron, prophète de bonheur | Causeur

    Emmanuel Macron, c'est François Hollande (en pire ?) | Résistance ...

    Pour Jacques Attali, "Macron n'incarne que le vide" - Challenges.fr

    Emmanuel Macron : oligarque premier ? - AgoraVox le média citoyen

    Lois Macron, Moody's et gouffre sans fond : La Science au XXI Siècle

    (..) Nos articles « Code du travail, fonctionnaires, OCDE, lois Macron... » (I) et (II) ont déjà évoqué la portée et les conséquences réelles des « lois Macron », ainsi que le sens du soutien reçu par Emmanuel Macron à l'échelle internationale. 

    L'arnaque Emmanuel Macron de A à Z - ANTICONS - WordPress.com

    Brighelli - "Laïcité revancharde" : ce que cache le discours ... - Le Point

    Macron candidat du système : Drahi, Hermand, MEDEF… ses liens avec l'oligarchie capitaliste ..

    Quand Macron était à la fois fonctionnaire et banquier - Marianne

    Oui, le phénomène Macron était bien une (énorme) bulle médiatique ... - Marianne

    Une vidéo dévoile les « trucs » de Macron pour ambiancer ses meetings ... - Politis

    Ex-French Economy Minister Macron Could Be 'US Agent'

    Emmanuel Macron: haute trahison et pillage de l ... - medias-presse.info

    Emmanuel Macron, le signe que nous approchons du stade terminal .

    de Pierre Duriot - La « minute cynique » de Pierre Duriot | Le Colonel

    Rothschild sponsorise en toute discrétion le menteur Macron (Valeurs ...

    Russie politics: Fillon / Macron: la presse a l'indignation sélective

    Olivier Berruyer :

    Macron - Les Crises

    Macron : 3,6 millions d'euros de revenus, et patrimoine .

    Macron a bien claqué un Smic par jour pendant 3 ans ! (+ ... - Les Crises

    [Patrimoine] Macron a répondu : “Allez-vous faire voir !” - Les Crises

    Le principe du Décodex illustré par l'équipe Macron : discréditer les ..

    Best-Of-Macron (les-crises) – Éloge de la raison dure

    Patrimoine d'Emmanuel Macron : incohérences et irrégularités ...

    La couverture médiatique du patrimoine de Macron : la ... - Les Crises

    35h, chômage, ISF...: les contradictions d'Emmanuel Macron - Le Figaro

    Les agriculteurs, abandonnés à la loi de la jungle - AgoraVox le média ...

    Emmanuel Macron promet « une plus juste répartition de la p ... - Le Gorafi

    Europe : les illusions d'Emmanuel Macron - La Tribune

    La grève légitime, mais désespérée, des routiers - AgoraVox le média .

    Rumeur sur sa "double vie" : Emmanuel Macron sort du ... - Marianne

    Closer supprime un article sur Macron et Mathieu Gallet qui dérange, donc tout le monde doit le lire - Dreuz.info

    Macron imposera les règles les plus INHUMAINES de la mondialisation sauvage, notre devise nationale est un slogan publicitaire, renvoyant notre devise nationale au rang de slogan publicitaire.

    http://www.nda-2017.fr/infos-a-la-une/alliance-patriote-et-republicaine-1059.html

    L’arnaque Emmanuel Macron de A à Z

    https://www.legrandsoir.info/l-arnaque-emmanuel-macron-de-a-a-z.html

    MACRON CANDIDAT DU MARCHE ! Il inspire confiance au Marché

    http://internacional.elpais.com/internacional/2017/03/21/actualidad/1490104272_879422.html#?id_externo_nwl=newsletter_diaria_noche20170321m

    Macron abuse-t-il de substances prohibées ? Il débite les propos les plus incompréhensibles

    http://www.medias-presse.info/recherche-interprete-pour-traduire-le-langage-macron/71094/?utm_source=OxiMailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=mpi%5F184

    Macron le mondialiste apatride  qui veut nous séduire faussement

    http://www.hebdobourseplus.com/hebdo-bourse-plus_le-bloc-notes-de-nicolas-miguet_8_884.html

    Barroso,la relation entre ce haut responsable pol. d'UE et la banque d’affaires Goldman Sachs avait ému. Et Macron ? De nouvelles infos compromettantes sur Macron que la presse vous cache

    http://info24.fr/de-nouvelles-infos-compromettantes-macron-presse-cache/

    Macron est du côté des terroristes ! Selon Macron, Alep est «une formidable défaite pour la France et pour l’Europe»(..) Reprenant les antiennes de la politique étrangère hollandiste, calée sur l'atlantisme et le soutien aux rebelles à Alep, M. Macron oublie évidemment le caractère illégal de l'intervention en Syrie de la coalition contre Daech, qui avait été décidée sans aucune permission de la part du gouvernement syrien. (..)

    https://fr.sputniknews.com/france/201703201030532759-macron-alep-defaite/

    Le mystère Emmanuel Macron à l’aune du renseignement

    https://cyceon.com/fr/2017/03/21/le-mystere-emmanuel-macron-a-laune-du-renseignement/

    Macron ciblé par la CIA ?(..) La stratégie de Macron est dans la droite ligne de celle définit par les États Unis et la CIA dans les années 80 s’agissant de ce que doit être la démocratie et l’économie dans le monde.. Des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprise, des banquiers, relais d’influence de la stratégie américaine en France, ont choisi Macron et l’ont façonné pour qu’il entre exactement dans ce schémaMacron calibré au programme de la NED Le formation politique : l’alliance gauche-droite de Jean-Pierre Jouyet, Le formation économique : la mondialisation de l’économie de  Jacques Attali....Y-a-t-il eu collusion entre les Etats Unis et certains milieux libéraux politico-économiques français quant à la candidature possible de Macron ? A la vue de son parcours, la réponse est oui ! Un président français choisi directement par les américains? De Gaulle va se retourner dans sa tombe. C’est peut-être ce scénario que nous révélera Assange dans les prochaines semaines.

    https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/08/macron-cible-par-la-cia/

    Comment le financier Macron  va-t-il appeler son Parti ? En marche arrière vers le PS ?Macron n'est pas un homme de gauche, au contraire, il favorise les classes supérieures: "C'est particulièrement frappant en matière fiscale: les taxes qu'il veut baisser en priorité sont celles des propriétaires immobiliers et des détenteurs d'épargne. A contrario, il prévoit d'augmenter la CSG, alors que c'est un impôt proportionnel prélevé sur tous les revenus: puisqu'un prélèvement, mettons, de 8%, fait évidemment beaucoup plus mal à celui qui gagne 800 euros net par mois qu'à celui qui gagne 5000 net, c'est évidemment une mesure défavorable aux plus pauvres.A cela s'ajoutent des jugements assez peu caractéristiques de la gauche: par exemple lorsqu'il a déclaré que la meilleure façon pour pouvoir se payer un costume, c'est de travailler, ignorant donc qu'énormément de Français travaillent déjà beaucoup et n'auront jamais les moyens de s'en payer un pour autant ; ou lorsqu'il a résumé la vie socioéconomique des jeunes de banlieue à l'alternative entre devenir chauffeur Uber ou dealer du shit."

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/03/16/31001-20170316ARTFIG00249-emmanuel-macron-est-le-candidat-de-la-mondialisation-heureuse.php

    Macron-Fillon : Hollande voulait « Liquider le PS pour créer un Parti du Progrès »; Ce qui se passe actuellement a été voulu, monté, organisé, de main de maître par le minable Hollande, très doué  pour les machinations et les coups tordus...Rappelez-vous ce qu’il a avoué aux journalistes qui l’interrogeaient pour leur livre Un Président ne devrait pas dire ça : « Il faut un acte de liquidation. Il faut un hara-kiri. Il faut liquider le PS pour créer un Parti du Progrès »C’était le 12 décembre 2015. Valls a fait l’amère expérience de ce jeu de dupes, s’exclamant, en janvier dernier, selon l’Obs, « J’en ai marre de voir que le secrétaire général de l’Elysée aide à lever des fonds pour celui qui veut tuer notre parti  ».14 mois plus tard, Hollande a remarquablement savonné la planche du PS, faisant sans doute définitivement disparaître le PS du bipartisme qui a duré 50 ans... des caciques du PS qui abandonnent le navire amiral PS pour se jeter dans le hors-bord de Macron par dizaines, Bayrou qui troque 90 circonscriptions contre son soutien à celui qu’il compissait publiquement jusque-là, entraînant hors de LR des soutiens possibles à Fillon…, les medias n’ont d’yeux que pour Macron, les patrons de presse Drahi et Bergé l’encensent publiquement;(..) Le but de Hollande, devant la montée inexorable de Marine est de créer un nouveau bi-partisme, le Parti du Progrès, en Marche, contre le Parti patriote, le FN.... Le sursaut de Fillon et du Comité Directeur de LR n’était sans doute pas prévu par Hollande, mais les salauds ça ose tout...

    http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/06/macron-fillon-hollande-voulait-liquider-le-ps-pour-creer-un-parti-du-progres/

    Emmanuel Macron : oligarque premier ? - AgoraVox le média citoyen

    Lois Macron, Moody's et gouffre sans fond : La Science au XXI Siècle

    (..) Nos articles « Code du travail, fonctionnaires, OCDE, lois Macron... »  et  ont déjà évoqué la portée et les conséquences réelles des « lois Macron », ainsi que le sens du soutien reçu par Emmanuel Macron à l'échelle internationale. 

    L'arnaque Emmanuel Macron de A à Z - ANTICONS - WordPress.com

    Brighelli - "Laïcité revancharde" : ce que cache le discours ... - Le Point

    Macron candidat du système : Drahi, Hermand, MEDEF… ses liens avec l'oligarchie capitaliste ..

    Quand Macron était à la fois fonctionnaire et banquier - Marianne

    Oui, le phénomène Macron était bien une (énorme) bulle médiatique ... - Marianne

    Une vidéo dévoile les « trucs » de Macron pour ambiancer ses meetings ... - Politis

    Ex-French Economy Minister Macron Could Be 'US Agent'

    Emmanuel Macron: haute trahison et pillage de l ... - medias-presse.info

    Emmanuel Macron, le signe que nous approchons du stade terminal .

    de Pierre Duriot - La « minute cynique » de Pierre Duriot | Le Colonel

    Rothschild sponsorise en toute discrétion le menteur Macron (Valeurs ...

    Russie politics: Fillon / Macron: la presse a l'indignation sélective

    La participation de Macron au gouvernement Valls comme Ministre Economie et Finances est minimisée pour ne pas alerter l’opinion. QUI se cache derrière celui qu’on nous vend comme le Kennedy français ?

    brunoadrie.wordpress.com/2017/02/17/mac 

    MACRON SE LAVE LES MAINS APRES AVOIR RENCONTRER DES OUVRIERS

    EXCLUSIF Qui est vraiment Emmanuel Macron Doc 2016

    Mélenchon met une claque à Macron !

    La supercherie Macron démasquée !!!

    "Non à Macron !" - Pourquoi je ne voterai pas Macron (Dossier)

    Macron dit tout et son contraire: "Je suis socialiste" - "Je ne suis pas socialiste"

    Olivier Besancenot -LCP - Ridiculise Macron

    L'escroquerie Macron... en 45 minutes

    - Selon critères Mission contre sectes, En Marche A TOUT D'UNE SECTE, culte de la personnalité, esprit critique affaibli
    https://www.marianne.net/politique/rencontre-avec-francois-asselineau-le-candidat-surprise-de-l-upr-la-presidentielle
    - Macron, le candidat du lobby pharmaceutique - Journal du mercredi 8 mars 2017
    https://www.youtube.com/watch?v=mU3RhE5Z548
    QUI se cache derrière celui qu’on nous vend comme le Kennedy français ?
    http://brunoadrie.wordpress.com/2017/02/17/mac
    - Macron, un danger pour la République ? par Régis de Castelnau
    RUBRIQUES: Macron est l’héritier d’Hollande. Liberté d’expression bafouée et médias asservis. Instrumentalisation sans vergogne de la Justice. Les autorités administratives indépendantes laissent faire. Un apparatchik sans principe. CONCLUSION, extraits: Emmanuel Macron est donc la solution pour cette partie du Capital, celui de l’oligarchie néolibérale mondialisée qui a fait sécession et qui emmène avec elle celles des couches moyennes qui en profitent... La mondialisation néolibérale, est incompatible avec la démocratie. Les gens qui la conduisent le savent bien, qui rêvent de démocratie sans « démos ». Emmanuel Macron est leur agent - Source Vu du Droit : http://www.vududroit.com/2017/03/macron-est-il-dangereux/
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article8378


    - Macron se contredit toujours
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/02/24/20002-20170224ARTFIG00016-economie-ces-declarations-contradictoires-d-emmanuel-macron.php


    - Séparation bancaire : la défaite de la démocratie
    (..) les politiques ont montré une volonté de « moraliser le capitalisme » comme en son temps Nicolas Sarkozy, autrement dit de faire revenir à plus de raison la « finance casino. » Face à ces manœuvres des politiques, le monde financier, qui a subi lui aussi son lot de misères dans la crise, s'est cabré en arguant de son rôle dans « l'économie réelle », dans la création d'emploi et dans le financement des entreprises.
    Récit d'un renoncement: C'est une bataille de cette guerre entre le pouvoir démocratique et le pouvoir économique que décortiquent avec beaucoup de minutie trois auteurs, Mathias Thépot (journaliste à La Tribune), Frank Dedieu et Adrien de Tricornot, dans leur ouvrage* "Mon Amie, c'est la Finance". Cette bataille est celle qui a conduit l'exécutif français issu des élections présidentielles de mai 2012 à adopter une législation bancaire qu'il faut bien qualifier de « pacotille. » Du discours du Bourget de François Hollande avec son fameux slogan « Mon ennemi, c'est le monde de la finance » jusqu'aux pressions sur les députés socialistes pour faire adopter une loi fort au goût du lobby bancaire, on suivra avec amusement et souvent avec désolation l'histoire d'un renoncement et d'un reniement.
    Une réforme nécessaire. Les auteurs soulignent combien la proposition - formulée au Bourget - d'une séparation des activités bancaires entre banque de dépôts et banque d'investissement, autrement dit entre la finance « réelle » et la finance « casino », semblait appropriée. Avec justesse, ils pointent comment le fameux modèle de la « banque universelle » protège la finance « folle. » Car pour ne pas provoquer de pertes pour les déposants, autrement dit pour les électeurs, l'État apporte sa garantie implicite à l'ensemble des activités de la banque. On l'a vu en 2008-2009 : les États se sont précipités pour « sauver les banques » mises à mal par leurs activités de marché. Les déficits ont gonflé et la crise de la dette a suivi. Quoi de plus normal alors que l'État se protège en isolant l'activité qui l'intéresse, celui des dépôts garantissant les prêts à l'économie réelle.
    Battre en retraite avant de combattre (..) Le candidat devenu président a rapidement - presque immédiatement - battu en retraite, ne cherchant qu'à ménager les apparences en faisant adopter une loi qui contraint les banques françaises à filialiser une partie infime de leurs activités.
    http://www.latribune.fr/opinions/20140131trib000813011/separation-bancaire-la-defaite-de-la-democratie.html


    - Avec Macron, c'est la « servitude volontaire » face aux puissances financières ! et le peuple "agonisera sous les dettes de ses banques"
    Macron se lâche à la Hertie School de Berlin le 31 mars: "Le fait que la France soit l'un des pays protégeant le plus ses travailleurs, est l'une des explications de son taux de chômage à 10%"
    Macron est un grand admirateur de Margaret Thatcher
    Mélenchon nous apprend que Macron est le candidat de la Commission européenne
    La réforme de l'ISF de Macron ? Faire payer les propriétaires immobiliers. Mais épargner les patrimoines financiers ! Les masques tombent...
    "De Robert Hue à Alain Minc Tous ceux qui ont peur pour leurs privilèges en cas d'alternance soutiennent Macron"
    Les archives vidéos de Bayrou s'exprimant sur Macron sont des pépites. On ne rit pas!
    Et si Macron était le vrai successeur de Hollande ? On dénombre déjà 68 élus socialistes avec Macron !
    « En Marche » vers le dumping social franco-français ! (NB en vue du melting-pot qui lui est cher, pour imposer le "Nouvel Ordre Mondial") "s’adresser d’abord aux minorités visibles et viser à les favoriser au détriment des Français d’origine européenne"
    http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/marche-vers-dumping-social-franco-francais,317082?mc_cid=209ec844c6&mc_eid=b04d503428


    - A Pole Emploi, une mutation.. préfigurant la société de Macron:
    À terme, les syndicats craignent la quasi disparition de la mission d'indemnisation. Ils appréhendent aussi une nouvelle étape dans ce qu'ils appellent "la dématérialisation à outrance". Jean Charles Steyger, du syndicat SNU-FSU, estime que les agents de Pôle emploi, tout comme les demandeurs d'emploi risquent d'en pâtir. Le tout numérique à tous les étages ne garantit pas un service équivalent et une qualité équivalente.Jean-Charles Steyger, SNU-FS
    Selon le représentant du SNU-FSU chez Pôle emploi, "la déshumanisation générée par l’automatisation permet une mise à distance des chômeurs qui fragilise l’accès aux droits. De l'autre côté des bureaux et des ordinateurs, Jean-Charles Steyger redoute une déqualification des conseillers, en charge d'une activité qui existe "depuis plus de 40 ans"
    NB Jean Pisani-Ferry est le chef d'orchestre du programme de Macron. C'est l'ancien expert économique de Jean-Marc Ayrault et de Manuel VALLS.
    extrait de http://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/pole-emploi-un-appel-a-la-greve-contre-le-numerique-a-tous-les-etages_2077979.html#xtor=AL-85&xtref=https://m.facebook.com/


    - Guy Verhofstadt: «Pourquoi je soutiens Emmanuel Macron»
    http://www.lopinion.fr/edition/international/guy-verhofstadt-pourquoi-je-soutiens-emmanuel-macron-121471?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_content=divers&utm_campaign=share
    - Le conseiller santé de Macron dénonce le "bashing" contre les médicaments (comme le médiator ?). Rien d'étonnant, il est payé par Servier


    - Avec Macron, tout est artificiel. Une bulle (mais dangereuse !)
    (..) Thomas Guénolé. Lequel (nous sommes bien le 20 février 2017) a remarqué que "on peut raisonnablement qualifier cette situation de gigantesque bulle médiatique. Ceci, pour "vendre" la marque Macron par un effet bien connu des publicitaires : "l'effet de simple exposition". En résumé, cet effet veut qu'en répétant encore, encore et encore le même item à une population, toute une partie de cette population va développer artificiellement un sentiment positif envers cet item. Bref, cette bulle médiatique Macron, c'est du matraquage publicitaire massif. Je n'ai pas le souvenir de cas aussi puissants récemment". Guénolé ne va pas jusqu'à remarquer que l'hebdo qui héberge cette puissante réflexion a été au tout premier rang de ces medias publicitaires, en consacrant à la marque un nombre record de couvertures, et encore la semaine dernière. A moins que cette partie de ses réponses ait été coupée... Jusqu'aux journalistes, hier encore macronisés par le spectacle des salles pleines à craquer, qui soudain se frottent les yeux : et si, en fait, il ne disait strictement rien ?(..)
    http://www.arretsurimages.net/chroniques/2017-02-20/Alerte-L-Obs-denonce-la-bulle-Macron-id9567


    - Sur Macron, Elisabeth Lévy
    Tout nouveau, tout beau, Macron réussit à incarner plus que tout autre candidat le renouvellement. Et ce alors qu'il a orchestré, quatre ans durant, les orientations stratégiques de Hollande. Le miracle va-t-il durer jusqu'au premier tour ?
    Blacklister les journalistes considérés comme trop critiques, n’est-ce pas un peu trumpiste sur les bords ?
    Macron voudrait plaire aux pieds-noirs et aux descendants d’immigrés, aux bobos et aux cathos. Il risque, évidemment, de décevoir tout le monde
    http://www.causeur.fr/macron-campagne-en-marche-programme-42966.html


    - François Asselineau sur Macron sorte de GOUROU
    "Emmanuel Macron est le symbole de la déliquescence de la démocratie en France. Quand je vois son temps de parole médiatique, j'ai l'impression d'être dans une République bananière. Or, ce qu'il propose n'est que du vent, ses meetings s'apparentent à du music-hall, rien de plus. Et il se comporte comme un gourou. Si l'on se réfère aux critères de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES), En Marche a d'ailleurs tout d'une secte, puisqu'on y affaiblit l'esprit critique en même temps qu'on y exerce un culte de la personnalité"
    https://www.marianne.net/politique/rencontre-avec-francois-asselineau-le-candidat-surprise-de-l-upr-la-presidentielle


    - Macron, celui qui IMPOSE ses vues, l'inflexible, le teigneux !
    http://capital.fr/a-la-une/actua


