•  

    Analyses exceptionnelles (militaires, sanitaires...) du Général Dominique Delawarde

    Ancien chef «Situation-Renseignement-Guerre électronique» à l’État major interarmées de planification opérationnelle.
     
    Voici par exemple une remarquable analyse de la situation sanitaire mondiale :
     

    Covid-19 – Point de situation du Samedi 10 avril 2021 – 0h00 GMT

     

     

    par Dominique Delawarde.

    Résumé : La contamination planétaire poursuit sa hausse, toujours suivie, à quelques semaines d’intervalle, par une hausse de la mortalité. Cette évolution est cependant très contrastée d’un pays à l’autre. La situation de l’Afrique, non ou peu vaccinée, s’améliore. Les situations de l’Amérique septentrionale et de l’Europe, qui ont déjà payé le plus lourd tribut à l’épidémie, se détériorent a nouveau légèrement, celle de l’Asie se détériore plus nettement. Celle de l’Amérique latine, nouvel épicentre de l’épidémie qui marchent vers l’hiver, devient préoccupante.

    Présentation des courbes de contamination et de décès planétaires,

    Courbe de contamination planétaire au 10 avril 2021 (en bleu, moyenne quotidienne sur 7 jours) :

    S’agissant de la mortalité, un rebond est observée depuis le 12 mars. Il concerne  principalement l’Amérique du Sud qui marche vers l’hiver austral et qui est clairement redevenu l’épicentre de l’épidémie et, à un moindre degré, quelques rares pays asiatiques (Inde, Turquie) ou européens (Italie, Pologne).

    À noter que l’arrivée de la vaccination n’a pas changé grand-chose, à ce jour. Aujourd’hui, moins de 4% seulement des habitants de la planète seraient vaccinés. Nous y reviendrons plus loin.

    Aujourd’hui 5 sujets d’intérêt général sont à l’ordre du jour :

    1 – Faut-il privilégier une solution vaccinale « expérimentale » aux traitements connus, éprouvés et efficaces qui existent et qui sont appliqués avec succès dans de nombreux pays ?

    2 – Le consentement à la vaccination peut-il être vraiment éclairé aujourd’hui ?

    3 – La marteau-thérapie et la campagne pro-vaccinale des médias mainstream est-elle sincère ou relève-t-elle de la propagande gouvernementale ? Le reconfinement était-il nécessaire ? Et pour quel effet espéré ?

    4 – Où en est la vaccination dans le monde ? Et pour quel résultat ?

    5 – Quelques vidéos ou articles à ne pas manquer.

    *

    1 – Faut-il privilégier une solution vaccinale « expérimentale » aux traitements connus, éprouvés et efficaces qui existent et qui sont appliqués avec succès dans de nombreux pays ?

    Si l’on devait croire les politiques et la meute des médias mainstream occidentaux, qui prétendent, non sans raisons, « fabriquer l’opinion mondiale », en relayant inlassablement les messages de Big Pharma qui les finance, il n’existerait à ce jour qu’une seule solution pour combattre efficacement le virus: le vaccin.

    Pour promouvoir cette solution, en insistant sur les pays les plus solvables et en tirant profit de la naïveté des populations et de la peur d’un risque mortel fortement exagéré, il s’agit d’abord de combattre, pour les discréditer, toute solution alternative. Ces solutions existent pourtant, en grand nombre, et sont appliqués avec succès dans de nombreux pays.

    Les lobbies pharmaceutiques financent donc des études biaisées, réalisées par des « scientifiques » grassement rémunérés et publiées dans des revues anglo-saxonnes très largement sponsorisées par Big Pharma (Le Lancet entre autres). Ces études visent à « montrer » que les traitements alternatifs sont tous inefficaces, voire dangereux… (???). Certaines autorités de santé occidentales, elles même corrompues jusqu’à la moelle, s’appuient sur ces fake conclusions pour interdire l’emploi de solutions alternatives aux vaccins, pour prononcer des interdictions de prescrire et pour promouvoir des produits vaccinaux dont les effets et l’efficacité à moyen et long termes sont inconnus.