    - 10 BONNES RAISONS DE NE PAS VOTER POUR EMMANUEL MACRON
    http://lesmoutonsrebelles.com/10-bonnes-raisons-de-ne-pas-voter-pour-emmanuel-macron/
    http://www.breizh-info.com/2017/04/28/68201/liberte-de-la-presse-bafouee-emmanuel-macron


    - Macron candidat, c'est le "système" qui en parle le mieux. Interview de François Henrot, Directeur à la banque Rothschild. Le Directeur de la Banque Rothschild a aimé en Macron le "communiquant racontant des histoires, manipulant"
    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=j6JXHXmsdVU&app=desktop


    - Macron est le candidat de la mondialisation malheureuse
    C'est d'abord la conséquence d'une bataille des idées très efficacement menée depuis une trentaine d'années par les partisans du programme économique et social de ce que j'appelle la «mondialisation malheureuse». Aux termes de ce que des économistes appellent le consensus de Washington, cela consiste à réguler le moins possible l'activité des mastodontes du secteur bancaire et assurantiel, à déréglementer le marché du travail, à abaisser les protections sociales de la population active, à privatiser graduellement les entreprises publiques et les biens publics, à réduire la voilure des services publics, et à n'intensifier l'action de l'Etat, pour l'essentiel, que dans les fonctions de maintien de l'ordre et de formation du personnel nécessaire aux besoins de l'économie. Cela consiste également à asséner que cette politique économique est la seule possible et que, si l'on est en désaccord, on est nécessairement archaïque, nationaliste ou partisan du retour des goulags....... À un moment donné, après des années et des années à répéter en boucle via tous ces canaux qu'une gauche moderne, c'est une gauche qui applique ce programme économique, il est normal que cela finisse par infuser dans tout un pan l'électorat de gauche. La subversion du vocabulaire de gauche par ces prêcheurs, qu'on peut qualifier d'orwellienne, est d'ailleurs très intéressante à observer. Cela donne par exemple des intervenants du débat public qui s'autoproclament «progressistes», mais dont les propositions de politique économique, en dégradant par divers moyens les conditions de travail et les protections de la population active pauvre, sont objectivement régressives..... sur les fondamentaux de son projet et jusque sur son profil de candidat jeune issu des plus grandes écoles et passé par le ministère de l'Economie, Emmanuel Macron en 2017, c'est un remake de Valéry Giscard d'Estaing en 1974.....Emmanuel Macron est-il un candidat antisystème? Non. D'une part, il provient des plus grandes écoles du pays, il a travaillé pour et avec les plus hautes élites intellectuelles, économiques et politiques du système en place, il a été bras droit de Jacques Attali pour écrire un rapport dont les propositions ont été appliquées par le président Sarkozy puis le président Hollande, il a été n°2 de l'Elysée sous François Hollande et architecte de sa politique économique, et il a été ministre de l'Economie. D'autre part, il a milité vent debout contre la séparation des activités du système bancaire lorsqu'il était n°2 de l'Elysée, et aussi bien sa politique comme ministre puis son programme comme candidat consistent à aller plus loin dans le sens du programme économique de la «mondialisation malheureuse» appliqué en France depuis des années..... Emmanuel Macron est la dernière cartouche du système. Je discutais d'ailleurs très récemment avec un journaliste du Sunday Times : il m'expliquait que vu d'outre-Manche, quand il écoute les dirigeants et les militants d'En marche!, il est très étonné qu'ils considèrent comme innovantes des propositions économiques qui, au Royaume-Uni, sont vieilles de plus de vingt ans et sont globalement considérées comme ayant échoué.
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/03/16/31001-20170316ARTFIG00249-emmanuel-macron-est-le-candidat-de-la-mondialisation-heureuse.php


    - Emmanuel Macron, le signe que nous approchons du stade terminal de la crise de régime
    Pour comprendre le candidat «En Marche», représentant d'une volonté d’adaptation de la France au nouveau capitalisme de la part du groupe social le plus privilégié.... Le candidat «En Marche» apparaît comme l’authentique intellectuel organique d’une France connectée à la globalisation, optimiste face à la mondialisation et à l’évolution du capitalisme.... La France que représente à l’origine Emmanuel Macron est minoritaire, et elle le sait. Fort du potentiel restreint des 6% d’électeurs sociaux-libéraux, le candidat n’a donc cessé de multiplier les gestes visant à élargir cette base, en subvertissant le clivage gauche-droite et en adoptant une posture anti-système.... L’ancien ministre de l’Économie, scribe appliqué de la commission Attali, chantre de la modernisation de notre pays, bénéficie en tir croisé d’un investissement politique des élites sur sa personne et d’un fort sentiment de défiance d’un nombre important de nos concitoyens à l’égard des institutions et des partis.... Sa mission est de développer un récit qui fasse adhérer les Français au projet d’adaptation de notre pays au nouveau capitalisme. Ce récit développé par l’ancien ministre de l’Économie mêle dénonciation des «blocages» et optimisme devant les opportunités que procurerait un libéralisme total, à la fois social ou sociétal et économique... Ce libéralisme peine néanmoins à dire son nom dans un pays historiquement rétif à ces thèses et, comme toujours en France, est porté par des hauts fonctionnaires adeptes du marché. Pour la première fois, les élites techniciennes du Parti socialiste, acquises historiquement depuis les années 80 à la mondialisation néolibérale, se présentent devant les électeurs: voilà un acquis important pour le débat démocratique... Il y a bien, avec la candidature Macron, une claire volonté de la France privilégiée, celle que le Cevipof a identifiée, de (re)devenir un groupe social dirigeant dans le pays. Le candidat cherche à susciter le consentement des Français à une entreprise d’adaptation à ce que l’on peut définir, à l’instar du journaliste économique Jean-Michel Quatrepoint, comme le «capitalisme californien», fait de glorification de l’individualisme et de capitalisme numérique type GAFA. ... «En marche!» est un peu la Nuit Debout des traders ....
    http://www.slate.fr/story/134492/macron-populisme-elites

    Et cette fois encore, le piège du vote utile ?, par Serge Halimi (Le ..

    (Serge Halimi) le piège d’un « vote utile » qui choisirait comme opposant à l’extrême droite un adorateur de la mondialisation.

     
     

     
    Le programme
     

    Ultralibéralisme multi-culturaliste
      Rien de très original dans les premières propositions de l’ancien ministre, ni même dans son discours. D’un point de vue programmatique, rien de ce qu’il dit ne jure avec ce qui a été fait depuis cinq ans. La proposition de baisse de la dépense publique de 60 milliards va juste un peu plus loin que les 50 milliards de CICE et pacte de compétitivité de Hollande, une légère accélération dans la soumission à l’ordre ultra-libéral qui va dans le sens des attentes du patronat, récemment exprimées par Michel Pébereau. Macron va si loin dans la soumission à l’ordre ultra-libéral qu’il est le seul candidat qui ose défendre le CETA, quand une grande majorité de la gauche vote contre à Strasbourg.
      Macron nous rejoue aussi les vieilles lunes du PS, la repentance et la critique de la France, faisant de la colonisation par notre pays un « crime contre l’humanité » plus qu’outrancier et sans nuance. Et quand on rappelle que pour lui, « il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse », on voit qu’il nie les liens qui nous rassemblent et font de nous des citoyens français, liens qui doivent paraître très lointains à cet énarque banquier d’affaires, propulsé trop jeune ministre et trop jeune favori pour la présidentielle, perdu dans une bulle qui lui monte à la tête au point de sombrer dans une mystique ridicule, expression d’une grosse tête qui ne présagerait rien de bien élu.
      En fait, Macron, c’est la continuité de l’échec de Hollande : toujours plus de soumission aux demandes des grandes entreprises, toujours plus de cette mondialisation qui provoque une course destructrice au moins-disant social, le grand abandon des classes populaires au FN. Ce faisant, il suit l’agenda dessiné par Terra Nova, qui recommandait de construire une majorité s’appuyant sur les habitants de métropole relativement aisés et les populations d’origine étrangère, par un discours cumulant libéralisme économique et sociétal, ainsi qu’une vision profondément multiculturaliste, qui, comme Guy Konopnicki l’affirme sur Marianne, ouvre la voie à « l’obscurantisme, au nom de la diversité ». (..)
    http://www.gaullistelibre.com/2017/02/macron-francois-hollande-en-pire.html

    "Les lois El-Khomri ou Macron ne sont que des retranscriptions des directives européennes " (F. Asselineau)

    Le bilan catastrophique d’Emmanuel Macron au ministère de l’économie 11 mars 2017   
    Il est étonnant de constater qu’aucun journaliste n’interroge le candidat d’En Marche ! sur le bilan de sa seule expérience comme si Emmanuel Macron n’avait jamais eu l’occasion de faire ses preuves et qu’il tombait de nulle part.Pourtant, Emmanuel Macron est aux côtés de François Hollande depuis le début.D’abord en tant que conseiller sur les questions économiques puis en tant que ministre de l’économie.Le chouchou des médias a donc largement contribué au bilan économique du quinquennat et le moins que l’on puisse dire est qu’il est peu glorieux:    Depuis 2012, il y a eu 500.000 chômeurs supplémentaires, soit plus de 5 millions de chômeurs (catégorie A, B et C confondues) (source)    Emmanuel Macron a autorisé la vente d’Alstom, un fleuron français, à l’américain General Electrics, signant ainsi son arrêt de mort. Peu de temps après son rachat, General Electrics a supprimé 800 postes en France chez Alstom    François Hollande et Emmanuel Macron laisseront une très lourde facture à leur successeur puisqu’ils ont été incapables de budgéter leurs promesses de fin de mandat: Salaires des fonctionnaires, plan pour l’emploi, pour les prisons, les policiers, Alstom, les jeunes, les intermittents… (source)    Une croissance molle bien inférieure à celle de nos voisins européens alors que le contexte économique entre 2012 et 2016 étaient idéales: euro faible, pétrole à son plus bas niveau…    Entre 2012 et 2016, la France n’a cessé de perdre des parts de marché dans le commerce mondial, passant de 6% à 3% et cela malgré un euro faible qui aurait dû booster les exportations françaises. (source)http://info24.fr/bilan-catastrophique-demmanuel-macron-ministere-de-leconomie/;

    - La France ne sera plus un pays, mais un espace multiculturel. On sera en plein Nouvel Ordre Mondial !La France n’est pas un open space Macron nous a-t-il (vraiment) compris? par Alain Finkielkraut

    "Il y a pas une culture française, il y a une culture en France. Elle est diverse, elle est multiple". Bref, MELTING-POT du Nouvel Ordre Mondial d'Attali ! "Les conservateurs défendent la culture française, les progressistes célèbrent la culture en France. Autrement dit, pour ceux qui se retrouvent sous cette bannière, la France n’est plus une histoire, la France n’est plus même un pays, c’est un pur espace. L’espace-France accueille la diversité et sur cette diversité des goûts, des pratiques, des musiques, des origines, nulle antériorité ne saurait prévaloir, nulle hiérarchie n’est en droit de s’exercer. Tout est égal et puisque tout est différent, tout est pareil. De « français » à « en France », il y a la distance qui sépare une nation d’une société multiculturelle. Au nom du progrès, Macron nous invite à franchir ce pas. Au lieu de s’inquiéter de la désintégration française qui se produit sous nos yeux, il l’accompagne, il la conceptualise"  

    http://www.causeur.fr/macron-culture-colonisation-algerie-identite-42963.html

    Martine Aubry sur Macron et son programme :

    « Jusqu’à présent, Emmanuel Macron pensait que le fait d’être lancé comme un nouveau produit avec un sourire étincelant suffirait à être élu président de la République. Et on a eu sur tous les sujets tout et son contraire. Moi je dis toujours, quand c’est flou, y’a un loup. Mais maintenant on sait, son programme est affiché. Et ce n’est plus un loup, mais une meute de loups ».« Son programme économique date des années 1980 » « Son programme économique, reprend les programmes libéraux anglo-saxons des années 1980. C’est réduire les services publics, réduire les déficits, que les salariés travaillent plus et qu’ils soient moins payés. Dans son programme, les Français vont casquer : 60 milliards en moins de l’Etat, on continue d’aider les entreprises, on baisse les cotisations et on augmente la CSG de 1,7 % même pour les retraités. Ce n’est pas la modernité Macron, il utilise des vieilles recettes qui n’ont jamais marché.  Sur le plan social, il faut serrer. Il demande un peu plus de responsabilité aux chômeurs, aux retraités, aux salariés. Mais il les connaît des gens ? Non. Il connaît mieux le milieu de la City. Tout ce qu’il veut, c’est du libéralisme économique et de la flexibilité pour les salariés ». « Il ne connaît pas le droit » « Je ne parle même pas de son programme sur l’écologie parce que ça, il ne connaît pas. Bon, là il vient de dire qu’il fallait que le diesel atteigne peut-être à la fin du mandat le même taux de fiscalité que l’essence après avoir tout de même dit qu’il était scandaleux d’attaquer cette forme d’énergie. S’il devait être élu, ce que je n’espère pas, il n’aurait pas de majorité. Car où est-il ? Il y a quelques individus à la droite du PS, toujours les mêmes. Et bien qu’ils partent chez Macron, au moins ça clarifie des choses. Bien sûr, il a rajouté une ou deux mesures démagogiques comme l’exonération de taxe d’habitation pour 80 % des Français. Il ne connaît sans doute pas le droit car là, il intervient dans les libertés locales ce qui, je crois, est inconstitutionnel ». http://linkis.com/www.20minutes.fr/lil/Yo8u3

    Travailler plus, sans être payés plus

    Le programme d'En Marche, une litanie de promesses non financées. à voir absolument !

    Des hauts fonctionnaires pulvérisent le programme de Macron .

    35h, chômage, ISF...: les contradictions d'Emmanuel Macron - Le Figaro

    Macron veut privatiser les écoles (vidéo 1’56). Extraits. Macron veut rendre les écoles autonomes, ce qu’il oublie de signaler, c’est que cette autonomie est nécessaire à la privatisation des écoles. Macron étant le candidat Rothschild, il n’y a aucun doute sur ses intentions : il veut préparer la privatisation de l’éducation nationale en commençant par le début, c’est-à-dire par l’école primaire. L’école primaire qui deviendrait s’il est élu : LES écoles primaires ! Il faut se souvenir que dans l’éducation nationale, ce qui avait mobilisé beaucoup en mai 68, c’était justement la volonté du pouvoir de rendre les établissements scolaires autonomes. À l’époque, il s’agissait de commencer par la fin, c’est-à-dire par l’autonomie et la privatisation des universités. Mais les étudiants étaient en âge de faire grève et de se révolter. Cela avait beaucoup joué dans le déclenchement de la grève générale de mai 68. C’est pourquoi, aujourd’hui, Macron est plus prudent : il veut commencer par l’école primaire, car il y a tout de même moins de risque que les enfants de moins de 12 ans se révoltent.... Avec des universités autonomes, c’est la fin des diplômes nationaux reconnus sur l’ensemble du territoire.

    http://mai68.org/spip/spip.php?article12147

    Sur ce site, Preuve que Macron est le candidat Rothschild :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article7834

    vidéo, Emmanuel Macron remplace Arnaud Montebourg à l’Économie ; or, il se trouve que c’est un homme de main de Rothschild ! Rothschild, le grand maître du sionisme. Rothschild de la loi Rothschild, qui étrangle la France avec l’arnaque de la "dette" ! Rothschild dirige donc maintenant directement l’économie de la France et veillera, soyons-en bien certain, au "remboursement" de la "dette". Dette totalement artificielle et due uniquement à la loi Rothschild ! En complément, il est bon de savoir, comme le signale le journal de Fr3 qu’Emmanuel Macron, la marionnette à Rothschild, était le "conseiller" économique secret de François Hollande depuis deux ans !

    Sur ce site, entre autres :

    Macron triche et manipule pour fabriquer artificiciellement l’ambiance de ses meetings (vidéo 18’04)

    La loi Rothschild, cause de l’endettement de la France

    Avec Macron, France - 26 août 2014 - Hollande et Valls nomment un gouvernement Rothschild (vidéos 1’57 et 3’36 et 35’’)

    Présidentielles - 7 mars 2017 - Macron veut plus de liberté pour les banques, normal, il est le candidat Rothschild

    Des députés accusent Macron d’avoir détourné de l’argent public pour financer sa campagne électorale

    La fascisme technologique a dors et déjà la capacité d’orienter notre vote (vidéo 87’47)

    Comme Pompidou, Macron sort de chez Rothschild (PDF de l’OCF)

    Présidentielle française - 26 février 2017 - Pourquoi Macron refuse-t-il de dire par QUI il est financé ?

    Présidentielle française - 23 février 2017 - Bayrou se laisse acheter par Rothschild et rejoint Macron

    Macron - 2 mars 2017 - Il n’est ni de droite ni de gauche, donc il est de droite

    Macron invente et promet

    Le sioniste-européiste Cohn-Bendit vote Macron-Rothschild, ça vous étonne ?

    Savez-vous qui est Daniel Cohn-Bendit ?

    Les Rothschild sont les grands maîtres du sionisme

     

      

     
    Le programme de Macron, suite :

     
    - Des hauts fonctionnaires pulvérisent le programme de Macron. Conclusion: Il y a de quoi s'inquiéter !
    https://www.valeursactuelles.com/politique/des-hauts-fonctionnaires-pulverisent-le-programme-de-macron-72912


    Depuis deux ans et demi, l’Elysée et Bercy (avec Macron) ne cessent de défendre l’agenda des banques et de la finance.
    - Le programme économique d’Emmanuel Macron
    https://www.youtube.com/watch?v=u5IM5q4sJwY


    Le programme de Macron
    (..) Il est l’un des principaux inspirateurs de la politique économique menée par Hollande pendant 5 ans. Politique dont on connaît le résultat social désastreux : hausse constante du chômage et de la pauvreté, augmentation inquiétante du travail précaire (CDD et temps partiels, aux dépens des CDI qui ne représentent plus que 20% des embauches), conditions de travail dégradées dans les services publics (notamment dans les secteurs de la santé, de l’éducation et la sécurité).... son programme (enfin dévoilé mais rendu volontairement incompréhensible pour la plupart des gens) vante les bienfaits de l’Europe actuelle, et par conséquent des Traités qui nous astreignent à ces politiques d’austérité.
    Le programme Macron tombe tard, reste flou,complexe et brouillon. C’est volontaire, pour qu’on ne le comprenne pas
    Si on s’attarde sur le programme Macron,on en voit les incohérences et les injustices sociales. Il défend une politique des plus féroces : Tu es malade ? Paye ta mutuelle. Tu veux une bonne retraite ? T’avais qu’à épargner. Tu veux une école correcte ? Va dans le privé. Ton logement est cher ou pas adapté?Déménage! Tu as du boulot? Consomme et tais-toi. Tu es au chômage?Tais-toi et meurs. C'est du Macron
    (Sur cet article, SES SOUTIENS) (..) Et voilà comment, en tirant fil par fil, on met à nu le réseau de Macron : les grandes banques privées, les médias, les grandes sociétés d’assurances, le MEDEF, la BCE, les hommes d’influence qui ont conseillé nos dirigeants politiques ces 30 dernières années, et la plupart des plus riches hommes d’affaires français… Car il ne faut pas oublier que le réseau de Macron comprend aussi des gens comme François Pinault (multimilliardaire et propriétaire du groupe Artemis qui contrôle, entre autres, l’hebdomadaire Le Point et de nombreuses marques de luxe comme Yves Saint-Laurent), Vincent Bolloré (patron notamment de Vivendi, du groupe Canal+ ou encore de l’institut de sondages CSA et… fossoyeur de I-Télé devenue CNews), Bernard Arnault (deuxième fortune française, patron de LVMH, propriétaire du journal Les Echos, ami proche de Martin Bouygues lui-même patron entre autres de TF1 et LCI…), Xavier Niel (propriétaire de Free), Patrick Drahi (propriétaire entre autres de SFR ; des journaux Libération, L’Express, L’Expansion, L’Etudiant ; de BFMTV et RMC), Claude Bébéar (fondateur d’Axa, banque et surtout plus gros groupe d’assurances au monde)… N’en jetez plus, la coupe est pleine ! (..) Au secours ! Vous l’aurez compris, les soutiens d’Emmanuel Macron ont un tel poids financier, politique et médiatique qu’ils sont à même de faire plier n’importe qui (y compris Bayrou…) et nous avec… (..) Voilà, vous êtes prévenus… En 2012, François Hollande disait “Mon ennemi n’a pas de nom, il n’a pas de visage. Mon ennemi c’est la finance“. Il avait tort. L’ennemi a de multiples noms, je vous en ai livré un paquet. Et il a un visage, celui d’Emmanuel Macron.
    http://www.mondialisation.ca/macron-le-vrai-et-vilain-visage-du-ps/5578185?ct=t(Infolettre_du_3_au_10_mars_20173_10_2017)&mc_cid=484dc996df&mc_eid=b694117229
    .
    Les Economistes atterrés jugent Macron : "L'économie en Marche arrière"
    Résumé. Macron PROGRESSISTE juste pour ceux pensant que le progrès consiste à imposer à la France d'aller vers le modéle libéral. Macron remet pas en question la logique de l'UE mettant les gouvernements sous la tutelle d'institutions technocratiques. Avec lui, Uberisation généralisée de l'emploi, implosion du droit du travail amorcée par loi Travail. La formation promise ? Un mythe. La réforme de l'assurance chômage risque d'aboutir à une prestation universelle au niveau très bas avec un contrôle tatillon. Selon les Economistes atterrés, c'est sur les salariés que pèseront les efforts,rien ne sera demandé aux actionnaires,spéculateurs, financiers. Des recettes inadaptées : les baisses d'impôts risqueraient d'engager la France "dans la concurrence fiscale" ; les exonérations et baisse de cotisation de jouer contre l'emploi ; la réforme de l'ISF de se transformer en "cadeau pour les plus riches" ; ou encore la baisse de la taxe d'habitation de peser lourd sur les collectivités locales…Le primat de l'austérité, "politique restrictive incapable de relancer les débouchés des entreprises". L'absence criante de propositions en matière de régulation financière, de transition écologique, de relance industrielle.
    http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170309.OBS6351/les-economistes-atterres-jugent-macron-l-economie-en-marche-arriere.html
    .
    Emmanuel Macron et la finance : plus qu'un problème personnel
    Emmanuel Macron ne veut pas être réduit à "quatre années" de sa vie au cours de laquelle il était banquier d'affaires. Mais la vraie question est ailleurs : c'est celle de sa vision de l'économie. Emmanuel Macron revendique fièrement ces quatre années d'expérience dans la banque d'affaires. « Cela m'évite de dire beaucoup de bêtises et me permet de connaître la grammaire du monde des affaires de notre pays », explique-t-il. Autrement dit, pour le candidat en marche, la banque d'affaires permet d'atteindre la vérité économique. Ceci ne signifie rien d'autres qu'une acceptation d'un certain ordre économique, celui mis en place depuis quarante ans, selon lequel la finance dérégulée est le cœur de l'économie. Mais c'est précisément cet ordre - que Donald Trump va essayer de rétablir outre-Atlantique - qui a causé les désordres actuels.
    (..) l'illusion du PROJET que sous-tend la réponse d'Emmanuel Macron : celle de la croissance menée par la finance dérégulée. Comme l'ont montré de nombreuses études économiques, notamment celles de Michel Aglietta en France, la financiarisation de l'économie et la prédominance de la priorité donnée à l'actionnaire, a conduit à un recul de l'investissement productif et à un affaiblissement généralisé de l'économie réelle.


    Quelle régulation financière ?
    Ce que propose Emmanuel Macron est donc l'application de cette grammaire qu'il connaît si bien, mais qui est celle d'un langage en voie de pétrification. Son programme évite soigneusement la question de la régulation financière. Ceci n'a rien d'étonnant de la part de celui qui, en 2012, en tant que secrétaire général adjoint de l'Elysée, a torpillé le projet de loi bancaire*. Mais de fait, ceci ouvre une série de questions sans réponses qui demeurent pourtant centrales pour l'avenir de l'économie. S'il est élu, quelle sera, par exemple, la position du président de la République sur la question des nouvelles normes prudentielles proposées par le comité de Bâle ? Question trop technique ? Sans doute, mais pourtant : refuser ces normes, c'est continuer à mettre des destins à la merci d'une logique financière qui continue de s'emballer malgré la crise et qui menace à intervalles de plus en plus proches les économies. Or, tant le gouverneur de la Banque de France que le président des Etats-Unis s'opposent à ces normes. Qu'attendre du futur président français ? Comment ce dernier pourra-t-il prendre une décision dans l'intérêt général, sans tenir compte des relations nouées durant les quatre années de sa vie dont il est si « fier » et dont il a retenu la « grammaire » ? Question qui restera sans réponse puisque la poser serait donc « faire le lit du Front National ».
    Le problème du programme
    Sauf que c'est l'ensemble du projet économique du candidat Macron qui, du coup, pose problème. Emmanuel Macron applique sa « grammaire » apprise lorsqu'il était banquier d'affaires : le problème de l'investissement est un problème lié à la compétitivité coût et à la fiscalité. Baissez le coût du travail et la fiscalité sur les entreprises et vous verrez abonder les investissements. Sauf que rien n'est moins sûr. L'abaissement moyen de la fiscalité sur les entreprises est général depuis plus de trente dans les pays développés et l'investissement s'est parallèlement fortement ralenti, de même que la productivité. En réalité, rien de plus logique. La domination de la logique financière et de l'obsession de la rentabilité du capital est venue alimenter un système financier démesuré. Les mirages de rentabilité de la finance dérégulée ont rendu les rentabilités de l'économie réelle dérisoire.
    Celui qui veut sauver la mondialisation devra d'abord s'attacher à détruire cette logique, cette « grammaire ». Car c'est elle qui a conduit aux délocalisations massives, aux licenciements « boursiers », aux désertifications des zones industrielles. C'est sur elle que prospère aujourd'hui le discours nationaliste et xénophobe qui profite des oubliés et des victimes de cette logique.;... Or, Emmanuel Macron ne propose rien d'autres que de poursuivre et amplifier cette logique. Son obsession pour la fiscalité des entreprises qui n'est pas sans rappeler celle des Républicains étasuniens (et français, du reste) ne saurait être présentée comme une méthode miracle si elle ne s'accompagne pas d'une réforme financière de grande ampleur au niveau européen. Réforme que le candidat ne propose pas. Mais faute d'une telle réforme, les gains réalisés risquent de se diriger massivement vers des marchés financiers déjà dopés par la politique monétaire de la BCE. Dans un pays où les distributions de dividendes ne cessent de battre des records et où les taux d'intérêt sont extrêmement bas, on ne peut penser qu'un simple allègement fiscal favorisera l'investissement suffisamment pour redonner à la France une croissance potentielle solide et rendre prospère les zones rurales et désindustrialisées. De sa connaissance de la grammaire financière, il passe donc bien à son application.
    La question centrale n'est donc pas de savoir si Emmanuel Macron a été banquier d'affaires. On peut l'avoir été, et même on peut l'être encore, et porter un regard lucide sur la situation économique mondiale et nationale.... Mais Emmanuel Macron est déterminé à appliquer la « grammaire » de la banque d'affaires à notre pays. Et c'est cette politique qui apparaît comme hautement risquée au moment où la même politique s'engage outre-Atlantique.
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/emmanuel-macron-et-la-finance-plus-qu-un-probleme-personnel-652325.html.


    - Macron va taxer les assurances vie a 30% sympa pour les 2200 Milliards de dépôts des Français - Assurance vie : la réforme de Macron qui va faire hurler les épargnants
    Emmanuel Macron veut revoir de fond en comble la fiscalité du capital. Si ce projet est globalement favorable aux (gros) épargnants, il prévoit aussi de s’attaquer aux « sacro-saints » avantages de l’assurance vie
    Attention, levée de boucliers en vue ! Emmanuel Macron prévoit, dans le cadre de son programme, d’alourdir la fiscalité de l’assurance vie, l’un des produits d’épargne préféré des Français (..) Ce projet commence déjà à inquiéter les spécialistes de la gestion de patrimoine. « Un tel alourdissement de la fiscalité risquerait de détourner certains épargnants de l’assurance vie », alerte Olivier Rozenfeld, président du cabinet Fidroit.
    Macron, candidat des riches ? Il fait tout pour PRETENDRE le CONTRAIRE !
    http://www.capital.fr/finances-perso/actualites/assurance-vie-la-reforme-de-macron-qui-va-faire-hurler-les-epargnants-1211306.


    - Les médias appâtent avec la suppression Taxe d'Habitat Macron dont les Maires ne veulent pas, et qu'ils compenseront par la hausse de taxes, et tait que les épargnants seront lésés
    - Une UE plus forte, c'est cela que nous porterons ! Dit Macron - Traduction : Une UE plus forte CONTRE les citoyens et encore plus soumise aux banques, multinationales, lobbies, OTAN...
    - 60 milliards en moins de l’Etat, on continue d’aider les entreprises, on baisse les cotisations et on augmente la CSG de 1,7 % même pour les retraités
    - Terra Nova veut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juif et musulman. Un modèle pour Macron ?
    http://www.brujitafr.fr/2017/02/terra-nova-veut-remplacer-paques-et-la-pentecote-par-des-jours-feries-juif-et-musulman.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_twitter&utm_campaign=_ob_share_auto


    Ce que proposent les candidats à la présidentielle pour sauver l'industrie française

    Macron est très clair: «Il faut remettre l'industrie au cœur de notre économie, et l'homme au cœur de l'industrie.». Le candidat d'En marche! veut transformer le CICE en allégements permanents de cotisation pour les entreprises, ce qui «représentera 6 points de charges en moins au niveau du smic jusqu'à 2,5 smic». Le taux de l'impôt sur les sociétés (IS) sera ramené de 33,3 % à la moyenne en Europe, soit 25 %, en cinq ans. Macron mise aussi sur un plan d'investissement de 50 milliards, pour rehausser les compétences et la montée en gamme des entreprises.... Enfin, il veut donner la priorité à la négociation collective, dans les branches ou les entreprises, que ce soit sur la question du temps de travail ou des salaires. «Il faut  aller plus loin que la loi El Khomri» en matière de travail, dit-il.Ce que proposent les candidats à la présidentielle pour ... - Le Figaro

    Les RETRAITES façon Macron(..) "Les partisans du système par comptes notionnels affirment qu’il est plus juste.
    C’est ainsi que Macron prétend instaurerun système universel où « un euro de cotisation donne le même droit à tous ».
    Mais le fait de retenir une espérance de viemoyenne d’une génération au moment du départ en retraite revient à nier les
    très grandes différences d’espérance de vieentre les classes sociales et entre les professions au sein d’une génération.
    Et, à l’inverse, introduire les différentielsd’espérance de vie dans une génération aurait un effet désastreux sur les femmes,
    déjà victimes en amont de discriminationsau travail et de carrières discontinues et précaires. Ce système est donc, d’un côté
    ou de l’autre, pervers". (..)Bref, ça vise "à libéraliser toujours davantage et à réduire les droits sociaux, renvoyant les individus
    à de prétenduschoix personnels. Les lois Macron et El Khomri de 2016 détricotant le code du travail trouveraient un prolongement
    logique avec les comptes notionnels. Mais, pour les travailleurs et leurs familles, le compte n’y serait pas !"
     
     
     
    Les excellentes analyses du blog gaulliste libre,
    dès 2014:

    Blog gaulliste libre: Qui est M. Emmanuel Macron… (billet invité)

    (entre autres "il affiche un méprie de classe proprement hallucinant")

    Blog gaulliste libre: Macron vante l'envie d'être milliardaire

    Blog gaulliste libre: Macron : François Hollande, en pire

    Blog gaulliste libre: Autoroutes : le piège de la privatisation

    Blog gaulliste libre: Le rêve fou des entreprises sans usines (billet invité)

    Blog gaulliste libre: L'intox du gouvernement sur les travailleurs détachés

    Blog gaulliste libre: Quand Macron salit le progressisme

    Le progrès façon Macron, c’est donc la brutalité schumpéterienne, les destructions d’emplois ou les baisses de salaire que provoquent ces magnifiques innovations comme Uber, laissant bien sûr au passage pour une poignée de dirigeants et les actionnaires, des profits colossaux, ces milliardaires dont il a fait des exemples pour la jeunesse sans doute. On retrouve encore une fois toute la superficialité du discours du ministre qui fait de tout ce qui est nouveau quelque chose de positif. En fait, son raisonnement n’est pas sans parenté avec celui des fanatiques religieux, tant il manque de la plus élémentaire nuance, sans compter son aspect barbare, appelant les entrepreneurs à brutaliser une société qui compte 6 millions de demandeurs d’emploi et tant de personnes en souffrance, depuis sa bulle dorée.

    Le progressisme, c’est la recherche du progrès pour la société, le droit à la retraite, l’assurance-maladie, les droits du travail. Tout ce que ce ministre trop médiatisé veut déconstruire en somme, pour revenir vers une forme de loi de la jungle qui ne profiterait qu’à une infirme minorité.

    Blog gaulliste libre: Le sens de la fin du liquide et des chèques

    Blog gaulliste libre: L'effarante réforme du collège

    Blog gaulliste libre: Réforme du collège : le niveau baisse ? Continuons !

    Blog gaulliste libre: Nos sociétés qui abandonnent la jeunesse

    Blog gaulliste libre: Charte européenne des langues régionales ...

    Hollande (avec Macron) nourrit la guerre contr le français

    Blog gaulliste libre: Impôts, travail du dimanche : Hollande parachève son cap libéral

    Blog gaulliste libre: Smart essaie de miniaturiser les droits sociaux

    Blog gaulliste libre: La nouvelle attaque effarante contre les notes

    Blog gaulliste libre: Le sens de la hausse des tarifs du service public

    Blog gaulliste libre: L'embrouille du débat sur la loi travail

    Blog gaulliste libre: Macron sur France 2 : l'attaque du vide

    Blog gaulliste libre: Macron macdonaldise la République (il n'est pas le seul)

    Blog gaulliste libre: Macron : l'impasse conformiste

    Même Libération reconnaît que son programme, c’est « un peu de rupture et beaucoup de continuité ». Dans la continuité, la baisse des impôts pour les entreprises, l’IS passant de 33,3 à 25% : un contre-sens social alors que les profits et les dividendes sont au plus haut. Toujours en continuité, la baisse de 60 milliards de la dépense publique, avec la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. Habile, il camoufle des réformes fiscales favorisant les plus riches (réforme de l’ISF et de l’imposition des revenus du capital) par une exonération de la taxe d’habitation pour 80% des foyers (..) Bref, Macron n’est que le rejeton de l’aile libérale-libertaire du PS, un politicien de pacotille qui trouve le moyen de se contredire malgré la brièveté de sa carrière

    Blog gaulliste libre: La réforme de la politique familiale annonce la destruction de tout le système de sécurité sociale

    Blog gaulliste libre: Tesla et Uber : avis de bulle sur les marchés

    Blog gaulliste libre: Clap de fin pour la France à 22 régions

    Blog gaulliste libre: Que penser du projet de loi Macron ?

    Blog gaulliste libre: La loi Macron, révélateur du quinquennat Hollande ?

    Blog gaulliste libre: Loi travail, Macron : les calculs de l'artificier de Tulle

    La grève légitime, mais désespérée, des routiers

    6 mois après, le dépeçage d’Alstom s’accomplit 20.12.14

    Les agriculteurs, abandonnés à la loi de la jungle

    Taxe Tobin : Hollande, l’ami de la finance 18.12

    Loi Macron : faux semblants et sens cachés

    Comment ne pas être affligé par le débat sur la loi Macron ? Petit décryptage de ce projet. 14.12

    Chômage, taux d’intérêt : deux records qui en disent long 12.12

    Que penser du projet de loi Macron ?

    Il doit rester comme un marqueur du quinquennat, une des meilleures illustrations du cap libéral assumé par François Hollande, puisqu’il prolonge les travaux de la commission Attali. Jacques Attali au pouvoir ?

    Bilan économique et social de François Hollande à mi-mandat (billet invité) 29 10 14

    Nul besoin d’ergoter pendant des lustres sur le bilan de François Hollande en termes de résultats économiques : ceux-ci sont à la mesure d’un chômage qui crève tous les plafonds et d’une croissance qui reste désespérément atone à tel point que les défauts d’investissements d’aujourd’hui commencent par mettre gravement en péril la France de demain. Mais, contrairement aux mensonges du gouvernement sur le sujet ce bilan n’est pas un simple effet de cycle économique ou la simple résultante d’une situation catastrophique laissée par la majorité précédente. Il est aussi indubitablement lié aux mesures prises par François Hollande et sa clique : une thérapie de choc néolibérale qui ferait se pâmer d’envie une Margaret Thatcher en goguette ou un Chicago boys friedmanien en mal de reconnaissance. Car lorsqu’en période de récession, l’on massacre à ce point l’économique et le social, il ne faut guère s’attendre à ce que ménages et entreprises (celles tenues par de véritables entrepreneurs, non les vampires multinationaux) retrouvent le goût de l’initiative, de la dépense et de l’investissement, éléments pourtant indispensables à la création d’emplois. Et lorsque l’on met une telle morgue, une telle arrogance et un tel acharnement à détruire les structures économico-sociales d’un peuple, il ne faut pas s’étonner, qu’un jour ou l’autre, il vous le fasse payer.

    Petite recueil (non exhaustif) donc, des mesures économico-sociales prise par la « gauche de droite » la plus décomplexée que la France ait jamais connue :

    Quand on prend un peu de recul, il y a de quoi être assez estomaqué par ce projet phare de la deuxième moitié du mandat de François Hollande. Bien sûr, il peut exister certaines rentes injustifiées et excessives et il est normal de s’y attaquer et certaines complexités de notre droit peuvent être contre-productives, mais ce projet va bien au-delà. De manière stupéfiante, il s’agit d’un projet néolibéral, qui, sous couvert initialement de redonner du pouvoir d’achat aux ménages, ce qu’avait défendu Montebourg cet été, est un projet global de déréglementation de l’économie française, visant à faire reculer le service public et poussant le détail jusqu’à prévoir quelques dérisoires milliards de session d’actifs.

    Encore plus effarant, ce projet fourre-tout est un prolongement du rapport de Jacques Attali de « libération de la croissance », qu’avait en partie mis en place Nicolas Sarkozy. Il est tout de même incroyable de voir ce qu’on appelle la gauche déréglementer plus encore l’économie française deux ans et demi après avoir pris le pouvoir à la droite ! Ainsi, Hollande dépasse Sarkozy sur sa droite sur plusieurs questions économiques. Par exemple, il est assez effarant que ce soit le candidat du PS qui libéralise le travail du dimanche, que le président de l’UMP avait tant de fois appelé de ses vœux mais n’avait pas osé faire. Tout ceci démontre la faillite du débat politique actuel quand il se limite au PS et à l’UMP.

    L’épuisement professionnel, symbole d’une époque cannibale

    L'effarante vente de près de 50% de l'aéroport de Toulouse à la Chine 6.12

    Automobile : la grande saignée

    C’est un article impressionnant des Echos qui décrit les conséquences de l’effondrement productif de nos constructeurs automobiles : ce sont pas moins de 70 000 emplois qui ont été supprimés depuis 10 ans. Et encore, cela ne prend pas en compte les conséquences sur les sous-traitants. 3.12

    Délires austéritaires et pensée unique : le gouverneur de la Banque de France s’y met aussi (billet invité)

    L’effarant rapport Pisani-Ferry / Enderlein qui recommande la baisse du pouvoir d’achat 29.11

    Régions : non au charcutage néolibéral du territoire !

    Emmanuel Macron, ayatollah du laisser faire

    3.11. Le ministre de l’économie est décidement incorrigible. Il a participé lundi 10 novembre à l’inauguration d’une nouvelle usine Renault à Alger en affirmant qu’ « il ne faut pas avoir peur de produire à l’étranger ». Retour sur ses déclarations.

    Budget, allocations familiales, TGV : les choix révélateurs du gouvernement. 28 10

    Depuis le changement de gouvernement, la majorité est rentrée dans une phase hyperactive, où elle multiplie les décisions. Outre le caractère de plus en plus néolibéral de son agenda, on peut aussi y voir la réduction de la politique à de la simple gestion et l’oubli de la défense d’un modèle de société.

    Macron et Sapin à Berlin : le Munich économique de la France

    L’ORQUE : de la méritocratie à l'usurpation du mérite (billet invité) 27 10

    Le monde économique moderne soulève des inquiétudes croissantes, qui ont déjà fait l’objet de plusieurs ouvrages. Nombreuses sont les critiques qui en ont dénoncé la dureté, l’extrême rapidité, parfois la violence psychologique.

    L’évolution vers un monde de plus en plus compétitif et globalisé, ou bien la remise en question de l’économie de marché elle-même, sont les critiques les plus fréquemment invoquées, accompagnées de solutions diverses selon les tendances politiques des auteurs

    La réforme de la politique familiale annonce la destruction de tout le système de sécurité sociale (billet invité)

    Emmanuel Macron fait ce que Sarkozy n’avait pas osé faire !

    Je libéralise, tu libéralises, il libéralise, nous libéralisons (..)

    Un tel discours semblerait plus cohérent dans la bouche de Margaret Thatcher, après avoir repris les rênes de la Grande-Bretagne que dans celle d’un ministre d’une majorité « socialiste » qui a récupéré le pays deux ans auparavant, après dix années de pouvoir de la droite. Au programme : facilitation du travail le dimanche et le soir, dérégulation des professions dites protégées avec ouveture du capital des pharmacies, ouverture du transport par autocar, qui pousse la SNCF dans un sens toujours plus élitiste et éloigné du service public et poursuite des cessions d’actifs de l’Etat. Mais après tout, cela est dans la continuité pour un PS qui a plus privatisé que la droite et dérégulé la finance comme personne.