    Et l’on assiste, impuissant, à un étrange paradoxe : les pays en voie de développement (Afrique notamment), qui n’intéressent pas Big Pharma, parce qu’ils ne sont pas très solvables, soignent leurs patients avec les moyens du bord existants, les moins onéreux, et obtiennent de très bons résultats, alors que les pays « dits développés », qui se privent des traitements existants pour privilégier des produits vaccinaux expérimentaux, enregistrent les bilans les plus désastreux.

    2 – Le consentement à la vaccination peut-il être vraiment « libre et éclairé » aujourd’hui ?

    S’il est un consensus qui existait dans la communauté scientifique, au départ de l’épidémie, c’est que la création d’un vaccin sûr et efficace prendrait plusieurs années. Un tableau récapitulant le temps d’élaboration d’un vaccin est paru dans le n°164 de Recherche et Santé, du 4° trimestre 2020, de la Fondation pour la Recherche médicale.

    Voici ce qu’on y lit : « Les vaccins sont les produits pharmaceutiques les plus longs et difficiles à produire … demandant en moyenne 10 à 20 ans de travail (contre 5 à 10 ans pour un médicament). Une fois la formule mise au point et validée, 70% du temps de fabrication est consacré aux contrôles qualité ».

    Le créneau de 10 à 20 ans est défini avec ce découpage dans le temps :

    • Recherche en laboratoire : 4 à 10 ans ;
    • Développement clinique et études chez l’homme : 5 à 7 ans ;
    • Autorisation, production et commercialisation : 1 à 3 ans.

    Que faut-il donc penser d’un vaccin élaboré en 6 mois et mis sur le marché avec une exonération de responsabilité pour ses concepteurs et fabricants, en cas d’effets secondaires ?

    Les autorités de santé insistent en s’efforçant de nous « vendre » une balance « bénéfice-risque » qui serait en faveur du vaccin. Qu’en savent-elles vraiment ?

    Seule une pharmaco vigilance exhaustive et sur plusieurs années permettrait d’avoir une idée précise des risques encourus (effets secondaires graves) et des bénéfices (durée et degré de l’immunité si immunité il y a, contagiosité éventuellement réduite…) à court, moyen et long termes.

    Or, le 27 mars 2021, dans une conférence sur la pharmacovigilance, le professeur Joëlle Micallef-Roll nous apprend que les signalements d’effets secondaires, pourtant obligatoires, sont loin d’être exhaustifs (youtube.com/watch). Par exemple, dit elle, « s’il y a 100 cas, 20 peut être seront signalés, et peut être 10 … ». Ces deux nombres ne sont pas évoqués par hasard mais spontanément, par une professionnelle de la pharmaco vigilance. En clair, de 80 à 90% des cas d’effets secondaires ne seraient donc pas signalés. La partie connue, sur laquelle les médias se font d’ailleurs très discrets, représenteraient donc la partie émergée de l’iceberg…

    Dans de telles conditions qui peut vraiment prétendre, avec assurance, connaître la balance bénéfice-risque des vaccins élaborés en 6 mois dans une véritable course au profit. Qui peut prétendre connaître les risques de moyen et long termes alors que les premières injections vaccinales ont tout juste 3 mois ?

    La confiance dans les politiques, dans les scientifiques de plateau TV et dans les médias mainstream étant ce qu’elle est devenue depuis le début de cette épidémie, faut-il croire tout ce qu’ils nous racontent ?

    3 – La marteau-thérapie et la campagne pro-vaccinale des médias mainstream est-elle sincère ou relève-t-elle de la propagande gouvernementale ? Le reconfinement était-il nécessaire? Et pour quel effet espéré ?