    La dérive thatchérienne Boutons l’anglais hors de l’espace public

     18.10.14 « What did you expect ? », « what else ? », la gamme « make up » de l’Oréal : lentement, mais sûrement, la langue anglaise gagne du terrain sur notre territoire, dans tous les domaines. Slogan publicitaire, noms de produits ou de magasins, noms des films. L'Anglais s'impose..

    Concurrence et compétitivité : 4 lieux communs revisités (billet invité)

    Macron, Mennucci et Attali : la lente dérive du PS vers le thatchérisme

    13.10?14 Le discours tenu aujourd’hui par une partie de la majorité est absolument stupéfiant. Emmanuel Macron, adoubé par le Medef, annonce qu’il ne doit pas y avoir de tabou ni de posture pour réduire le déficit de l’assurance chômage. Bref, alors que le gouvernement a échoué à inverser la courbe du chômage, il souhaite faire payer les pots cassés aux chômeurs ! Ces nouvelles coupes ne feront qu’affaiblir plus encore la demande et donc la croissance, contribuant à détériorer plus encore notre situation économique. Pire, Patrick Mennucci, qui a carrément osé parler de « privilèges corporatistes » au sujet des allocations que touchent les chômeurs. Le point Thatcher est alors bien atteint.

    On se souvient alors qu’Emmanuel Macron avait été le rapporteur du rapport Attali, commandé par Nicolas Sarkozy, et que le Parti « Socialiste » semble désormais plus enclin à appliquer que l’ancienne majorité dans une dérive effarante de notre débat public. Il faut dire que Jacques Attali en est une des meilleures illustrations, cet ancien conseiller de François Mitterrand, qui a fait un rapport droitier pour un président de droite et qui vient de sortir un livre qui semble être un hommage absolument effarant à l’individualisme libéral le plus dogmatique et caricatural, selon lequel le destin de chacun ne dépendrait que de soi. Le titre « prenez le pouvoir sur votre vie » est tout un programme…

    Progrès et condition humaine 10.10

    A quoi bon augmenter la productivité si c’est pour laisser 15% de la population sans emploi ?

    En fait, le progrès n’a pas de valeur. Les profits qu’il génère le justifie, quels qu’en soient les conséquences, à court ou long terme. Nous oublions un peu trop souvent le rôle joué par les innovations financières dans les bulles, puis les krachs de 1929 et de 2008, qui ont fait souffrir des millions de personnes, qui ont perdu leur emploi, leur maison et leur dignité, car les savants fous de la finance avaient concocté des bombes à retardement… Certains progrès sont ambivalents : les nouvelles technologies de l’information nous donnent un accès permanent à tant de choses qu’il est inenvisageable de s’en passer, mais elles peuvent aussi nous rapprocher du monde décrit par Orwell et enchainer des salariés à leur travail.

    Macron est le candidat du MEDEF, or le MEDEF est

    Le Medef, vautour du néolibéralisme

     si le Medef ne demande pas une baisse du SMIC, il propose que l’Etat en prenne une partie à sa charge pour les chômeurs de longue durée et insiste encore sur la compétitivité, le mot au nom duquel on casse les salaires partout, y compris chez Air France. Suivent une multitude d’idées très néolibérales : suppression de deux jours fériés, facilitation du travail du dimanche, assouplissement du droit du travail, remise en cause de l’ISF, alors que les inégalités de patrimoine ne cessent d’augmenter. Bref, rien de nouveau sous le soleil: toujours plus de laisser faire, moins d’Etat et de règles et course au moins disant dans tous les domaines.

    ? Le mauvais procès fait aux chômeurs

    Le rêve fou des entreprises sans usines (billet invité)

    Nouveau gouvernement : et si la semaine dernière avait été planifiée longtemps à l’avance ?

    (..) Jeudi, dans une interview donnée la veille du remaniement, Emmanuel Macron, le très libéral ministre de l’économie, se dit pour un assouplissement des 35 heures. Bref, le virage eurolibéral atteignait un nouveau sommet.

    Hollande coupe l’arbre Montebourg, qui cachait la forêt Macron 27 8 14

    (..) Néanmoins, la ligne suivie par le gouvernement penchait déjà largement vers le premier, qui défendait les banques contre les timides projets européens de taxe sur les transactions financières, d’autant plus qu’Emmanuel Macron, à l’Elysée, appuyait déjà un cap économique plutôt libéral.

    L’effarante ouverture de Hollande au travail du dimanche 24 8 14

    Cette semaine, François Hollande a fait sa rentrée en multipliant les annonces pour essayer de répliquer aux mauvais chiffres de la croissance et à son impopularité persistante. Parmi les propositions, un assouplissement des règles sur le travail du dimanche qui en dit long sur cette présidence…

    20.10 la majorité dite de gauche, par la voix d’Emmanuel Macron, nouveau ministre de l’économie, dénonce les « trois maladies de la France : la défiance, la complexité et le corporatisme ».

    Un tel discours semblerait plus cohérent dans la bouche de Margaret Thatcher, après avoir repris les rênes de la Grande-Bretagne que dans celle d’un ministre d’une majorité « socialiste » qui a récupéré le pays deux ans auparavant, après dix années de pouvoir de la droite. Au programme : facilitation du travail le dimanche et le soir, dérégulation des professions dites protégées avec ouveture du capital des pharmacies, ouverture du transport par autocar, qui pousse la SNCF dans un sens toujours plus élitiste et éloigné du service public et poursuite des cessions d’actifs de l’Etat. Mais après tout, cela est dans la continuité pour un PS qui a plus privatisé que la droite et dérégulé la finance comme personne.

    Blog gaulliste libre: Macron : François Hollande, en pire

    Avec la campagne qui progresse, Emmanuel Macron commence à se dévoiler. Ses premières annonces programmatique forte sont la baisse de 60 milliards de la dépense publique et son soutien donné au CETA, après des déclarations polémiques sur la culture française ou la colonisation. En somme, la parfaite continuation du PS façon Hollande suivant l’agenda imaginé par Terra Nova. 

    Ultralibéralisme multi-culturaliste Rien de très original dans les premières propositions de l’ancien ministre, ni même dans son discours. D’un point de vue programmatique, rien de ce qu’il dit ne jure avec ce qui a été fait depuis cinq ans. La proposition de baisse de la dépense publique de 60 milliards va juste un peu plus loin que les 50 milliards de CICE et pacte de compétitivité de Hollande, une légère accélération dans la soumission à l’ordre ultra-libéral qui va dans le sens des attentes du patronat, récemment exprimées par Michel Pébereau. Macron va si loin dans la soumission à l’ordre ultra-libéral qu’il est le seul candidat qui ose défendre le CETA, quand une grande majorité de la gauche vote contre à Strasbourg.. our lui, « il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. Elle est diverse », on voit qu’il nie les liens qui nous rassemblent et font de nous des citoyens français, liens qui doivent paraître très lointains à cet énarque banquier d’affaires, propulsé trop jeune ministre et trop jeune favori pour la présidentielle, perdu dans une bulle qui lui monte à la tête au point de sombrer dans une mystique ridicule, expression d’une grosse tête qui ne présagerait rien de bien élu. En fait, Macron, c’est la continuité de l’échec de Hollande : toujours plus de soumission aux demandes des grandes entreprises, toujours plus de cette mondialisation qui provoque une course destructrice au moins-disant social, le grand abandon des classes populaires au FN. Ce faisant, il suit l’agenda dessiné par Terra Nova, qui recommandait de construire une majorité s’appuyant sur les habitants de métropole relativement aisés et les populations d’origine étrangère, par un discours cumulant libéralisme économique et sociétal, ainsi qu’une vision profondément multiculturaliste, qui, comme Guy Konopnicki l’affirme sur Marianne, ouvre la voie à « l’obscurantisme, au nom de la diversité »...... Et voilà donc tout le paradoxe d’un pays, où un président si impopulaire qu’il n’ose pas se représenter, pour la première fois, pourrait être remplacé par son enfant naturel, pour reprendre l’expression Benjamin Masse-Stamberger, qui parvient à paraître moderne avec de vieilles idées, un vieil entourage, et de vieux soutiens repoussoirs, proposant en somme de poursuivre dans l’impasse actuelle.

    Pour illustrer la personnalité qui se cache derrière le sourire du sieur Macron, lire http://www.gaullistelibre.com/2017/03/qui-est-m-emmanuel-macron-billet-invite.html

    sur ce site, notamment sur la "bulle Macron", Blog gaulliste libre: Macron et Hollande : les Majax de la politique

    Blog gaulliste libre: Que penser du projet de loi Macron ?

    11.12.2014 Le projet de loi Macron a été présenté en conseil des ministres, puis à la presse hier. Il doit rester comme un marqueur du quinquennat, une des meilleures illustrations du cap libéral assumé par François Hollande, puisqu’il prolonge les travaux de la commission Attali. Jacques Attali au pouvoir ? Quand on prend un peu de recul, il y a de quoi être assez estomaqué par ce projet phare de la deuxième moitié du mandat de François Hollande

    De manière stupéfiante, il s’agit d’un projet néolibéral, qui, sous couvert initialement de redonner du pouvoir d’achat aux ménages, ce qu’avait défendu Montebourg cet été, est un projet global de déréglementation de l’économie française, visant à faire reculer le service public et poussant le détail jusqu’à prévoir quelques dérisoires milliards de session d’actifs. Encore plus effarant, ce projet fourre-tout est un prolongement du rapport de Jacques Attali de « libération de la croissance », qu’avait en partie mis en place Nicolas Sarkozy. Il est tout de même incroyable de voir ce qu’on appelle la gauche déréglementer plus encore l’économie française deux ans et demi après avoir pris le pouvoir à la droite ! Ainsi, Hollande dépasse Sarkozy sur sa droite sur plusieurs questions économiques. Par exemple, il est assez effarant que ce soit le candidat du PS qui libéralise le travail du dimanche, que le président de l’UMP avait tant de fois appelé de ses vœux mais n’avait pas osé faire.??? la seule question autorisée semblant être de dire qu’elle ne va sans doute pas assez loin puisque le gouvernement a renoncé à réformer les pharmacies, ou les taxis…La présentation du débat sur le travail du dimanche est particulièrement choquante puisqu’elle se résume à de purs arguments mercantilistes. En outre, parler de volontariat est un peu hypocrite quand 15% des Français recherchent un travail et il faut noter que la question de la rémunération supplémentaire est renvoyée à des accords, l’Etat n’imposant pas de cadre... Pour toutes ces raisons, la loi Macron, avec l’opposition de la France à la taxe Tobin européenne, démontre non seulement les reniements de François Hollande, mais aussi la dérive effarante d’une classe politique où ce qu’on appelle la gauche dépasse la droite par la droite sur certains sujets.

    Blog gaulliste libre: Macron, Fillon : l'extrémisation économique de notre vie politique

    21.4.2016 Le ministre de l’économie est le parfait poisson pilote dans cette affaire et il vient d’oser proposer de supprimer de l’ISF quand Sarkozy l’avait seulement réduit et plafonné quand il était président

    Blog gaulliste libre: Quand Macron salit le progressisme 

    25.4.2016 Dans la guerre des mots du débat public, Emmanuel Macron vient de tenter une OPA sur le bien beau terme de progressisme en le plaçant en opposition au conservatisme. Mais il en livre une interprétation qui n’a plus le moindre rapport avec ce que ce mot porte en réalité....

    Un progressisme d’oligarque schumpéterien

    Le ministre de l’économie a lancé sa nouvelle bombe dans les locaux d’un incubateur d’entreprises : « vous êtes là pour brutaliser, faire changer en profondeur des paradoxes que nous partageons entre la France et le Japon (…) on n’aime malgré tout pas celles et ceux qui réussissent trop bien, c’est assez rapidement suspect, il faut réussir mais pas trop (…) nous devons de part et d’autre prendre beaucoup de risques, et les French Tech, ce sont des pépinières de risques. Ces lieux d’innovation sont pour moi des archétypes de ce dont nos sociétés ont besoin (pour) sortir de l’atonie ». Il a poursuivi en se présentant comme un tenant du progressisme, opposé au conservatisme, appelant à un dépassement du clivage droite-gauche. Il faut dire qu’il n’est pas le seul à vouloir faire travailler le dimanche

    Le progrès façon Macron, c’est donc la brutalité schumpéterienne, les destructions d’emplois ou les baisses de salaire que provoquent ces magnifiques innovations comme Uber, laissant bien sûr au passage pour une poignée de dirigeants et les actionnaires, des profits colossaux, ces milliardaires dont il a fait des exemples pour la jeunesse sans doute. On retrouve encore une fois toute la superficialité du discours du ministre qui fait de tout ce qui est nouveau quelque chose de positif. En fait, son raisonnement n’est pas sans parenté avec celui des fanatiques religieux, tant il manque de la plus élémentaire nuance, sans compter son aspect barbare, appelant les entrepreneurs à brutaliser une société qui compte 6 millions de demandeurs d’emploi et tant de personnes en souffrance, depuis sa bulle dorée.

    Le progressisme, c’est la recherche du progrès pour la société, le droit à la retraite, l’assurance-maladie, les droits du travail. Tout ce que ce ministre trop médiatisé veut déconstruire en somme, pour revenir vers une forme de loi de la jungle qui ne profiterait qu’à une infirme minorité.

    Blog gaulliste libre: Macron : les vieilles idées dépassées de la nouvelle star politique ..

    16.1.2017 Celui qui se présente comme un candidat anti-système en est en fait la synthèse du pire. Macron mange à tous les râteliers. En bon fils politique de François Hollande, il fait une synthèse totalement indigeste qui a plus à voir avec le gloubiboulga de son enfance. Sa jeunesse peut camoufler ces énormes ficelles pour le moment, mais cela ne durera pas longtemps.... Au grand bonheur des eurofanatiques incapables de se remettre en cause, il a ressorti la petite soupe rance selon laquelle « il n’y a qu’au niveau européen qu’on créera des champions. On peut faire un Google européen, un Google français n’existera jamais ».Il ose dire que « l’Europe est le seul moyen crédible de protéger nos populations » après des décennies qui ont démontré l’inverse et où les eurofanatiques n’ont cessé d’évoquer et promettre cette protection qui n’est jamais venue dans aucun domaine... Espérons que, dans la dernière ligne droite, les Français se rendent compte qu’il n’est qu’une variante un peu plus libertaire de son mentor en partance pour la retraite, avec les mêmes défauts, auquel il ajoute une arrogance crasse qui dépasserait celle de Sarkozy s’il venait à être élu en 2017.

    Blog gaulliste libre: La grenouille Macron tente de prendre son envol

    17.11.16 Candidat : ça y est, l’ancien conseiller du président et ministre de l’économie, après avoir créé En Marche, a annoncé être candidat à la présidence de la République, au grand soulagement de ses soutiens, Le Monde ou l’Obs, qui ont clamé « enfin ». Il a jeté aux médias quelques idées un peu courtes pour faire un programme, comme le note Hervé Nathan dans Marianne. Ne craignant toujours pas d’utiliser des ficelles absolument énormes, il a osé se présenter comme le candidat anti-système, lui l’énarque, ancien banquier d’affaires, passé par un cabinet présidentiel, et devenu ministre…

    Mais la ficelle est trop grosse. En réalité, il ne propose que d’amplifier toutes les erreurs ultralibérales qui échouent depuis des décennies. Il propose une autre vague de dérèglementation de droit du travail et que dire de ses propos effarants sur la République, « ce lieu magique qui permet aux gens de vivre dans l’intensité de leur religion »… Macron n’est que le énième chouchou ultralibéral et communautariste d’une partie des médias, un concentré de système. La recette idéale pour finir dans les poubelles de notre histoire politique

    Blog gaulliste libre: La bulle Macron est-elle vraiment solide ?

    10.1.17 Entre nouveauté, vide, artifice et favoritisme (..) ce positionnement lui garantit le soutien effarant d’une grande partie des média, qui couvrent de manière bien complaisante sa campagne et lui accordent une attention telle qu’elle doit expliquer en partie ses sondages La réduction de la politique à des commentaires dérisoires est aussi une opportunité pour ce candidat au programme bien léger, et dont une des percées conceptuelles pour lutter contre le chômage est la baisse du coût du travail, que la majorité a suivie…je persiste à penser que Macron n’est qu’une bulle élitaire superficielle gonflant du fait des faveurs effarantes des médias, et qui explosera, comme d’autres avant lui, quand les Français se rapprocheront de leur véritable choix. Même si les limites de ses adversaires semblent lui créer un espace, je ne peux pas croire que l’impasse superficielle qu’il propose ne soit pas démasquée.

    Blog gaulliste libre: Fillon, Macron : l'austérité, c'est pour les autres .

    19.2.17 Il est un autre candidat désormais bien discret sur ces contradictions qui consistent à exiger l’austérité des autres tout en se montrant fort dispendieux avec les deniers du contribuable : M. Macron. L’ancien ministre de M. Hollande, si obsédé par les équilibres budgétaires lorsqu’il s’agit des autres, en semble bien moins préoccupé lorsqu’il s’agit de ses frais de représentation. Il faudra bien, en outre, à un moment donné s’interroger sur l’origine des moyens financiers qui lui permettent, sans être adossé à aucun parti politique bénéficiant de fonds alloués, de mener une telle campagne tambours battants. Au-delà même du non-sens économique de leurs programmes – qui ne sont que la stricte continuité de quatre décennies de néolibéralisme – messieurs Fillon et Macron consacrent l’aboutissement de l’aboutissement de la logique oligarchique libérale : se servir au lieu de servir.

    Blog gaulliste libre: Valls / Macron : le conformisme eurolibéral ...

    Macron, c’est tout sauf du renouveau. Non seulement il a travaillé sur le rapport Attali commandé par Sarkozy, mais il a officié pendant plus de deux ans à l’Elysée avant d’être ministre. Alain Minc, partisan de Juppé lors des primaires de cet automne, a annoncé son soutien à Macron.

    Blog gaulliste libre: Macron macdonaldise la République (il n'est pas ..

    6.2.17 la célèbre enseigne américaine a basé son succès planétaire exclusivement sur le marketing. Il en est de même pour Emmanuel Macron. En termes de politique, celui-ci est en pratique un gérant d’enseigne Mac Donald, peu scrupuleux de surcroit. Les accès – allure de gendre idéal, costumes irréprochables – sont parfaitement propres, on promet quelques cadeaux totalement accessoires, les meetings sont préparés et organisés avec une précision d’horloge suisse, l’ambiance est bon enfant, etc. Mais on ne parle jamais réellement du fond (le programme politique). Et pour cause : il n’y en pas vraiment (si ce n’est d’occuper le devant de la scène et d’exciter les médias). Et comme pour Mac Donald et votre estomac, l’abus de Macron conduira la France à l’indigestion. Bien sûr, l’ancien ministre de François Hollande n’est pas le seul à utiliser ces procédés honteux, axés exclusivement sur la comm’. C’est même presque, au grand dam de la France, une généralité. Mais il faut dire qu’Emmanuel Macron en est devenu le maître incontesté, mettant en cela ses pas dans ceux d’un « système » qu’il prétend dénoncer et dont il n’est en fait que simplement l’enfant prodigue, à l’instar de ses prédécesseurs en imposture, tels Nicolas Sarkozy ou Manuel Valls.

    Blog gaulliste libre: Macron : l'impasse conformiste

    1.3117 - Ça y est ! Le messie politique des élites a finalement dévoilé son programme ! On comprend qu’il ait tardé à le faire tant ses propositions sont convenues et en continuité avec les politiques menées depuis des décennies par le PS comme la droite

    Le PS, un peu plus libéral et libertaire

    Même Libération reconnaît que son programme, c’est « un peu de rupture et beaucoup de continuité ». Dans la continuité, la baisse des impôts pour les entreprises, l’IS passant de 33,3 à 25% : un contre-sens social alors que les profits et les dividendes sont au plus haut. Toujours en continuité, la baisse de 60 milliards de la dépense publique, avec la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. Habile, il camoufle des réformes fiscales favorisant les plus riches (réforme de l’ISF et de l’imposition des revenus du capital) par une exonération de la taxe d’habitation pour 80% des foyers.

    On trouve également une inspiration libertaire, communautariste et anti-nationale, courante au PS, dans nombre de ses propos, sur le voile, l’absence de culture nationale ou la colonisation, sur laquelle Jeannette Bougrab lui a répondu. Bref, Macron n’est que le rejeton de l’aile libérale-libertaire du PS, un politicien de pacotille qui trouve le moyen de se contredire malgré la brièveté de sa carrière.  Malheureusement, sa jeunesse et l’offre politique actuelle créent un contexte qui ne lui est pas défavorable malgré le criant manque de fraicheur de ses propositions, qui ne résoudraient rien.


    - L’épuisement professionnel, symbole d’une époque cannibale
    C'est la société que Macron favorisera, au nom de la compétitivité féroce
    C’est un sujet qui s’impose, notamment depuis l’affaire des suicides dans une grande entreprise française. De plus en plus de salariés subissent de telles pressions au travail qu’ils finissent par en souffrir durement. Comment ne pas y voir un symptôme logique de notre société néolibérale.
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/lepuisement-professionnel-symbole-dune.html
    - Macron se bat pour toujours plus de modernité. Le libéralisme, La mise en concurrence est le moyen le plus efficace
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/un-synopsis-et-quelques-extraits-du.html
    - Le bilan catastrophique d'Emmanuel Macron au ministère de l'économie:
    http://info24.fr/bilan-catastrophique-demmanuel-macron-ministere-de-leconomie/#.WMKQlVSkLeQ.twitter
    - Macron se bat pour toujours plus de MODERNITE. Le libéralisme, La mise en concurrence est le moyen le plus efficace
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/un-syn
    - 18.12.2014 Taxe Tobin : Hollande, l’ami de la finance. Histoire d'une trahison
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/taxe-tobin-hollande-lami-de-la-finance.html
    - 14.12.2014 Loi Macron, faux semblants et sens cachés (comme toujours avec Macron)
    L’un des premiers arguments pour justifier la libéralisation du travail du dimanche sont les touristes chinois qui pourraient alors rester à Paris le dimanche pour faire des courses.
    (..) Mais il y a d’autres aspects de cette loi qui pose problème. Si elle restera probablement sans aucun effet sur la croissance, en revanche, elle est une pièce de plus dans le discours néolibéral qui s’impose (??) L’idée même de défendre la moindre contrainte est implicitement disqualifiée par la rhétorique développée en défense du projet de loi Macron, quelques années à peine après le désastre des subprimes et la plus grave crise économique, provoquée justement par un abus de laisser-faire dans la finance. Derrière cette loi, il y a bel et bien l’idéologie néolibérale la plus dogmatique
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/loi-macron-faux-semblants-et-sens-caches.html
    - 12 12 2014 Avec Macron ministre, le travail toujours plus rare, le capital toujours moins cher http://www.gaullistelibre.com/2014/12/chomage-taux-dinteret-deux-records-qui.html Avec lui, le capital contre le travail !
    - 11.12.2014 Le projet de loi Macron illustrait le cap LIBERAL d'Hollande, prolongeant travaux de la commission ATTALI
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/que-penser-du-projet-de-loi-macron.html
    - Macron pion du Nouvel Ordre Mondial,chargé par Rothschild et l'Oligarchie d'achever de détruire la France Hollande
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/clap-de-fin-pour-la-france-22-regions.html?utm_source=feedburner&
    - Que penser du projet de loi Macron?Il prolonge les travaux de la commission ATTALI l'homme du Nouvel Ordre Mondial
    http://www.gaullistelibre.com/2014/12/que-penser-du-projet-de-loi-macron.html?utm_source=feedburner&
    - Le double jeu de Macron.Il ne roule pas pour l'intérêt général,mais pour lui. Il séduit puis trahit.
    Commentaire de l'article : Bref, un ego qui rassemble des égos pour travailler pour des égos de la finance! Pauvre France! http://www.gaullistelibre.com/2017/03/qui-est-m-emmanuel-macron-billet-invite.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre+%28Blog+gaulliste+libre%29

     

    Quelques tweets :
     

    - Pour Martine Aubry, "s'il y a du flou, il y a un loup". "Exonérer la taxe d'habitation de 80% des Français? Comment? Il interfère avec les libertés locales. Macron va taxer les assurances vie à 30%. Les épargnants vont être heureux !
    - Emmanuel Macron rattrapé par le fisc......escroc un jour ...escroc toujours !
    - Soir 3 titre "Macron rattrapé par le fisc". "Le Fisc taille un costard à Macron". J'ajoute: A quand les autres médias ?
    - Mazette un smic par jour dépensé pendant 3 ans! On va s'amuser si ce monsieur Macron arrive à l'Elysée. Comment pourra-t-il être gestionnaire de la France ?
    - Le maire socialiste de Carpentras l'embarrassant soutien de Macron doit comparaître pour violences conjugales
    - Macron a réussi à faire disparaître des millions de son patrimoine par magie. Imaginez combien de milliards il fera disparaître de vos poches
    - La femme de Jean-Michel Aphatie est responsable de la communication chez Altice, le groupe de Drahi, copain de Macron. Entre soi !
    – Son actif laisse apparaitre un « trou » de plus d’un million € disparus de son patrimoine sur lequel s’interroge la presse en 2017 : « Macron : où sont passés les millions de la banque Rothschild ? » (L’Obs, 5/01/2017). Son porte-parole Sylvain Fort a répondu dans Le Point du 19/02/2017 : « Pendant les années Rothschild, Emmanuel Macron a adapté son train de vie à ses revenus et il a donc pas mal dépensé. »
    - La justice Hollande harcèle Fillon et MLP mais laisse Macron détourner 380.000 euros de notre argent à Las Vegas... ELECTION TRUQUEE
    - Selon le Canard Enchaîné, une entente entre En Marche et le PS pour les Législatives est en cours
    -  La participation de Macron au gouvernement Valls comme Min. Econ et Finance est minimisée pour ne pas alerter l’opinion
    AHURISSANT ! Des gens se laissent berner par Macron,alors qu'il représente TOUT ce qu'ils détestent: Libéral,libertaire,pro afflux migrants
    2) Imaginez Macron et Merkel ensemble: Ils partageraient leurs plans de militarisation, d'attaque de la Russie, et accueil de 1.000.000 de migrants. F. Hollande en pire !
    Officiellement millionnaire jusque 2017,surnom candidat des UNES de magazines, carriériste, opportuniste, libéral, atlantiste, européiste
    Macron, quel sale prétentieux (et faux de gauche) ! Il soutient Hollande à la Primaire 2011,citant Montaigne: "car c’était lui,car c’était moi"
    Commentaire d'une chef d'entreprise: "C'est à cause d'énergumènes comme lui, que des entrepreneurs comme moi, sont contraint(e)s de partir ailleurs. Dégoûtée...
    Terra Nova veut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juif et musulman
    Terra Nova, Macron, Rothschild... Le Nouvel Ordre Mondial est en marche. Que fait Bayrou dans cette galère ? Traître
    La phrase du jour par Macron: "Il y a une politique qui marche et une politique qui ne marche pas" ECHECS MINISTRE"
    On veut Macron ? On aura + de chômage, d'UE dictature, de mondialisation tuant service public et le social. Afflux MASSIF migrants. TTIP. Soutien à EI. WW3J'ai entendu sur le 22 h de Public Sénat,"qu'au moins Macron était honnête, lui". C'est le pire imposteur, qui cache même ses vrais projets !
    2) Ruffin a lu le programme de Macron,il a noté les mots n'y figurant pas: "Actionnaires,dividendes,PDG,fonds de pension,spéculation.. Le mot banque apparaît une fois, pour banque de données"Macron nationalisera l'UNEDIC (fin cotisation chômage, remplacée par hausse CSG) pour détruire l'Assurance-Chômage= il y aura plus de monde couvert, mais qui le sera beaucoup moins.
    2) In fine, les travailleurs seront moins représentés dans le processus de décision, et moins bien assurés à la fin.  Macron est contre les chômeursEt vous pouvez rajouter http://fr.irefeurope.org/Patrimoine-et-revenus-d-Emmanuel-Macron,a4427 …Le canard qui devait dévoiler le compte offshore de l'ImpostureMacron a dû retirer son articleTOUT est imposture avec Macron. Flou volontaire du programme, des projets, opacité sordide, affaires masquées.. LE VRAI VOYOU C'EST LUIPour Macron, et ses acolytes, les intérêts mercantiles primeront toujours sur l'impératif de civilisation...
    Macron candidat anti-Système? IMPOSTURE. Grande école, travail avec et pour Elites, BRAS DROIT d'Attali, N°2 puis ministre Hollande, bilan écon le sien
    RIEN NE VA PLUS pour Macron. Après avoir annulé Nice (10/04) et CharlevilleMézières (18/04), il annule sa venue à Amiens (21/04) ! Macron  obligé d'annuler un 3ème meeting, à Amiens, faute de réservations! Sa fin de campagne est une complète débandade! Il annule de + en + de meetings car il n'y a pas assez de monde. Mais il est en tête des Sondages !Compte tenu de son réseau de soutiens, Macron ne pourra jamais prendre des décisions dans l'intérêt général. Sa logique sera financière
    La conception de Macron de l'économie vient de son expérience de banquier d'affaires. Son but: Compétitivité, rentabilité, baisse du coût travail
    Macron est un financier. Finance, actionnaires contre travail. Et l'économie réelle sera sacrifiée. Le cataclysme ce n'est pas Mélenchon, mais lui
    Macron contre nationalisme, racisme, xénophobie? Non,ils prospèreront car avec lui, délocalisations, licenciements boursiers, précarité, misère
    Quel drame pour la France ce serait d'avoir Macron à sa tête ! Il représente tout ce que les Français vomissent: Libéralisme, Finance, Elite..
    En 2012, c'est Macron Secrétaire général adjoint de l'Elysée qui a torpillé le projet bancaire de séparation des activités, dépôt et finance CASINO
    Pour faire gagner Macron, partout insinuations contre Fillon, MLP et Mélenchon, et sa valorisation EN CACHANT, COMME LUI, SES VRAIS PROJETS
    Ce que ne disent ni Macron ni les médias, par ex, c'est qu'il est un grand admirateur de Thatcher. Ex, pour plius de profit il faut moins protéger les travailleursSi vous voulez la guerre contre Assad puis Poutine, choisissez Macron. Si vous voulez le Nouvel Ordre Mondial Attali, choisissez MacronAsselineau: Macron dit une chose différente à chacun de ses auditoires. Quelle confiance faire à quelqu'un  qui ment effrontément?Bayrou attaque F.Fillon et ses costumes offerts pour plus de 40 000 euros, en oubliant qu’en 2002, il tentait de faire passer en frais de campagne 42.566 € de frais d’habillementLa phrase du jour par Macron: "Il y a une politique qui marche et une politique qui ne marche pas" ECHECS MINISTREMacron sur France2 le 19.3.2017: "Je n'ai RIEN à me reprocher" Sur LCP, à l'instant, Cahuzac: "Je n'ai RIEN à me reprocher". De jolis petits saints..Les costards de Fillon c'est rien à côté train de vie de milliardaire de Macron, palaces.. SMIG dépensé chaque jour, patrimoine volatiliséGROS PATRIMOINE dilapidé (et Macron veut gérer la France ?!) ou dans paradis fiscal comme CAHUZAC, et soustrait à impôt !
    - Emmanuel Macron rattrapé par le fisc......escroc un jour ...escroc toujours ! (Tweet sur Macron) :
    Soir 3 titre "Macron rattrapé par le fisc". "Le Fisc taille un costard à Macron". J'ajoute: A quand les autres médias ?
    - Mazette un smic par jour dépensé pendant 3 ans! On va s'amuser si ce monsieur Macron arrive à l'Elysée. Comment pourra-t-il être gestionnaire de la France ?
    - Le maire socialiste de Carpentras l'embarrassant soutien de Macron doit comparaître pour violences conjugales
    - Macron a réussi à faire disparaître des millions de son patrimoine par magie. Imaginez combien de milliards il fera disparaître de vos poches
    - La femme de Jean-Michel Aphatie est responsable de la communication chez Altice, le groupe de Drahi, copain de Macron. Entre soi !
    – Son actif laisse apparaitre un « trou » de plus d’un million € disparus de son patrimoine sur lequel s’interroge la presse en 2017 : « Macron : où sont passés les millions de la banque Rothschild ? » (L’Obs, 5/01/2017). Son porte-parole Sylvain Fort a répondu dans Le Point du 19/02/2017 : « Pendant les années Rothschild, Emmanuel Macron a adapté son train de vie à ses revenus et il a donc pas mal dépensé. »
    - La justice Hollande harcèle Fillon et MLP mais laisse Macron détourner 380.000 euros de notre argent à Las Vegas... ELECTION TRUQUEE
    - Selon le Canard Enchaîné, une entente entre En Marche et le PS pour les Législatives est en cours
    -  La participation de Macron au gouvernement Valls comme Min. Econ et Finance est minimisée pour ne pas alerter l’opinion
    AHURISSANT ! Des gens se laissent berner par Macron,alors qu'il représente TOUT ce qu'ils détestent: Libéral,libertaire,pro afflux migrants
    2) Imaginez Macron et Merkel ensemble: Ils partageraient leurs plans de militarisation, d'attaque de la Russie, et accueil de 1.000.000 de migrants. F. Hollande en pire !
    Officiellement millionnaire jusque 2017,surnom candidat des UNES de magazines, carriériste, opportuniste, libéral, atlantiste, européiste
    Macron, quel sale prétentieux (et faux de gauche) ! Il soutient Hollande à la Primaire 2011,citant Montaigne: "car c’était lui,car c’était moi"
    Commentaire d'une chef d'entreprise: "C'est à cause d'énergumènes comme lui, que des entrepreneurs comme moi, sont contraint(e)s de partir ailleurs. Dégoûtée...
    Terra Nova veut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juif et musulman
    Terra Nova, Macron, Rothschild... Le Nouvel Ordre Mondial est en marche. Que fait Bayrou dans cette galère ? Traître
    La phrase du jour par Macron: "Il y a une politique qui marche et une politique qui ne marche pas" ECHECS MINISTRE"

    NWO : Macron tweets du 25 3 17. Quel imposteur, ce Macron !  Il évoque son projet pour la terre ! Changeant tout ! En fait, il est PION du Nouvel Ordre Mondial totalitaire FOU  Sarkozy annonçant le Nouvel Ordre Mondial de gré ou de force, était plus franc. Macron imposera sournoisement ce monde fou - Ex, puce pour tous, fin argent disponible juste CB, FIN Nation-Langue Fse-agric familiale-villages-commerces-travail salarié.. -  Pire, Macron pion du Nouvel Ordre Mondial imposera l'euthanasie ATTALI des improductifs, des vieux, des handicapés - SI LE SYSTEME VEUT IMPOSER  Macron AUX FRANCAIS, c'est que LUI mettra en place les atrocités du NWO. sous le nom PROGRESSISME - Macron est DANGEREUX 1)Mettra en place le Nouvel Ordre Mondial Attali 2)sous le non qu'il emploie: PROGRES 3) Et il est dit prêt au 49.3, à gouverner par ordonnances.


    A  VOIR  ABSOLUMENT  :

     

     

     


    2 commentaires
  •  

    Le site Réseau International a le chic pour aller AU COEUR des événements.

    Il a sorti un article essentiel que je publie plus bas,

    précédé de liens de mes articles 2011.

    eva R-sistons (chantal dupille)

    angleterre-reine.jpg

    19 décembre 2011

    La City s'acharne contre les peuples et conduit le monde à l'abîme

    ou ce petit article sur mon blog pour les seniors

     
    25 mars 2011

     

    La City -  http://www.chevalets.net/article-29154244.html

     

    GB, au coeur de nos malheurs

    par eva R-sistons (chantal dupille)

     

     

    Le Nouvel Ordre Mondial (NWO) anglo-saxon est notre ennemi. FR2, soucieux de travailler à son rayonnement, entame sur son Journal de 13 h une série consacrée à la G.B., le centre de décision de la plupart de nos malheurs, avec sa City siège de la haute Finance planétaire. Je cite : "Londres fascine, elle est vue comme un Centre culturel, c'est le plaisir d'y vivre, la preuve, la population francophone y a plus que doublé".

     

    "La preuve" ? Non, les Français cherchent du travail où il y en a encore.

     

    Non, son "fog", son brouillard, est légendaire et malsain.

     

    Non, surtout, le coeur de la Haute Finance mondiale bat au centre de Londres, à la City, cette City qui programme les guerres mondiales, les crises, les politiques anti-sociales...

     

    A l'heure où de plus en plus de citoyens mettent en garde sur la GB, sur  le NWO anglo-saxon, FR2 joint la propagande à la désinformation. Je rappelle que mon blog du Nouvelobs a été supprimé le jour où, l'une des premières, j'ai enfin compris le rôle de la GB dans les choix financiers, politiques, militaires les plus dévastateurs. Je venais de frapper juste, au COEUR des décisions planétaires, à la source même des souffrances des populations du monde entier. "Que vous vous en preniez aux Anglo-Saxons, là c'est trop...". Le Nouvelobs venait de montrer son vrai visage, comme DSK : Etiquette de Gauche sur politique de Droite au service de l'Occident anglo-saxon, bref du NWO.

     

    Alors, ne soyons pas dupes : La GB n'est pas notre amie. Mais notre pire ennemie ! FR2, au service du NWO et de la propagande de guerre, fait son boulot... contre nos intérêts. Avec nos sous de la redevance !  Boycottons cette chaîne de désinformation et de propagande...

     

    eva R-sistons 

     

    La plaque tournante du mal planétaire :

    l’État profond britannique


    La plaque tournante du mal planétaire : l’État profond britannique

     

    Tout au long de l’Histoire, le mal a toujours été contrôlé à partir d’un seul centre. Ceux qui propagent les guerres et les massacres agissent dans une chaîne de commandement et suivent les plans émanant d’un seul centre. Il n’y a qu’un seul centre responsable des grandes guerres du XXe siècle, de la colonisation, des massacres, de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique, et des crises économiques. Le mal est comme un poulpe avec beaucoup de tentacules ; nos yeux ont tendance à se concentrer sur le tentacule le plus actif d’abord. Cependant, il y a un cerveau qui dirige tous ces tentacules. Les tentacules se déplacent avec une coordination parfaite vers un seul but selon les commandes du cerveau. Le fait que les tentacules semblent se déplacer indépendamment n’est qu’une illusion ─ tous ces tentacules sont sous le contrôle d’un seul cerveau. De plus, le mal est une structure hiérarchique de type pyramidal. Quelle que soit la largeur d’une base ou le nombre de centaines de couches, il n’y a qu’un point au sommet, et ce point a une autorité absolue sur ce qui est en dessous.

    Il est impossible d’obtenir des résultats dans la lutte contre le mal en se concentrant simplement sur les tentacules de la pieuvre ou en ciblant les niveaux inférieurs de la pyramide. Nous devons mettre en place une lutte intellectuelle contre le haut qui contrôle, gère et commande le système et prend la décision finale. Exposer le moyen susmentionné devrait être au cœur de cette lutte intellectuelle parce que ce pouvoir n’est efficace que pour autant qu’il peut confondre les autres et se cacher, car il utilise tous les avantages honteux du secret.

    En parlant du leader du mal dans le monde d’aujourd’hui, on mentionne de nombreux noms : les États profonds des États-Unis et d’Israël qui sont fréquemment mentionnés, des organismes comme l’ONU, l’OTAN ou l’UE, des organisations telles que la CIA, le MOSSAD ou Gladio, des sociétés secrètes comme les Illuminati, la franc-maçonnerie, le Skull and Bones, les Rosicruciens et les Templiers, et ceux qui contrôlent l’économie mondiale comme les barons financiers de Wall Street, les compagnies pétrolières et les multinationales. Mais ce sont tous les engrenages de ce système. Ils sont les tentacules de la pieuvre, les niveaux inférieurs de la pyramide.

    L’État profond britannique a été, au contraire, au sommet de cette hiérarchie pendant des siècles. L’État profond britannique est également le centre du colonialisme et de l’esclavage. La Chine, l’Inde, l’Indonésie et la Malaisie sont restés sous le joug britannique pendant des siècles. C’est aussi l’État britannique profond qui a initié la Chine à l’opium, qui a discipliné l’Inde avec la faim et a terrorisé la plus grande partie de l’Asie du Sud-Est avec la Compagnie des Indes orientales. De nos jours, le génocide perpétré en Inde par la Grande-Bretagne de cette époque n’est pas rappelé. La Grande-Bretagne de cette période, qui a laissé 330 millions de personnes face à la famine il y a 150 ans, a causé la mort de plus d’un million d’Indiens.

    C’est l’État profond britannique qui a détruit l’Empire ottoman et occupé l’Anatolie. Le cadre fondateur du communisme était réuni en Grande-Bretagne. Le Manifeste communiste de Marx et Engels (titre original de la première édition : Das Manifest der Kommunistischen Partei), qui constitue la clef de voûte du communisme, a d’abord été publié en Grande-Bretagne. Tous les textes théoriques fondateurs du communisme, y compris Das Kapital, y furent écrits. Les fondateurs du libéralisme, Adam Smith et David Ricardo, étaient britanniques. Charles Darwin, qui a fondé la base idéologique du darwinisme social ayant déclenché de telles horreurs sur le monde au XXe siècle, était britannique.

    Les politiques qui ont poussé le Moyen-Orient dans un bain de sang sont le travail de l’État profond britannique. La plupart des nations du Moyen-Orient ont été fondées par la Grande-Bretagne. Les frontières des pays du Moyen-Orient ont été établies lors de la réunion du Caire présidée par Winston Churchill. La plupart des administrateurs des pays en question ont été choisis par l’État britannique profond. Les hommes de l’État profond britannique ─ T.E. Lawrence, Gertrude Bell, le général Allenby, Orde Wingate, Hubert Young, Sir Percy Cox, Herbert Samuel, etc. ─ ont trouvé, formé et autorisé ces personnes.