    La marteau-thérapie médiatique se poursuit inlassablement sur l’unique sujet de la crise sanitaire. Elle finit par indisposer les citoyens, par créer de la tension et par mettre à mal la crédibilité d’une information de plus en plus perçue comme une propagande gouvernementale. À force de trop « bla-blater », les médias finissent par raconter « des conneries » que même les plus naïfs des citoyens de notre pays finissent par percevoir. La grande majorité des médias mainstream relaie, sans se poser de questions, le discours de l’exécutif, effectuant, comme ce dernier, des virages à 180 degrés pour rester dans le politiquement correct du jour. L’objectif actuel semble bien être de vendre le vaccin à une population jugée encore trop rétive. La méthode est simple :

    – Zoomer en permanence sur les urgences les plus saturées du pays et exagérer le risque d’une perte de contrôle au niveau national si aucun remède (vaccin ou confinement) ne vient calmer la « fureur » du virus.

    – Éviter d’évoquer la suppression de lits hospitaliers en pleine pandémie parce qu’elle met en cause la responsabilité de l’exécutif dans la saturation des urgences.

    – Jouer subtilement du chantage : liberté et vie normale retrouvées contre vaccin.

    – Occulter toute évocation des traitements efficaces existants autre que le vaccin.

    – Occulter ou minimiser tout effet secondaire de la vaccination « expérimentale » en cours.

    – Asséner sans relâche des publicités mensongères montrant des personnes âgées embrassant leurs petits enfants comme avant, (grâce au vaccin), alors que les mesures d’isolement et les gestes barrières resteront les mêmes, que l’individu soit vacciné ou non.

    – Présenter des micro-trottoirs et des sondages ne montrant que les enthousiastes de la vaccination sans jamais donner la parole au camp des vaccino-sceptiques ou des vaccino-prudents, pourtant toujours majoritaires dans le pays.

    Rappelons à cet égard qu’un suivi des attitudes des citoyens à l’égard du vaccin montre que 60% des français restaient encore réticents le 31 mars 2021 (source : Imperial College London – YouGov Covid 19 Behaviour Tracker Data Hub). Ce n’est pourtant pas ce que nous laissent entendre nos médias.

    Notons aussi que les Français ne sont pas les seuls, que les citoyens US sont presque aussi vaccino-prudents que nous, et que les trois pays d’Asie concernés par le suivi You-Gov – Imperial College (Corée du Sud, Japon, et Singapour) sont, eux aussi, majoritairement vaccino-prudents.

    Il faut toutefois noter, pour être juste, que quelques rares médias se sont écartés de la « meute » et présentent des points de vue alternatifs souvent intéressants : France Soir, Sud Radio et parfois Cnews.

    Notons aussi que certains autres médias commencent à publier, avec prudence, quelques articles ou vidéos critiques sur la gestion de la crise par l’exécutif… (Le canard enchaîné entre autres… mais aussi RTL). Voici un extrait intéressant (3 mn) :

    *

    Fallait-il reconfiner ?

    Les confinements ou reconfinements s’appuient sur 3 critères : Le taux d’incidence, le nombre d’hospitalisations et d’entrées en réanimation, et le nombre de décès. Ces trois critères n’ont pas le même degré de pertinence. Le dernier est certainement le plus fiable, … sous réserve de clarification.

    Explications : Le nombre de cas quotidiens détectés est lié au nombre et à la sensibilité des tests. Plus on teste, plus on trouve de cas ; plus la sensibilité des tests est importante, plus on trouve de cas. Or la France est aujourd’hui le pays qui teste le plus au monde (pour rattraper son retard initial ?) et avec la plus grande sensibilité. Elle trouve naturellement beaucoup de positifs (vrais ou faux). Ce nombre de cas et le taux dit d’incidence ne sont donc pas des indicateurs pertinents pour décider d’un confinement dans la mesure ou 94,3% de ces cas sont bénins (voire faux) et se guérissent à la maison. Sur près de 239 000 cas déclarés la semaine dernière, 13 729 hospitalisations seulement ont été effectuées …

    S’agissant des hospitalisations, les critères peuvent évoluer au fil du temps. Assouplir ces critères  et  anticiper les hospitalisations pour sauver davantage a un effet pervers : celui d’une saturation plus rapide des structures de santé, d’autant qu’en pleine pandémie, le « complexe médico-politique » continuent de supprimer des lits. Se fonder sur la crainte d’une saturation des réanimations pour décider d’un confinement n’a donc aucun sens lorsque cette saturation peut apparaître comme « organisée » par tout ou partie du complexe médico-politique qui supprime des lits et assouplit les critères d’hospitalisation …