    La grande majorité des cadres qui gouvernaient le Moyen-Orient au XXe siècle ont été formés dans des écoles britanniques telles que l’Académie militaire de Sandhurst, la SOAS, l’École d’études orientales, Exeter, Cambridge ou Oxford et ont été amenés à servir les plans de l’État britannique profond. En effet, il existe d’innombrables personnes honnêtes, sincères et bonnes qui ont été formées dans ces écoles. Cependant, il est également clair que ces écoles sont utilisées comme centres de formation par l’État britannique profond.

    La plupart des fondateurs du terrorisme radical d’aujourd’hui ont été formés à l’Université d’Al-Azhar. Le raciste et évolutionniste anglo-saxon lord Cromer, gouverneur colonial d’Égypte, a fait de l’Université Al-Azhar ce qu’elle est. L’Université Al-Azhar, avec Muhammad Abduh, qui était financé et soutenu par lord Cromer, est devenue le centre du darwinisme social dans le monde islamique. Ces cadres sont les idéologues de l’islam radical. Le système établi par lord Cromer est venu à influencer l’ensemble du monde islamique en 30 ans. Cet effet négatif est la principale cause de l’environnement de guerre actuel.

    La Société des Nations a été fondée à la conférence de Paris de 1919 contrôlée par la Grande-Bretagne. La conférence a matérialisé les plans de la Grande-Bretagne dans une large mesure. L’État profond britannique est également derrière la plupart des résolutions et des décisions de l’ONU. L’architecte en chef de l’OTAN, de Gladio et de l’UE était le premier ministre britannique Churchill. Les fondateurs et les premiers administrateurs étaient toujours britanniques. Ces faits historiques ne prouvent pas que ces institutions ou organisations agissent de façon complètement biaisée. Sans aucun doute, l’ONU fournit de nombreux services utiles et chaque organisme de renseignement fournit des services importants pour son propre pays. Cependant, cela ne change pas le fait que l’influence sombre de l’État profond britannique est présente dans la structuration de ces institutions et organisations et dans certaines de leurs décisions.

    L’État profond britannique était derrière le coup d’état contre Mossadegh en Iran, les coups d’État de 1960, 1971, 1980, 1998 et 2016 en Turquie et dans toute l’histoire récente marquée par les coups d’État en Égypte, en Syrie et en Irak.

    La CIA et le MOSSAD, qui prétendent gouverner le monde d’aujourd’hui, ont été établis et formés par le personnel du MI6, le service de renseignement britannique.

    La Banque de la Réserve fédérale américaine a également été créée par la Banque d’Angleterre. La famille Rothschild, l’un des leaders de l’économie mondiale, est basée en Grande-Bretagne. George Soros a fait ses études en Grande-Bretagne.

    Five Eyes, le plus grand système de surveillance du monde, qui a été exposé par Edward Snowden, a été fondé dans l’Australie contrôlée par les Britanniques. Dans Five Eyes, l’intelligence américaine est rejointe par des renseignements canadiens, néo-zélandais, britanniques et australiens ─ tous membres du Commonwealth britannique.

    Karl Popper, le père fondateur du mouvement Open Society de Soros, est britannique. Richard Dawkins, qui est le porte-drapeau de l’athéisme au XXIe siècle, est britannique. Une chose importante doit être immédiatement notée ici : les Britanniques sont des gens aimants, sympathiques, beaux et décents. Exposer la structure de l’État profond britannique sauvera le peuple britannique de cette affliction qui les a blessés pendant des siècles également.

    La Grande-Bretagne a historiquement envahi le monde entier à un moment donné, à l’exception de 22 pays. Voyons cette carte d’invasion : Antigua-et-Barbuda, Australie, Bahamas, Bangladesh, Barbade, Belize, Botswana, Territoire Britannique de l’Océan Indien, Iles Vierges Britanniques, Brunei… Dominique, îles Falkland, Gambie, Pays de Galles, Ghana, Grenade, Guyane, Afrique du Sud, Inde, Écosse, Jamaïque, Cameroun, Canada, Kenya, Kiribati, Irlande du Nord, Royaume de Lesotho… Ce n’est pas tout, il y a plus : République du Malawi, Maldives, Malaisie, Malte, Maurice, Iles Corail, Montserrat, Mozambique, Namibie, Nauru, Nigeria, île de Norfolk. Ce n’est pas tout, il y a encore plus : Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Pitcairn, Ross Dépendance, St-Kitts et Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, Samoa, Sainte-Hélène, Seychelles, Sierra Leone, Singapour, Sri Lanka, Swaziland. Il y a encore plus : Tanzanie, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tokelau, Îles Turques et Caïques, Tuvalu, Ouganda, Vanuatu, Nouvelle Zélande, Zambie. Ces 52 pays sont tous membres du Commonwealth britannique. Des élections ont lieu dans certains de ces pays. Les Premiers ministres sont élus, mais par-delà ces administrateurs élus dans certains de ces pays, il y a encore un gouverneur assigné par Londres. Cela signifie que le Royaume-Uni envoie des « GOUVERNEURS » pour gouverner tous ces pays comme s’ils étaient ses comtés. Les gouvernements élus prennent des décisions, mais ils prononcent ces décisions devant le gouverneur britannique. Le gouverneur assigné les présente à la reine. La reine dit « oui » ou « non ».

    Les États-Unis eux-mêmes sont une ancienne colonie britannique. Les machinations de l’État profond britannique ont mené à la guerre de 1812, dans laquelle les forces britanniques ont brièvement occupé Washington, D.C. et ont brûlé la Maison-Blanche. Les négociations de paix se sont déroulées sous le contrôle britannique après la Première et la Seconde Guerre mondiale. Il est également remarquable que c’est un ancien agent de renseignement britannique qui a préparé des rapports contrefaits contre le président Trump.

    Bernard Lewis, le cerveau des occupations en Afghanistan et en Irak, la guerre Iran-Irak, la révolution iranienne, le projet du Croissant-Rouge, la fragmentation du Moyen-Orient, le choc des civilisations et l’ère des guerres musulmanes, est un officier militaire du renseignement britannique. Il a enseigné à SOAS pendant 30 ans. Lewis, qui est venu aux États-Unis sur une décision d’urgence de 1974, a été le principal consultant pour presque tous les présidents américains au sujet des affaires au Moyen-Orient depuis lors. Il est l’éducateur de Kissinger, Brzezinski, Huntington et les néocons récemment célèbres. C’est lui qui a écrit les politiques américaines dans leur vrai sens.

    Aujourd’hui, le Pakistan, l’Afghanistan, l’Irak, le Nigeria, la Syrie et le Yémen, où le terrorisme a pris le plus de vies, ont été sous occupation britannique. Oussama Ben Laden a fait ses études en Grande-Bretagne. Le GIA, qui a couvert l’Algérie de sang, a rassemblé ses cadres en Grande-Bretagne. Les hommes armés les plus importants d’ISIS étaient des soldats de la Grande-Bretagne.

    ISIS, al-Qaïda, Boko Haram, Al-Shabaab, FETO, le Hezbollah, le PKK, le PYD, Asala, le DHKP-C, les Brigades rouges et les organisations terroristes semblables servent tous de fantassins de l’État profond britannique. Cette structure apporte du sang et des larmes partout où elle va. La liste continue. Pour résumer, les 300 dernières années de l’Histoire humaine ont été couvertes de sang par l’État britannique profond. Des centaines de millions de personnes innocentes, y compris des Britanniques, sont mortes aux mains de ces tueurs racistes, coloniaux, autoproclamés, brutaux et impitoyables. Les plus grands génocides de l’histoire ont été réalisés par l’État profond britannique. L’État profond britannique a causé de grandes souffrances au peuple britannique aussi.

    Le 15 juillet 2016, lorsque les masques sont tombés et que les couleurs ont été révélées avec l’insurrection armée en Turquie, l’Angleterre a dépêché des milliers de soldats dans la base de la Royal Air Force sur les côtes sud-ouest de Chypre, à 160 km de la Turquie, et a envoyé des vaisseaux de guerre dans la Méditerranée, déployant des centaines de jets, des hélicoptères censés aider environ 50 000 citoyens britanniques à s’éloigner du danger. Les soldats étaient libres de tirer sur les « insurgés locaux » qui essayeraient d’interférer avec cette opération. Toutes ces préparations faites par l’Angleterre semblent être autre chose qu’une tentative de sauvetage des citoyens, et plus un plan calculé.

    Après que les relations de la Turquie avec la Russie ─ le seul pays à offrir un soutien à la Turquie pendant cette période – se sont améliorées rapidement, l’État profond britannique a été profondément troublé de constater que les trois pays unissant leurs forces pour le processus de résolution pour la Syrie apporteraient la paix et l’unité à la région. Puis, le Royaume-Uni, qui attendait pendant la tentative de coup d’État ─ prêt à envahir ─ a commencé à faire preuve d’une attitude « amicale » et « candide » envers la Turquie. Bien sûr, avoir de bonnes relations avec le peuple du Royaume-Uni est important pour la Turquie. Pourtant, les complots de l’État profond britannique ne sont jamais pour le bien de la Turquie ni de son propre peuple et ne l’ont jamais été.

    Aucun dirigeant, aucune nation, aucun État ne peut se tenir seul face aux machinations d’une telle structure qui a été organisée à cette échelle et a pénétré les capillaires d’autres pays. C’est l’alliance du bien qui arrêtera ces plans vicieux. L’année dernière, la fondation d’une alliance forte et inébranlable entre la Russie et la Turquie a été réalisée à l’initiative du président Poutine et du président Erdoğan. Le devoir de tout le monde avec une conscience propre qui veut sauver le monde du fléau de l’État profond britannique est de défendre et de soutenir cette alliance.

    Harun Yahya

    Note du Saker Francophone

    Cette analyse historique est celle de son auteur. Tout est discutable selon sa propre culture de l’Histoire. On trouvera assez étrange de citer le Hezbollah comme agent de l’État profond britannique mais on vous conseille le vie de Bernard Lewis qui vaut son pesant d’or à elle seule.

    Il manque sans doute un niveau d’analyse à ce genre d’argumentaire. Est ce que cette pieuvre aurait pu se développer sans la révolution industrielle et l’exploitation des ressources fossiles? Est ce que cette/ces oligarchie(s) ne sont pas finalement que la triste conséquence de cet afflux fabuleux d’énergie qui a inondé la planète depuis 250 ans? Ce qui pose donc la question finale de savoir si ces oligarchies vont survivre à la démondialisation qui vient, liée à un pic de production du pétrole à bas coût qui semble bien là?

    C’est tout l’intérêt de suivre la piste de l’énergie sans se laisser trop absorbée par les pistes politiques et/ou géopolitiques. Il est aussi possible que cette oligarchie tente de se « réserver » les quantités restantes d’énergie fossile, autre scénario à surveiller. N‘est-ce pas Bill?

    Traduit par Julie, vérifié par Wayan, relu par Michèle pour le Saker francophone

    source: http://lesakerfrancophone.fr/la-plaque-tournante-du-mal-planetaire-letat-profond-britannique

    http://reseauinternational.net/la-plaque-tournante-du-mal-planetaire-letat-profond-britannique/

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La candidature d'Asselineau et de l'UPR n'a rien de fantaisiste

    Gaël Brustier — 14.03.2017

    François Asselineau est officiellement candidat à l’élection présidentielle. À la tête de l’Union Populaire Républicaine (UPR), il incarne le courant le plus radicalement hostile à l’Union européenne, né des débats du traité de Maastricht, vieux maintenant d’un quart de siècle.

    GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

    Avec plus de cinq cents parrainages, François Asselineau sera candidat à l’élection présidentielle. Sa radicalité anti-Union européenne (UE) est le fruit de vingt-cinq années de polarisation de la vie politique autour de la question européenne. La candidature de François Asselineau est, de ce point de vue, bien moins fantaisiste que révélatrice de l’évolution des clivages de notre pays depuis un quart de siècle.

    Il n’est pas rare de croiser le portrait de François Asselineau dans les rues de France. Petit parti à l’audience discrète mais réelle, l’Union Populaire Républicaine se distingue par un militantisme particulièrement actif et par une présence numérique rodée et efficace. Les meetings-conférences de son Président fondateur ont, dans le contexte de décomposition idéologique qui caractérise notre époque donnent une explication globale de la situation de la France, une vision du monde simple, voire simpliste des enjeux actuels, laissant parfois la place à une tentation «complotiste».


     

    Loin du Front national

    Insistant sur le «rétablissement de la démocratie» par la dénonciation des traités européens et la sortie de l’euro, l’UPR est le mouvement le plus radicalement hostile aux institutions européennes, avec pour toile de fond, une vision résolument hostile à l'impérialisme américain. C’est le cœur du programme de ce mouvement qui se réclame du programme du Conseil National de la Résistance et entend promouvoir un «programme de libération», des références historiques qui le distinguent fortement du Front national. Ce dernier, positionné désormais sur le créneau «souverainiste», est obligé d’euphémiser le volet économique de son discours anti-UE qui inquiète parfois un électorat surtout mu par le discours identitaire, autoritaire et anti-immigration traditionnel du parti des Le Pen.

     

    Si plus de cinq cents maires parrainent ce candidat, c’est aussi parce le discours anti-UE est désormais audible parmi les élus locaux et dans une partie, encore minoritaire, de la société française. Longtemps, l’Europe ne fit pas débat et n’était pas un moteur de l’ordre électoral français. La Conférence de Messine (1955), les traités de Rome et l’essentiel du processus d’intégration ne furent pas interrogés lors des campagnes électorales. Communistes et gaullistes étaient critiques et certaines voix au sein du PS émettaient une critique de fond de l’intégration européenne mais les clivages gaullisme/antigaullisme puis gauche/droite continuaient de définir la politique française.

    Rassemblement national

    C’est, en effet, en 1992 que l’intégration européenne devient un sujet de clivage important, polarisant fortement la vie politique. Maastricht avance dans deux directions: les politiques monétaires et budgétaires sont, à des degrés différents, européanisées et l’objectif d’une démocratisation du système communautaire est affichée. On passait alors d’une diplomatie entre États améliorée par la continuité des institutions communautaires à un système institutionnel affichant son objectif d’incarner une démocratie européenne en devenir.

    En se fixant l’objectif de sa propre démocratisation, le processus d’intégration européenne mettait paradoxalement en lumière son «déficit démocratique» et contribuait à reconfigurer le débat politique. En effet, le processus d’intégration européenne a contribué à redonner de la force à ce que l’historien Philippe Burrin avait défini comme étant «l’idéologie du rassemblement national» que partage l’UPR:

    «L’idée de la société nationale réunie, recomposée selon de nouvelles structures de solidarité, est au principe de toutes ces idéologies; un même antilibéralisme leur fait refuser de tenir le conflit et la division pour des données fondamentales de toute société.»

     

    François Asselineau a une expérience politique déjà ancienne mais marquée par cette césure que représente le débat sur le traité de Maastricht en 1992. Inspecteur Général des Finances, il incarne la queue de comète de la Haute-Fonction publique la plus liée au gaullisme, nostalgique des début d’un régime. Alors que la masse de ses collègues adhère au projet d’intégration européenne comme l’essentiel des élites politico-administratives française, François Asselineau milite vite contre celui-ci.

    Asselineau, l'énarque déçu de la droite 

    Membre de plusieurs cabinets ministériels de droite à partir de 1986, François Asselineau embrasse une carrière politique en devenant Conseiller de Paris, élu du RPF de Charles Pasqua sur une liste de Jean Tiberi en 2001. Directeur de cabinet au Conseil général des Hauts-de-Seine, il appartient donc à ceux des gaullistes qui ont voté Non à Maastricht au référendum de 1992.

     

    Chemin faisant, il adopte une ligne bien plus radicale que d’autres qui choisissent soit d’agir au sein de l’UMP-LR soit de suivre Nicolas Dupont-Aignan. En prônant la sortie de l’Union européenne et de la monnaie unique, l’UPR de François Asselineau fait de cet objectif politique radical le cœur de son identité, dont il sera intéressant de mesurer le potentiel électoral de départ lors de ce scrutin présidentiel.

    Le débat sur la question européenne est encore marqué par le débat sur le traité de Maastricht et, notamment, par le discours du 5 mai 1992, prononcé par Philippe Séguin à l’Assemblée Nationale, discours empreint d’une forte dimension juridique (on a vu depuis que l’Histoire avait forcé le droit et non plus l’inverse comme l’avait dit Walter Hallstein) et puisant dans le récit national et le bicentenaire de la République ce qu’il fallait d’éléments symbolique pour instiller une dimension tragique à un débat européen qui en avait cruellement manqué jusqu’alors. Vingt-cinq ans après, le débat de Maastricht produit toujours ses effets sur notre vie politique nationale.

     

    ..
     
     
     

     


    votre commentaire
  • François Fillon a raison : Scandaleuse justice politique !

     
     
     
     
     
     
     

    Bien vu ! Moi journaliste je ne supporte plus le comportement des journaleux laquais du Système voulant imposer le pion de Rothschild, Macron

     

    jeudi 2 mars 2017

    Fillon contre la tentative de coup d'état judiciaire

     
     
     
    Hier, ce qu'il est convenu d'appeler "l'affaire Fillon" a pris de court les journalistes qui se sont immédiatement pris à rêver d'un retrait tant attendu de F. Fillon au profit de Juppé, Fillon enfin empêtré dans les mailles serrées du filet médiatico-judiciaire que tout un chacun s'escrime à lancer sur le candidat si dérangeant. 
     
    Un pas de plus a été franchi, F. Fillon sera convoqué le 15 mars par les juges d'instruction, saisis seulement vendredi dernier, en vue d'une mise en examen et non en tant que témoin. Il semblerait que la célérité de la justice ait remplacé la sérénité. Et l'on se demande jusqu'où la "justice" sera prête à aller pour remplir sa "mission"? L'assignation à domicile ou la détention préventive seraient-elles envisagées en dernier recours? 
     
    Il faut dire que cet homme est extrêmement dangereux pour le système la société, il risquerait même sans tout ce tapage de devenir le prochain Président. Or, son crime est établi: il ne défend pas les intérêts de la bulle globaliste. Il doit payer.
     
    Revenons donc sur certains éléments de cette crise politico-institutionnelle qui nous sert de campagne électorale.
     


    Célérité faute de sérénité
     
    Si l'on reprend l'enchaînement des évènements, nous sommes surpris par la réactivité de notre justice, pourtant régulièrement condamnée par la CEDH pour violation de l'article 6 en raison des délais déraisonnables. 
     
    Après les révélations dans le Canard, le Parque nationale financier (PNF) s'est saisi du dossier en 48h et a ouvert une enquête contre personne non dénommée. Ca, c'est pour la célérité. En revanche, côté sérénité, des fuites furent fortuitement "organisées" dans la presse, alors que les avocats de la défense n'avaient même pas accès au dossier avant la mise en examen. Et, là nous arrivons aux droits de la défense ... face à la célérité, justement pour que la justice ne devienne pas expéditive. Ce qui n'est pas non plus prévu par l'article 6 de la CEDH sur le procès équitable.
     
    L'enquête est contre personne non dénommée, faute de preuves suffisantes, et le dossier est transmis aux juges d'instructions qui doivent reprendre l'instruction, autrement dit chercher des éléments. Et ici nous franchissons la barrière séparant la célérité de l'affolement: saisis le vendredi, dès le mercredi ils envoient une convocation à F. Fillon pour le 15 mars en vue d'une mise en examen. Si l'on compte le week-end, où avec tout le respect que j'ai pour nos magistrats, je ne pense pas qu'ils aient beaucoup travaillé, que s'est-il passé lundi et mardi? Quels sont les nouveaux éléments sur des faits dont les plus récents remontent à 3 ans et les plus anciens à 20 ans?
     
    N'oublions pas non plus que la demande des avocats de la défense au procureur de saisir la Chambre d'instruction afin de régler les problèmes de procédure a fait l'objet d'un refus catégorique, toujours au nom de la célérité de la justice. Soit.
     
    Le Parquet National Financier
     
    Beaucoup de questions se posent autour de cette institution, toute nouvelle dans notre paysage politico-judique. Oui, "politico", car le procureur financier est directement nommé par l'exécutif, à savoir par le Président de la République sur proposition du ministre de la justice, quand même après avis du Conseil supérieur de la magistrature. Quelle est l'indépendance supplémentaire de cette institution par rapport au Parquet? La question reste ouverte, sauf qu'elle concentre entre ses mains des compétences sans contrepoids. Ainsi H. Houlette en 2013 fut nommée par le Gouvernement socialiste. Mais cela n'a évidemment aucun rapport avec l'affaire en court et le silence face à Bayrou. 
     
    Cette institution semble s'inscrire dans la droite ligne des recommandations de l'OCDE dans le groupe de travail sur blanchiment et fraude fiscal du GAFI, dont les dernières recommandations visant à resserrer les liens entre ces types d'infractions datent de 2012.
     