    Un décès reste un décès. La seule nuance qu’il peut y avoir lorsqu’on examine ce critère est d’identifier la cause réelle du décès. L’intéressé est-il décédé « du » Covid ou d’une autre cause de comorbidité, « avec » le Covid. Même en admettant que tous les décès déclarés par la France pour les deux semaines écoulées soient imputables au Covid, il apparaît que le nombre de décès est quasiment stable depuis plus d’un mois.

    Dans ces conditions, y avait-il vraiment matière à reconfiner lorsqu’on connaît les effets collatéraux d’une telle solution ? Ruine du pays et d’une partie non négligeable de ses PME, explosion de la dette, effets sur la santé et sur le nombre de suicide, éducation des jeunes en faillite ?

    Voir en vidéo (2 mn) le professeur Christian Perronne qui s’interroge sur le bien-fondé du confinement :

    4 – Où en est la vaccination dans le monde et pour quel résultat ?

    À ce jour, la proportion de personnes  vaccinées sur la planète augmente très lentement.

    650 millions de doses auraient été injectées en 4 mois. À deux doses pour être vacciné, moins de 325 millions d’individus, sur une population mondiale de 7,9 milliards d’habitants, ont donc reçu les deux doses. C’est encore moins de 4,1% de la population mondiale, ce qui est très peu, avec de très fortes disparités d’un pays à l’autre entre des pays qui n’ont pas commencé leur campagne et Israël qui aurait déjà donné une première injection à plus de 61,3 % de sa population et une deuxième injection à 56,8% de ses habitants.

    Le vaccin est-il efficace ?

    Progressivement, la réalité de l’efficacité présumée du vaccin apparaît si l’on veut bien faire abstraction, quelques minutes, de la promotion effrénée, et parfois mensongère, faites par les politiques et les médias mainstream, relayant fidèlement et inlassablement les messages « commerciaux » de Big Pharma.

    Reprenons, dans l’ordre, les résultats obtenus par les trois pays les plus vaccinés au monde : Israël, les Émirats Arabes Unis et le Chili.

    S’agissant d’Israël dont 61,3% de la population auraient reçu une première injection et 56,8% (dont 90% de la population à risque) auraient reçu la seconde, les résultats de la campagne éclair de vaccination sont tous sauf probants si l’on s’en tient à l’analyse des chiffres déclarés par le gouvernement.

    D’abord, le rythme de vaccination a considérablement ralenti et marque désormais le pas :

    pour deux raisons :

    1 – Pfizer aurait suspendu la livraison de 700 000 doses de vaccins  parce qu’Israël aurait de gros retard de paiement … (???)

    2 – Malgré un arsenal sophistiqué de mesures de coercition gouvernementales, la part de la population vaccino-prudente serait plus importante en Israël que les 25% annoncés dans les sondages … Une partie non négligeable des israéliens rechignerait à servir de cobayes dans une expérimentation vaccinale ainsi qu’en témoigne l’article suivant :

    et les vidéos ci-après :

    Notons ensemble que Netanyahou avait fait de l’opération de vaccination « éclair » un argument de campagne électorale pour les élections législatives du 23 mars 2021 qu’il espérait remporter haut la main en se présentant comme le sauveur de la nation. Ce premier ministre « exemplaire » avait même très habilement réussi à faire baisser les déclarations du nombre de décès dans les jours précédents l’élection pour laisser croire à la population qu’on s’acheminait vers la fin (grâce à lui). Manque de chance pour lui, le nombre de décès a curieusement triplé le 24 mars (32 décès) au lendemain de l’élection (étrange rattrapage) et les électeurs ne semblent pas avoir plébiscité sa gestion de la crise puisque son parti a perdu plus de 15% de ses députés (6 sur 36) et 300 000 voix sur un corps électoral de 6 millions d’électeurs inscrits.

    Le 19 décembre 2020, 1er jour de la vaccination, le nombre de décès Covid quotidiens (moyenne des 7 derniers jours était de 13 en Israël. Il est aujourd’hui, 10 avril 2021, de … 9 (moyenne des 7 derniers jours) avec 61,2% de la population vaccinée et des effets secondaires qu’il faudra bien, un jour, évoquer. Tout ça pour ça …

    Ne pas oublier que ce modeste résultat israélien a été obtenu après 4 mois de campagne de vaccination massive et après 2 mois de confinement (27 décembre au 21 février). Ce confinement a été « dur » jusqu’au 7 février, allégé du 7 au 21 février. Ne pas oublier non plus que l’approche de l’été et la hausse des températures dans ce pays du Sud de la Méditerranée ne favorise pas l’agressivité virale. Cela pourrait bien expliquer une modeste baisse naturelle de la mortalité. On est passé, en Israël, de 13 à 9 décès par jour (moyenne des 7 derniers jours) en près de 4 mois : merci le vaccin … et le confinement … et la marche vers l’été.

    Notons aussi qu’Israël déclarait 7 décès Covid par jour (moyenne sur 7 jours) le 10 avril 2020 sans vaccin et qu’il est passé à 9 décès/jours le 10 avril 2021 avec 61,2% de la population vaccinée. Tout ça pour ça …

    Courbe des décès en Israël (en barre grise les décès quotidiens, en orange, moyenne sur 7 jours) :

    Les suppôts de Big Pharma me rétorqueront qu’il y « aurait » eu une hécatombe si l’on avait ni confiné, ni vacciné. La chanson est connue. Ils oublient simplement que toutes les prévisions apocalyptiques faites sur la Suède qui n’a jamais confiné, imposé le port du masque ou réduit la liberté ne se sont jamais réalisées. Cet argument du « Il y aurait eu, selon les experts… » n’est tout simplement plus recevable aujourd’hui…

    On pourrait me dire qu’Israël est un cas particulier et que le vaccin est beaucoup plus efficace ailleurs. Examinons donc les résultats des deux pays les plus vaccinés après Israël : Les Émirats Arabes Unis et le Chili.

    Le 23 décembre 2020, au démarrage de leur campagne vaccinale, les Émirats Arabes Unis (10 millions d’habitants) n’avaient, en moyenne sur les 7 derniers jours que 3 décès par jour, autant dire rien. Ils ont voulu suivre le modèle occidental du « tout vaccin », peut être pour montrer une image avant-gardiste (donc forcément occidentale).

    Aujourd’hui, deuxième pays le plus vacciné au monde après Israël, Les Émirats comptent … 3 décès Covid par jour en moyenne sur les 7 derniers jours : autant qu’avant.

    S’agissant de la contamination, les Émirats ne déclaraient le 23 décembre que 1 225 Cas/jour (moyenne sur les 7 derniers jours). Aujourd’hui, après 3 mois et demi de campagne vaccinale et 8,9 millions de doses de vaccins injectées (40% de la population ayant reçu ses deux doses), les Émirats déclarent 2 053 cas/jours (moyenne sur les 7 derniers jours) (+80%) … ????

    Aux Émirats, sans qu’on puisse démontrer un lien de cause à effet, la contamination et le nombre de décès ont explosé lors de la campagne vaccinale. Une « coïncidence malheureuse », bien sûr, comme en Israël… Et ce n’est pas terminé.

    Courbe de contamination aux Émirats (moyenne des 7 derniers jours) :

    Au Chili (19,3 millions d’habitants et 3ème pays le plus vacciné au monde avec 11,4 millions de doses injectées), la coïncidence est étrangement la même qu’en Israël et au Émirats : explosion de la contamination et de la mortalité depuis le début de la campagne de vaccination de masse. Il comptait 43 décès (moyenne sur 7 jours) au démarrage de la campagne le 24 décembre 2020, il en est à 98 décès par jour le 9 avril 0h00 GMT alors qu’il a vacciné plus d’un tiers de sa population. Il en a même été réduit à reconfiner le 24 mars. En clair, dans ce pays, la promesse « vaccin contre liberté et retour à la vie d’avant » ne sera pas tenue avant longtemps …