    Et la création par la loi Taubira de cette institution en 2013 a surpris, d'autant plus qu'une institution similaire existait, mais à laquelle l'on n'avait pas donné les moyens d'agir, comme le rappelle J.-C. Magendie:
    Le pôle économique et financier de Paris, qui était de facto, quasiment  un pôle national s’est progressivement vidé de sa substance du fait qu’on ne lui a pas donné les moyens  suffisants : en assistance spécialisée, en juge, en informatique… La question est de savoir : pourquoi tous les moyens n’ont pas été misent en œuvre pour faire fonctionner l’outil qui est en place  et pourquoi donner des moyens à un autre système ? Dans ce projet de loi on promet des moyens que l’on n’a pas donné au pôle économique et financier de Paris.
    Et la compétence envisagée pour cette institution est sujette à des interprétations diverses. Si l'on se réfère à la circulaire du 31 janvier 2014 de politique pénale relative au procureur de la République financier émise par le ministre de la justice, le PNF ne doit, théoriquement, être saisi que pour les infractions complexes, critère qui en l'occurrence semble faire défaut. Sa compétence peut être exclusive ou partagée selon les domaines:
     
    • Il possède une compétence exclusive, jusqu’à présent dévolue au parquet de Paris, pour les délits boursiers. 
    • Il dispose d’une compétence concurrente à celle des tribunaux de grande instance de droit commun pour les infractions suivantes : les délits de corruption d’agents publics étrangers, les délits de corruption privée et de corruption en matière de paris sportifs de grande complexité.
    • Il bénéficie enfin d’une compétence concurrente à celle des juridictions inter-régionales spécialisées et des tribunaux de grande instance de droit commun pour les infractions suivantes : les atteintes à la probité que sont la corruption dans le secteur public, le trafic d'influence, la prise illégale d'intérêts, le pantouflage, le favoritisme, le détournement de fonds publics et les délits d'obtention illicite de suffrage en matière électorale, lorsque les procédures apparaissent d'une grande complexité;les escroqueries à la TVA lorsqu’elles apparaissent d'une grande complexité; les délits de fraude fiscale complexe et de fraude fiscale commise en bande organisée; le blanchiment de l'ensemble des infractions susvisées ainsi que l'ensemble des infractions connexes.
    Quel fondement pour les accusations lancées contre F. Fillon
     
    La question de la compétence du PNF est l'enjeu d'une guerre entre les juristes. Car au-delà des formulations dans les textes de loi, il y a le sens. Ce qui laisse toute sa place à l'interprétation, qui va élargir ou rétrécir la portée que l'on donnera au texte. Surtout en raison de la spécificité du statut de député.
     
    F. Fillon est accusé d'avoir détourné de l'argent public, car il a employé, à divers moments, sa femme et ses enfants en qualité de collaborateurs parlementaires. D'autant plus que la loi sur la prescription pénale pour les délitis financiers qui vient d'être adoptée par l'assemblée socialiste, pour se protéger à l'avenir, a eu pour effet de significativement vider le dossier.
     
    Et c'est ici que le PNF et la justice elle-même est à la limite de son domaine de compétence. S'il faut un contrôle du judiciaire sur le politique, il ne peut être sans limites, car l'on tomberait dans ce qui est généralement dénommé le Gouvernement des juges, cette expression venant de la doctrine américaine, le Governement of judiciary, que Lambert a parfaitement popularisé en France et qu'il serait possible d'appréhender de cette manière:
    La frontière entre l’idéal de la vraie justice et sa dérive pathologique ne se situe pas entre le juge dépourvu de tout pouvoir (à l’instar du juge bouche de la loi) et le juge muni de pouvoirs discrétionnaires. Aux États-Unis, l’idéal est un « gouvernement » (government) où les trois pouvoirs sont en équilibre, où chaque pouvoir participe, à sa façon, au gouvernement. Ce qui est dès lors interdit, ce n’est pas que les juges gouvernent (cela va de soi puisqu’il font partie du « government »), mais qu’ils gouvernent trop, qu’ils acquièrent une position par trop dominante.
    Ici, la question du fondement de ces accusations se pose, si l'on regarde la réglementation de l'activité des collaborateurs parlementaires.
    Le député dispose d’un crédit lui permettant de recruter jusqu’à cinq collaborateurs. Ce crédit mensuel s’élève à 9 561 €. Le principe de base est celui du député-employeur : le collaborateur est le salarié du député, non celui de l’Assemblée nationale. (...) Le député a la qualité d’employeur : il recrute librement ses collaborateurs, licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel.
    Rien n'interdit de recruter des proches, des amis etc. Et c'est au député à apprécier le travail réalisé, sachant qu'aucun député ne peut se passer dans son travail quotidien de collaborateurs. 

    Donc la question de la réalité du détournement de fonds pulics qui sont légalement prévus se pose. Quant au favoritisme, s'il faut interdire d'employer ses conjoints et enfants, j'aimerais savoir si dans le privé l'on ne retrouve pas ces pratiques. Il y a une hypocrisie profonde à s'insurger contre ces pratiques. Ce qui conduit donc à la violation de la frontière de la séparation des pouvoirs qui est à la base des principes de notre régime politique, comme de nombreux grands noms du droit l'on déjà affirmée.

    Le problème peut être ailleurs, il n'est pas uniquement juridique. Faut-il une enveloppe aussi conséquente? Il s'agit aussi d'image: quelle est l'image de notre institution parlementaire? La France en a-t-elle les moyens et veut-elle s'en donner les moyens? Quel pays veut-on?

    Avant de répondre trop vite à ces questions, il faut se méfier des grandes déclarations populistes.

    Le coup d'état médiatico-judiciaire

    Certains éléments laissent perplexes et font penser que la justice est tombée dans le chaudron politique pour devenir, bien loin de ses légitimes missions, un instrument de gouvernance au service d'un clan politique. 
     
    Tout d'abord, le calendrier laisse rêveur. Une convocation pour le 15 mars, juste avant la clôture du dépôt des signatures et quelques jours avant le premier débat. Même si F. Fillon est aujourd'hui le seul candidat à avoir déjà plus des 500 signatures nécessaires comme l'affirme le Conseil constitutionnel, un travail de sape est fait dans les rangs de ses partisans, conduisant à la défection bruyante de certains et à l'appel direct à la trahison d'autres.
     
    Ensuite, la justice semble très sélective en ce qui concerne cette toute nouvelle infraction de l'emploie des proches comme collaborateur parlementaire. Si l'on en croit cet article dans Contrepoints, la pratique concerne plus d'une centaine de députés, or un seul est mis en examen. C'est certainement, une erreur ou un oubli. D'autant plus que cela concerne d'autres personnalités, comme Dupont-Aignan et son épouse, par exemple. 
     
    Enfin, la complaisance affirmée et revendiquée de la presse française pour E. Macron, notamment par le patron de presse P. Bergé, laisse perplexe:
     
     
     
    Etrangement, personne ne s'est penché sur les déclarations de revenus de Macron, sauf dans les Crises.fr avec un remarquable article, long et très instructif, dont l'on ne peut que recommander la lecture. Au PNF également. Les grandes lignes:
     
    1. M. Macron, vous avez gagné (surtout chez Rothschild) ≈ 2,7 millions d’euros bruts entre 2011 et 2013, soit ≈ 1,4 million d’euros nets après impôts. Vous déclarez un patrimoine quasi nul en 2014. Cela signifierait une dilapidation d’environ 1 SMIC PAR JOUR durant 3 ans. Votre porte-parole a indiqué que vous aviez « pas mal dépensé ». Pourriez-vous vous expliquer, et justifier la réalité et la composition de ces dépenses ? (Question 2)
    2. M. Macron, en 2007, à 30 ans, vous décidez d’acheter un appartement. Vous gagnez alors environ 40 000 € par an, et n’avez guère d’apport personnel. Vous choisissez un appartement de 83 m² à Paris à 890 000 €, soit un investissement de plus de 1 000 000 € avec travaux et frais de notaire. En théorie, cela signifie donc aux taux d’intérêts de 2007 plus de 40 000 € de simple charge d’intérêts par an. Pourquoi un tel choix aussi disproportionné avec vos revenus ? (Question 4)
    3. M. Macron, pour financer votre achat, vous empruntez en 2007 selon vos déclarations au JDD 550 000 € à votre ami multimillionnaire, le regretté Henry Hermand, et 400 000 € au Crédit Mutuel. Le tout avec 40 000 € de revenus annuels. Comment les avez-vous convaincus – surtout la Banque – que vous auriez un jour assez d’argent pour les rembourser ? Saviez-vous  donc que vous deviendriez associé-gérant chez Rothschild 5 ans plus tard ? (Question 5)
    4. M. Macron, sans le prêt de 550 000 € sans intérêts à débourser (seulement en 2022) de votre ami multimillionnaire, le regretté Henry Hermand, vous n’auriez jamais pu acheter votre appartement en 2007. Êtes-vous intervenu à l’Élysée ou à Bercy sur des affaires le concernant lui ou son secteur d’activité (immobilier, start-up, presse…) ? (Question 6) 
    5. M. Macron, vous déclarez avoir acheté en 2007 votre appartement 960 000 € avec travaux. Vous avez estimé vous-même votre appartement 935 000 € en 2014. Comme le souligne le Canard enchaîné, les prix ont augmenté de 33 % dans votre quartier durant ces 7 ans. Vous avez indiqué au Canard enchaîné avoir “acheté cher“. “Acheter cher”, ici, ce serait donc avoir payé au moins 250 000 € de trop pour un appartement qui n’était en plus pas du tout dans vos moyens de l’époque.  Pourriez-vous donc nous expliquer pourquoi vous êtes un des très rares Parisiens en moins-value dans cette période ? (Question 9)
    6. M. Macron, vous passez chez Rothschild d’une rémunération en rythme annuel de 137 000 € en 2009 à 2 600 000 € en 2012. Une telle progression salariale est-elle fréquente ? Puisque vous avez apparemment dilapidé presque tout cet argent en 3 ans, pourquoi avoir quitté Rothschild en 2012 ? Êtes-vous censé y revenir si vous perdez en avril ? (Question 11)
    7. On lit sur le site du magazine Capital (06/11/2014) que vous auriez appelé en 2013 la rapporteure PS du projet de loi  de séparation des banques « plusieurs fois pour lui demander de retirer deux amendements non favorables à [vos] amis banquiers. Elle avait fait la sourde oreille. » Pouvez-vous nous confirmer ces faits et vous en expliquer ? Pouvez-vous nous confirmer qu’ils n’ont aucun lien avec la question précédente ?  (Questions 12 et 25)
    8. Selon vos déclarations au JDD, vous gagnez 1 500 000 € après impôts chez Rothschild essentiellement en 2011-12. Il semble bien que mi-2012, vous empruntiez 200 000 € de plus au Crédit mutuel. Est-ce vrai ? Pourquoi augmenter votre endettement bancaire dans ces conditions, surtout d’un tel montant ?  (Question 13)
    9. M. Macron, malgré vos plantureux revenus, vous empruntez au Crédit Mutuel le 23/11/2011 “350 000 € pour des travaux dans la résidence secondaire” – qui appartient à votre épouse. À quoi correspondent ces gigantesques travaux ? N’est-ce pas un peu excessif, surtout quand on a apparemment déjà du mal à se désendetter ? (Question 16)
    10. M. Macron, un LDD de 40 000 €, c’est une possibilité réservée aux anciens ministres ? Pour les autres personnes, c’est normalement limité à 12 000 €, non ? (hors intérêts capitalisés) Est-ce une erreur de saisie dans votre déclaration ? (Question 18)
    11. D’après le site de référence societe.com, votre association de financement aurait un code d’activité NAF 6622Z, qui est celui des Agents et courtiers d’assurance. Est-ce une simple erreur de plus ? (Question 23)
    12. M. Macron, vous avez certifié avoir acheté : 1/ 40 000 € 2/ une Volkswagen EOS en 2005 (à 28 ans) 3/ d’occasion 4/ que vous avez estimée à 6 000 € en 2014. Or 1/ la VW EOS n’est commercialisée qu’à partir de 2006 2/ mi-2006, le modèle le plus cher neuf vaut 36 000 € 3/ la plupart des modèles de 2006 valent 10 à 12 k€ en 2014 4/ 40 000 € semblent être supérieurs à votre rémunération annuelle 2005. D’où vient le souci ? Estimez-vous important qu’un ministre remplisse avec soin les 20 lignes de sa déclaration pour que les citoyens puissent exercer un contrôle démocratique ?

    Si l'on ajoute à cela la dernière affaire Le Pen, dont le crime est d'avoir partagé des photos montrant les crimes de l'état islamique, comme je ne sais combien de personnes, dont moi-même, afin d'attirer l'attention, notamment de nos dirigeants sur les horreurs commises par les "opposants modérés", l'on s'interroge sur le caractère particulièrement sélectif de l'intérêt que la justice porte aux candidats à la présidentielle.

    Comme l'a justement affirmé F. Fillon lors de sa dernière déclaration à la presse, c'est au peuple de choisir qui sera son Président et non à la presse et à la justice. Dans ce cadre-là, lui reprocher de ne pas tenir sa parole et de ne pas se retirer en cas de mise en examen semble particulièrement hypocrite. A ceux qui se demandent si De Gaulle serait resté en course s'il avait été mis en examen, l'on pourrait demander si la justice à l'époque se serait dénaturée au point de mettre en danger l'équilibre démocratique des pouvoirs?
     
     
     
     
     
     
     

    La question n'est pas celle de son programme, ce serait bien que la presse analyse les différents programmes des candidats, en tout cas pour ceux qui en ont. Mais le fait est que ce n'est pas une campagne d'idées, c'est une campagne de menaces médiatico-judiciaires très orientées. Je ne suis pas certaine que nous en sortions grandis.

     

    On a éjecté Sarkozy, Hollande, Valls, Juppé etc, maintenant UN SEUL BUT: EJECTER MACRON. Le reste viendra après.. 

     

    Pour ouvrir un boulevard au pion du Nouvel Ordre Mondial monstrueux, Macron, et nous imposer, via ses merdias, son élection, le Système a écarté Montebourg, promu Hamon qui lui apportera son soutien au 2e tour le cas échéant, attaqué Fillon et Le Pen. Déjouons ces manoeuvres, TOUT sauf Macron dans un premier temps ! eva R-sistons (chantal dupille)

     

    Vu sur Le point 5 3 17

    (..) Tout était pourtant prévisible : la célérité du parquet national financier à boucler son enquête et la saisine d'un juge d'instruction ne faisaient quasiment aucun doute. Pour autant, François Fillon n'est pas traité comme un justiciable ordinaire. Soudain, les juges retrouvent une ardeur qu'on ne leur connaissait pas pour précipiter une perquisition au domicile des Fillon.

    Où était l'urgence pour des faits établis et anciens si ce n'est pour créer un trouble supplémentaire dans l'opinion ? Idem pour la convocation en vue d'une mise en examen... Trente mois en moyenne pour un justiciable ordinaire, trois jours pour Fillon. Ne soyons pas dupes, les juges veulent faire un exemple (..)

    http://www.lepoint.fr/presidentielle/affaire-fillon-le-bal-des-hypocrites-05-03-2017-2109414_3121.php

     

    Vu le 6.3.17 sur Le Figaro - Élisabeth Lévy

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/03/04/31001-20170304ARTFIG00062-elisabeth-levy-si-fillon-est-battu-cela-doit-etre-a-la-loyale.php

    (..) Nous pensons tous que, si Fillon est battu, cela doit être à la loyale et pas au terme d'une opération de basse police politique. Quels que soient les faits qui lui sont reprochés, faits que pour ma part, je trouve assez véniels (position ultraminoritaire j'en conviens), l'alliance contre lui de juges qui se pensent investis d'une mission de purification et de journalistes qui jouent les arbitres des élégances morales me semble bien plus grave et menaçante pour nos libertés. Des documents confidentiels qui arrivent opportunément au Canard, une instruction menée à charge et au pas de charge, et dont des morceaux choisis s'étalent dans un quotidien proche du pouvoir, la mainmise sur un dossier simple du Parquet national Financier, créé pour traiter les affaires complexes (en réalité les affaires tout court) en court-circuitant le Parquet de Paris et pour finir, la nomination du juge Tournaire, pourtant déjà fort occupé avec Bygmalion -le même qui, depuis deux ans essaie de se payer Sarkozy: d'abord en 2013 avec une invraisemblable mise en examen pour «abus de faiblesse» (qui a abouti à un non-lieu), ensuite il y a quelques semaines avec une ordonnance de renvoi en correctionnelle que le juge Renaud Van Ruymbaeke, également en charge du dossier, a refusé de signer. Alors peut-être que Serge Tournaire est un magistrat très scrupuleux comme le clament ceux qui redoutent de se retrouver dans son bureau. Mais d'une part, il semble s'être donné pour mission de flinguer du politique, et d'autre part, il est tout de même étrange de nommer ce juge-là dans une affaire où la Justice devrait avoir à cœur de se montrer impartiale. «Ils n'oseront pas nommer Tournaire, ce serait un trop beau cadeau», me disait un proche du dossier il y a dix jours. Eh bien si, ils ont osé. Et au lieu de demander des comptes à ce sujet, les journalistes ânonnent le scénario concocté pour eux ailleurs.

    Vous accusez la Justice de partialité?

    Le mur des Cons, ça vous rappelle quelque chose? Cela dit, je ne crois pas qu'on ait affaire, dans le cas de Fillon, à des juges rouges ou à la botte du pouvoir. C'est pire: on dirait qu'ils sont en croisade et que l'idée d'intervenir dans le jeu politique ne les dérange pas du tout. En prime, ils sont du genre susceptible, presque autant que les journalistes. Il paraît que critiquer ces deux corporations, c'est attaquer la démocratie, la bonne blague. Voilà qui est bien pratique pour faire taire toute dissidence. Fillon a osé les attaquer frontalement. Ils ne le lui pardonneront pas. Certains journalistes sont aujourd'hui ivres de haine. Cela fait cinq semaines qu'ils répètent sur tous les tons qu'il ne peut pas tenir et il est encore là? Quel odieux crime de lèse-médias! Eh bien moi, pour cela, je suis prête à beaucoup lui pardonner - y compris d'avoir appuyé lui-même sur le bouton «vertu» avec, en prime, une grande inélégance à l'endroit de Nicolas Sarkozy. Je ne sais pas du tout s'il pourra tenir malgré la vague de défections - il y a des gens avec qui on ne partirait pas à la guerre... Mais s'il doit se retirer cela signifiera qu'une sorte de putsch médiatico-judiciaire a réussi à plomber l'élection présidentielle plus sûrement qu'une armée de trolls russes (..)

     

    Vu le 10.3.2017

    Affaire Fillon: quand le parti des médias pratique un hold-up démocratique

    Décryptage France Partis politiques Propagande
     

    Emmanuel Macron, a fait applaudir Alain Juppé dans son meeting près de Bordeaux. (AFP / MEHDI FEDOUACH.)


    APRÈS LE BREXIT, LA VICTOIRE DE DONALD TRUMP, ET L’ÉLECTION-SURPRISE DE FRANÇOIS FILLON AUX PRIMAIRES DE LA DROITE, LES MÉDIAS OCCIDENTAUX PANIQUENT ET RÉVÈLENT D’UNE MANIÈRE TOUJOURS PLUS FLAGRANTE LEUR FONCTION DE PURS PROPAGANDISTES DU SYSTÈME LIBÉRAL-LIBERTAIRE, QUITTE À INTERFÉRER COMME JAMAIS DANS LE PROCESSUS DÉMOCRATIQUE, TENTANT, PAR DES LEVIERS TOUT À FAIT INDIFFÉRENTS AU DÉBAT D’IDÉES, DE PROPULSER MACRON D’UN CÔTÉ ET DE DÉTRUIRE FILLON DE L’AUTRE.

    Nous l’avions étudié dans un dossier spécial de l’OJIM : l’élection de François Fillon, à l’automne dernier, aux primaires de la droite, représentait un nouveau camouflet à l’encontre de médias français qui avaient dans leur majorité fait campagne pour Alain Juppé depuis qu’ils avaient pris la mesure de la faillite irrémédiable du PS. Nous ne pouvions imaginer, alors, que ces médias dominants ne s’avoueraient pas vaincus pour autant, mais qu’ils mettraient tout en œuvre pour faire élire quoi qu’il en soit Alain Juppé, que celui-ci s’appelle Alain Juppé ou… Emmanuel Macron. Ces élections présidentielles de 2017, plus rocambolesques et absurdes que jamais, où aucun débat d’idées ou véritable confrontation de programmes n’ont encore pu avoir lieu à peine deux mois avant le scrutin, dans la décomposition des partis de gouvernement et de l’agora présumée du débat public, fait néanmoins émerger pour la première fois la cohérence sous-jacente de tout un système sous la bannière d’une même idéologie à l’emprise transversale, l’idéologie libérale-libertaire. Si le système démocratique moderne est fondé sur la règle, édictée par Montesquieu, de la séparation des pouvoirs : judiciaire, législatif et exécutif, auquel on peut adjoindre le quatrième pouvoir – médiatique, la dérive progressive de nos démocraties occidentales a finalement vu s’organiser, de manière sans doute plus ou moins volontaire, une collusion inédite pour un nouveau genre, subtil, travesti, sophistiqué, de tyrannie, où tous les pouvoirs, s’ils ne sont fondus ensemble, s’articulent néanmoins ensemble, autour d’un programme à la fois unique et indiscutable.