    Quant à la contamination, elle s’est, elle aussi, envolée au Chili :

    Courbe de contamination au Chili (moyenne des 7 derniers jours) :

    On aura beau me répéter que le vaccin est sûr et que tout va pour le mieux dans les pays vaccinés, confinés, masqués, l’accumulation des coïncidences évoquées ci dessus et la confiance toute relative que je peux avoir dans les politiques et un conseil scientifique grevé de conflits d’intérêts (youtube.com/watch), me fait douter de l’efficacité des vaccins expérimentaux que nous connaissons aujourd’hui. Je suis et resterai un vaccino-prudent et je vais suivre avec attention et intérêt les résultats du Chili, 3ème sur le podium mondial de la vaccination. Il marche vers l’hiver austral et l’on pourrait bien avoir de très mauvaises surprises dans les semaines qui viennent … Peut être évoquera-t-on, dans ce cas, l’apparition d’un nouveau variant peu sensible au vaccin pour expliquer l’inacceptable …

    5 – Quelques liens d’articles ou vidéos à ne pas manquer pour ceux qui veulent  aller au fond des choses

    Un éditorial courageux (2 pages) signé Kamran Abbasi, rédacteur en chef du BMJ (British Medical Journal), « vénérable » revue médicale britannique (presque bi-centenaire), qui est l’une des plus lues au monde. Son titre : « Covid-19: Politisation, Corruption, Suppression de la science ».

    Cet éditorial est courageux car son auteur s’attaque frontalement à Big Pharma et aux politiques occidentaux, donc aux plus puissants des corrupteurs et des corrompus. Il pourrait bien y perdre ses perspectives de carrière …

    5 citations extraites de cet éditorial pour les lecteurs très pressés ou non anglophones :

    – « Quand la bonne science est supprimée par le complexe médico-politique, les gens meurent … »

    – « La science est ignorée pour des gains politiques et financiers… »

    – « La Covid 19 a déchaîné une corruption d’État à grande échelle, ce qui a été dommageable pour la santé publique … »

    – « Les politiciens et l’industrie sont responsables de ces détournements de fonds opportunistes. Les scientifiques et les experts de santé le sont aussi ».

    – « L’épidémie a montré  comment le complexe médico-politique pouvait être manipulé dans une situation d’urgence, au moment où il aurait dû être primordial de préserver la science… »

    Cet article concerne, bien sûr, le Royaume Uni. Mais il est parfaitement transposable à la France. Malheureusement, aucun éditorialiste courageux d’un média mainstream français ne prendra le risque pour sa carrière de s’exprimer sur ce sujet … et s’il en existait un, il serait empêché de le faire …

    Il ne reste que France Soir et Sud Radio pour dénoncer l’inacceptable. J’en profite pour rappeler que la pétition de soutien à France Soir, menacé par le gouvernement, a recueilli près de 152 000 signatures. Elle est toujours ouverte et attend les signatures de ceux qui auraient oublié.

     *

    Dans son rapport de 1994 sur la torture, Amnesty International, évoque les 8 méthodes de coercition psychologiques définies par le sociologue Albert Bidermann à la fin des années 50.

    En voici la transposition en français. Chacun pourra y découvrir, ou non, une similitude avec la gestion de la crise sanitaire par une majorité des exécutifs de l’UE :

    1. Isolement.

    Priver la victime de tout soutien social. Développer chez elle une préoccupation intense d’elle-même. La rendre dépendante de l’autorité.

    1. Monopolisation de la perception.

    Fixer l’attention sur une situation difficile immédiate. Censurer les informations contraires à l‘autorité. Punir l’indépendance et réduire la capacité de déplacement de la victime.

    1. Épuisement.

    Réduire sa capacité de résistance morale et/ou physique en l’épuisant à remplir des tâches inutiles.