    UN TOTALITARISME SOFT

    L’exécutif, depuis au moins une vingtaine d’années, comme l’a éloquemment démontré le philosophe Jean-Claude Michéa, n’est jamais issu que d’une alternance de façade qui n’oscille qu’entre la mise en œuvre des deux pans du même programme. Soit la droite est aux affaires, et elle piétine les intérêts de la nation pour se consacrer exclusivement à des réformes libérales. Soit la gauche est aux affaires, et elle fait oublier son abandon du peuple et des questions sociales en faisant progresser en grandes pompes le libéralisme des mœurs (ce fut la loi Taubira du « Mariage pour tous » lors du dernier quinquennat), qui est le revers inéluctable d’un libéralisme économique qu’elle soutient de la même manière que la droite (loi Macron). À côté de cet exécutif dont la légitimité plébiscitaire est donc devenue tout à fait illusoire, le législatif a été mis sous tutelle des instances de Bruxelles, et donc d’une technocratie non élue qui ne vise qu’à mettre en œuvre de manière homogène et sur tout le continent le même programme libéral-libertaire. L’indépendance du judiciaire, après un scandale comme celui du « Mur des cons », dans les bureaux du syndicat de la Magistrature, ne peut que paraître tout à fait improbable. Sa conformité à l’idéologie libérale-libertaire régnante est telle qu’on peut, dans les couloirs, se lâcher contre ses opposants avec la virulence la plus décomplexée, sans risquer de heurter qui que ce soit de la maison. Cette idéologie est celle, encore, qui est divulguée avec une force de frappe inégalée par les médias dominants, le quatrième pouvoir ayant acquis une puissance tout à fait inédite à notre époque, et alors que son rôle est passé d’une action critique à une action essentiellement prescriptive (« voilà ce qu’il est de bon ton de penser sur tel ou tel sujet »).

    UNE GUERRE OUVERTE

    Le constat est donc simple : tous les pouvoirs ne sont pas concentrés dans les mains de la même personne, mais ils sont concentrés dans les mains d’un seul système idéologique, dual mais cohérent, structuré, au-dessus des partis de gouvernement devenus de simples exécutants de son programme, au-dessus des patries devenues de simples territoires où exercer un tel programme, au-dessus des peuples, simple matériau humain interchangeable à disposition d’un même programme, entretenus dans un simulacre de souveraineté, méprisés voire purement et simplement haïs. Ces derniers, globalement récalcitrants à tous les paramètres de mise en œuvre du programme libéral-libertaire, notamment à celui qui prévoit leur dissolution par l’immigration massive, sont conditionnés par tous les moyens, directs ou indirects, jusque dans leurs feuilletons du soir, soumis à un chantage moral inique et permanent, abaissés dans leur propre estime afin de briser leurs réflexes, symboliquement exclus de l’humanité au cas où ils se rebellent trop ouvertement. Et depuis qu’a commencé d’enfler en Europe comme en Amérique une vague dite « populiste », c’est-à-dire s’insurgeant au nom des intérêts de cette plèbe immonde, la guerre est ouverte, tous les moyens sont permis, et la peinture de démocratie cosmétique s’effrite pour laisser de mieux en mieux voir l’acier du pilon.

    FRANÇOIS FILLON CONTRE AMEL JUCRON

    L’élection de François Fillon aux primaires de la droite, dont le résultat semblait pour beaucoup d’observateurs, alors, se confondre déjà avec celui de la présidentielle, a donc pris à revers le Parti des médias. On aurait pu croire néanmoins qu’il en reste là, d’autant que Fillon n’en demeurait pas moins un libéral pur jus, réformiste, européiste, mondialiste, quasi thatchérien. Oui, mais d’un autre côté, sur le plan des mœurs, il montrait en revanche très clairement un réalignement sur les valeurs originelles de la droite promu à la fois par un mouvement comme « Sens commun » issu de la Manif pour tous, que par la tendance « dextrogyre » des opinions occidentales. Idem sur le plan géopolitique, en prônant un rapprochement avec la Russie et l’élaboration d’un monde multipolaire, il se démarquait franchement de la doxa mondialiste. En somme, à la synthèse libérale-libertaire, Fillon tentait d’opposer une alternative libérale-identitaire, dont la pertinence, ou même la possibilité, peut paraître très discutable. Quoi qu’il en soit, cette prise de distance par rapport au programme officieux s’avéra intolérable pour le système, au point qu’il décida de contester ce premier résultat des urnes en détruisant méthodiquement le candidat Fillon, tout en propulsant un nouveau Juppé, moins libéral-libertaire que libertaire-libéral, encore plus fantoche que le précédent, hystérique là où l’autre était rébarbatif, juvénile voire immature, là où l’autre était à demi sénile, illuminé, là où l’autre était soporifique, sans programme parce qu’appliquant précisant Le Programme quand l’autre prétendait encore qu’il s’agissait du sien : Emmanuel Macron.

    UNE MÉCANIQUE DE HAUTE PRÉCISION

    Cette collusion de pouvoirs redevenus indivis permet au système de déployer, avec un remarquable tempo, dans une saisissante harmonie, et avec l’efficacité d’une broyeuse, sa stratégie multimodale d’élimination du candidat Fillon au profit du zombie hyperactif. Tous les rouages s’enclenchent mutuellement afin qu’aucune friction ne vienne perturber la machine en raison d’un choix imprévu au niveau de l’exécutif. Autrefois, la dictature, c’était du gros rouge qui tâche et de la coercition manifeste. Aujourd’hui, au XXIe siècle, loin des temps primitifs, la tyrannie s’exerce comme une mécanique de haute précision. Le Canard enchaîné se déchaîne et mène la contre-offensive du système en jouant de sa gouaille anarchisante, puisque plus que jamais, au stade où nous en sommes et comme l’avait prophétisé Guy Debord : tout est inversé, et plus une entité nous est présentée comme « rebelle » et « subversive », plus on peut être certain qu’elle constitue un ramassis de mâtons. Le Canard, donc, depuis fin janvier, c’est-à-dire très précisément depuis l’ouverture de la campagne, se met à feuilletoner des révélations, France 2 enchérit en ressortant un vieil entretien de Madame Fillon avec une journaliste américaine, le Parquet National Financier embraye, les instituts de sondage – dont on sait qu’ils servent essentiellement à réaliser les prophéties de la presse qui sont en réalité ses désirs -, tambourinent crescendo la chute de Fillon et l’ascension de Macron.

    ASSASSINAT POLITIQUE

    C’est sur un blog hébergé par Médiapart que, le 7 février, Régis Desmarais signe un papier qui démonte point par point la manœuvre et en identifie les bénéficiaires. « M. Fillon a ainsi rémunéré sa femme sur un poste d’attaché parlementaire. Sur ce sujet, rien de neuf dans le monde politique. La plupart des élus, si ce n’est la totalité, emploient des proches sur des postes directement rattachés à l’exercice de leur mandat électif (…). La pratique est courante, non interdite par la loi et connue de la presse depuis des lustres. Mme Fillon a été rémunérée de 1989 à 2013 pour un montant de 830 000 euros… bruts ! Et oui, la presse brandit ce montant proche du million d’euros en omettant de préciser que la somme est en euros bruts. En net, Mme Fillon a perçu 639 000 euros et l’État a récupéré 191 000 euros ! En salaire mensuel net, sur la période considérée, Mme Fillon a donc perçu 2 218,75 euros. C’est une jolie somme, mais le travail d’un attaché parlementaire correspond à un travail d’agent de catégorie A de la fonction publique et le montant du salaire net n’est pas manifestement choquant ni déraisonnable. Qui aurait alors travaillé pendant 24 ans sans rémunération pour François Fillon ? Personne assurément. De fait, Mme Fillon n’est certainement pas restée inerte pendant toute cette période. » Dans tous les cas, cette affaire qui n’en est pas vraiment une aurait pu être éventée depuis longtemps : « François Fillon, à la différence de M. Macron, n’est pas un jeune nouveau dans le paysage politique. Il a détenu différents portefeuilles ministériels et il a été Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq années… Cinq années au cours desquelles son épouse a perçu une rémunération d’attaché parlementaire. Étrange que la presse qui fait son travail ne se soit pas emparée de cette question à l’époque. »

    LE FILTRE

    « Dans un monde ou plus de 99% des richesses planétaires sont entre les mains de 1% de la population mondiale, il est hors de question que la démocratie, qui par nature est la loi de la majorité donc des moins fortunés, laisse passer des candidats qui ne sont pas autorisés et souhaités par le système. Ce que les électeurs citoyens doivent comprendre dans cette affaire, c’est que nos démocraties contemporaines sont des simulacres. Oui, on choisit les candidats puis celui qui occupe la fonction suprême mais à la condition que ces candidats soient validés et pré-filtrés par le système (…). La désignation inattendue de Fillon par les électeurs de la primaire a coupé l’herbe sous le pied de ceux qui attendaient la désignation d’Alain Juppé, un candidat en tout point conforme aux désirs du système. Il était donc nécessaire de virer Fillon et nous assistons aujourd’hui à son assassinat politique pour que ce dernier n’accède pas à la fonction présidentielle. Cette mise à l’écart de Fillon est d’autant plus nécessaire qu’un autre beau et jeune candidat, sorti de presque nulle part, est en vogue et correspond en tout point au profil du candidat du système : Emmanuel Macron. Méditons sur le beau travail des journalistes qui laissent dans l’ombre cette fameuse histoire des 120 000 euros (80% de l’enveloppe budgétaire de représentation du ministère de l’économie) consommée par Macron avant son départ de Bercy pour financer des prestations sans lien avec le ministère de l’économie mais en très fort lien avec la préparation de sa candidature présidentielle. Sur ce sujet, mutisme de la presse. » À une époque où les journalistes ne sont plus que des propagandistes, il arrive que certains bloggeurs remplissent la mission à leur place.

    COMPLOTISME ?

    Comme le système tremble sur ses bases, ses manœuvres sont de plus en plus brutales, désespérées et… visibles. Si bien que la dénonciation, au moins au premier degré, des procédés que nous tentons de mettre en lumière, finissent par se multiplier. Quelle est la défense du système médiatique ? Accuser de « complotisme » ceux qui le critiquent. Or, qui dit « complotisme » dit « théories nazies à la mode durant les heures les plus sombres de notre Histoire ce qui prouve que le ventre de la bête est encore fécond » et qu’il serait bon de vous pendre à Nuremberg pour le bien de l’Humanité. Certes. Le levier est tout de même sacrément usé. Que le système libéral-libertaire lutte naturellement, spontanément et par toutes les armes à sa disposition pour sa préservation n’implique pas forcément des conspirateurs conscients et organisés. Les faits sont néanmoins là : depuis vingt ans, les peuples européens sont menés là où ils ne veulent pas aller, que ce soit dans l’Europe sous des espèces technocratiques et libérales ou que ce soit vers la dissolution de leurs identités respectives. Tous les sondages le prouvent. Ces peuples sont officiellement consultés. C’est donc qu’il existe quelque part un hiatus ! Et il faut, par conséquent, être parfaitement déraisonnable pour ne pas en conclure que si ces peuples sont objectivement dépossédés de leur souveraineté au gré d’un perpétuel ramdam pseudo-démocratique, c’est que leur dépossession est le fruit d’un complot, d’autant que l’intérêt du complot en question se mesure à l’explosion parallèle des bénéfices de ceux qui profitent de l’ultra-libéralisme.

    RÉPLIQUES DIVERSES

    Le complot est d’ailleurs tellement manifeste que les derniers événements ne font que révéler une manœuvre toujours plus caricaturale. Si, le 5 mars, François Fillon organise sa réplique par un appel au peuple, c’est bien parce qu’il connaît la répartition des forces antagonistes. Immédiatement, le Point Godwin est bégayé hystériquement par un système aux abois : « Si cet appel à une manif dimanche contre « le coup d’État des juges » se confirme, le camp Fillon basculerait dans le factieux »juge le chef du service France de Libération« Un mauvais remake du 6 février 1934 ? »commente le conseiller de Paris Jacques Baudrier« Irresponsable et anti-républicain. #6février1934 »twitte l’ex-ministre Corinne Lepage. Quand il se révolte contre la tyrannie libérale-libertaire effective, le peuple est systématiquement accusé par celle-ci de fascisme imaginaire. « La liberté, c’est le fascisme », ânonne ainsi Big Brother par tous ses divers canaux qui s’imaginent chacun bien à tort des personnalités indépendantes.

    Après le succès du rassemblement, Juppé renonce officiellement, ce qui implique qu’il se tenait donc prêt, jusque là, à reprendre la place que les médias lui avaient confiée dès l’origine. Il n’abandonne pas sans donner des gages au système qui l’a chéri, allant jusqu’à accuser la droite de « radicalisation » : « Comme l’a montrée la manifestation d’hier au Trocadéro, le noyau des militants et sympathisants LR s’est radicalisé. », ose affirmercelui qui montre comment il fut toujours le candidat des médias auxquels il donne des gages en partant, et non de la droite, semblant confondre le Trocadéro et le Bataclan. Quel incident ? Quel bras tendu ? Quel lynchage de Musulman peut bien lui permettre d’évoquer une quelconque radicalisation ? Enfin, comment celui qui, en 1990, défendait au RPR la préférence nationale, la fermeture des frontières et l’arrêt total de l’immigration, peut-il se permettre de reprocher à son parti un simple retour progressif à ses fondamentaux ? Avant que celui-ci ne revienne sur 25 ans de course à la conformité idéologique décrétée par la gauche, il reste une sacrée marge pour qu’on puisse évoquer une quelconque « radicalisation ».

    TO BE CONTINUED…

    Et comme par hasard, après le succès de ce rassemblement, tiens donc, une nouvelle « révélation » du Canard, le 8 février, sur un prêt non déclaré du candidat des Républicains, vient prouver, si cela était encore nécessaire, comment s’organise l’étrange agenda médiatico-judiciaire… Chaque pseudo-découverte se manifeste bien comme un coup porté à la candidature de Fillon, exploité selon la posture ou la réplique de la cible. Comme par hasard, le second Alain Juppé, après extinction définitive du premier, est annoncé devant Le Pen dans les sondages du 7 mars, devenu désormais l’ultime carte du système. Nous verrons bientôt comment se poursuit la campagne présidentielle la plus invraisemblable de la Ve République, ce qui est certain, en tout cas, c’est qu’elle n’est invraisemblable que parce que la nature parodique de notre prétendue démocratie s’y dévoile pour la première fois avec autant d’éclat.

    OJIM – 1o mars 2017 

    Source: Ojim

    http://arretsurinfo.ch/affaire-fillon-quand-le-parti-des-medias-pratique-un-hold-up-democratique/

     

    Vu le 12 mars 2017

    L’affaire Fillon est « une affaire d’État »

    Propos recueillis par Flore Thomasset, 1.2.2017

     

    Le constitutionnaliste Bertrand Mathieu critique l’interférence de la justice dans le processus démocratique et invite à une réflexion sur le statut juridique du candidat.

    La Croix : Comment comprenez-vous l’expression « coup d’État institutionnel » employée par François Fillon mercredi 1er février ?

    Bertrand Mathieu : C’est une formule comme le politique en a l’usage, même si cette affaire pose effectivement, selon moi, un problème institutionnel : celui du rapport entre la justice et le politique. Nous sommes face à une interférence brutale de la justice dans l’élection démocratique suprême, celle au suffrage universel direct du président de la République. De sa décision et de la rapidité de son action dépend le résultat de l’élection présidentielle.

    Est-ce une situation inédite sous la Ve République ?

    B. M. : Certainement. On n’a jamais vu une affaire perturber à ce point et aussi tardivement une élection présidentielle. Jamais non plus un scandale n’avait conduit à l’élimination possible d’un candidat. La situation de Dominique Strauss-Kahn est peut-être la plus comparable, mais elle est intervenue plus tôt dans la campagne, puisqu’il n’avait pas encore été désigné officiellement candidat.

    À relire : Dominique Strauss-Kahn, les hauts et les bas d’un homme doué

    Jamais l’élu d’une primaire n’a été empêché de concourir – si tant est que ce soit le cas cette fois. C’est en cela que nous sommes, à mon avis, en présence d’une affaire d’État, dans le sens où elle met en cause le fonctionnement de la démocratie et son rapport avec la justice. Il y a une interférence externe dans le déroulement d’un processus démocratique susceptible d’avoir un impact décisif sur le résultat, le tout fondé sur des allégations dont on ne sait pas d’où elles viennent.

    Selon vous, la justice n’aurait pas dû se saisir ?

    B. M. : Ce n’est pas à moi d’en juger. J’observe seulement que cette affaire n’est pas nouvelle et que nous sommes donc, manifestement, devant une manœuvre politique de la part de la personne qui a fait ces révélations au Canard enchaîné. La justice se saisit en moins de quarante-huit heures : c’est extrêmement rapide et à tout le moins inhabituel.

    À lire : Affaire Fillon, ce que la justice veut savoir

    Dès lors qu’elle a déclenché rapidement son enquête, il est souhaitable, cela dit, qu’elle avance vite, ce qui est le cas. Mais une campagne électorale ne peut se vivre au rythme d’une enquête judiciaire. Ce n’est pas compatible. Une manière de concilier les deux aurait été que la justice se montre plus discrète, qu’elle se contraigne à un silence médiatique.

    Le parquet a peu communiqué, sinon pour dire qu’il ouvrait une enquête…

    B. M. : Les médias alors pourraient être plus raisonnables, vis-à-vis notamment de la présomption d’innocence. Nous sommes aujourd’hui dans une présomption de culpabilité permanente. Leur manière de distiller l’information au compte-gouttes est par ailleurs terrible. Cela nous plonge dans quelque chose de très malsain.

    Le fait qu’un juge d’instruction n’ait pas été saisi vous choque-t-il ?

    B. M. : Le fait que le parquet garde l’enquête repose symboliquement la question de son indépendance. Je note cela dit qu’il ne peut plus recevoir d’instruction personnelle, ce qui est une bonne règle… même s’il est impossible de vérifier qu’elle s’applique.

    À voir : Corruption : « il faut renforcer l’indépendance de la justice et favoriser l’éducation »

    On peut toujours imaginer un parquet indépendant, mais alors on s’interrogerait sur l’orientation politique des procureurs. Il faudrait pouvoir veiller à ce que les membres du parquet, comme les autres magistrats, soient non seulement indépendants mais aussi impartiaux. C’est très complexe.

    Je crois en revanche qu’il faudrait réfléchir à la question institutionnelle du statut du candidat à l’élection présidentielle, comme on a réfléchi à la responsabilité pénale du président de la République ou à l’immunité parlementaire. Pour faire quoi ? Il est difficile de trancher en l’état. Mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne pourra pas en rester là.

    Propos recueillis par Flore Thomasset

     

    Vu le 15.3.17

    Le gouvernement des juges - JP Chevènement

    "Je suis inquiet pour l'avenir de notre démocratie" 

    je comprends l'état d'esprit de ceux que choque la convocation judiciaire du candidat de la droite à deux jours de la clôture des parrainages. La date de cette convocation est de nature à fausser le fonctionnement normal de nos institutions, et je m'alarme des conséquences que cela pourrait avoir. Comment l'électorat qui avait choisi François Fillon va-t-il réagir si ce dernier est conduit à retirer sa candidature, ou ne peut valablement poursuivre sa campagne? Je crains qu'une partie de ces électeurs n'accepte pas ce glissement vers ce qu'on appelle le gouvernement des juges. Il y a une dizaine d'années, je m'étais alarmé dans une tribune au journal Le Monde que son directeur d'alors, M. Colombani, nous vante "la judiciarisation de l'espace public et le règne de l'opinion comme le sommet inégalé de la régulation des sociétés démocratiques, en passant par pertes et profits les ravages qu'exerce le préjugé". Je n'y voyais déjà rien de tel : "L'étroit concubinage de la justice et des médias a entraîné la désuétude du secret de l'instruction et de la présomption d'innocence, le tribunal devenant bien souvent pilori", écrivais-je. Je ne changerais pas un mot aujourd'hui.

    Une convocation deux jours avant la clôture des parrainages, voilà qui pose problème.

    extraits de http://www.chevenement.fr/Je-suis-inquiet-pour-l-avenir-de-notre-democratie_a1908.html

    .

    Chevènement critique l'agenda judiciaire de l'affaire Fillon

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/08/35003-20170308ARTFIG00113-chevenement-critique-l-agenda-judiciaire-de-l-affaire-fillon.php

    .

    François Fillon a raison : Scandaleuse justice politique !

     

     

     


    votre commentaire