    1. Menaces.

    Cultiver la peur, le stress et le désespoir en inondant la victime d’informations anxiogènes. La menacer de se retrouver encore plus isolée des autres si elle pense à résister.

    1. Indulgences occasionnelles.

    Promettre une récompense en échange de la soumission et procurer une motivation positive après soumission. Empêcher l’accoutumance aux privations imposées en lâchant un peu la bride en de rares occasions.

    1. Démonstration de puissance.

    Suggérer l’inutilité et la futilité de la résistance face à une autorité beaucoup plus puissante.

    1. Humiliations et dégradations.

    Convaincre la victime que résister porterait atteinte à son estime de soi alors qu’en capitulant elle agit pour la bonne cause. La réduire à un niveau de survie animale par la suppression de tous les plaisirs « non-essentiels ».

    1. Imposer des demandes stupides.

    Développer l’habitude à la soumission par des directives stupides, inutiles ou illogiques.

     *

    Plusieurs courtes vidéos qui valent le détour

    Pour rire un peu :

    3 vidéos « coups de gueule » édifiantes que nous ne risquons pas de trouver dans les médias mainstream :

    Celle d’un urgentiste Christophe Prudomme qui explique ce qui ne va pas dans la gestion de la crise sanitaire (4 mn)

    Celle d’un autre urgentiste bien connu Patrick Pelloux qui nous décrit en 3 mn une situation sensiblement différente de celle que les médias mainstream ne cessent de nous rapporter.

    Une vidéo déjà ancienne de Hervé Feron, Maire de Tomblaine critiquant la gestion de la crise sanitaire (9 mn)

    ***

    Point de situation du Samedi 10 avril 2021 – 0h00 GMT

     

    suite ici :

    https://reseauinternational.net/covid-19-point-de-situation-du-samedi-10-avril-2021-0h00-gmt/

     

     

     


    votre commentaire
  • Macron est un gangster !

     

    Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi.

    1°) Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi.

    Macron est un gangster. Un homme sans foi ni loi participant de ce capitalisme criminel, parfaitement décrit et dénoncé par Jean-François Gayrot, commissaire de police, dans son ouvrage : "Le nouveau capitalisme criminel", préfacé par l'économiste atterré Paul Jorion.

    Comme disait Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic))

    Avec lui, toute morale minimale a disparu. Place au racket publié au Journal Officiel. Place à la mise à mort sociale et psychologique du Peuple français.

    1.1°)-- Macron a pris le pouvoir à la hussarde. Alors que c'était un mauvais candidat, incapable de débattre sérieusement avec ses adversaires : voir son premier meeting à la télé vu par 10 millions de personnes, où il baissait la tête, tellement il était mauvais. Ne remplissant pas les salles de meeting. Obligé d'organiser une claque de fans rémunérés pour l'applaudir. Et alors que les premiers chiffres lui donnaient entre 6 et 9% de suffrage à 19 heures (voir article Eric Montana du 24 novembre 2020 : "Scytl : le logiciel qui vote pour vous"). Alain Badiou a dénoncé le coup d'état démocratique fomenté par Macron dans son ouvrage : "Eloge de la politique", édition Café Voltaire/Flammarion, 2017. La promotion de son livre a été brutalement interrompue par les sbires du petit poudré.

    Pourtant, il a été crédité de 24% des voix le soir du premier tour de la Présidentielle, en siphonnant toutes les autres listes : Fillon, FI ,RN, PS, UPR, NPA, liste Dupont-Aignan, parti animaliste, etc...

    Comme disait Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic)). Et tous les moyens sont bons au capitalisme criminel, pour arriver à l'Elysée : notamment, par des triches abyssales rendues possibles, grâce aux serveurs Dominion (ferme de la CIA à Nice) et SCYTL.

    1.2°)- Avec lui, les Gilets Jaunes ont été traités comme du bétail. Comme les métropoles traitaient les peuples colonisés avant 1914. Les soignants ont été surpris de la gravité et de la violence des coups reçus par les manifestants, sur ordre de Macron. Beaucoup ont fait de la prison ferme, où les droit commun les appelaient : "les politiques". Beaucoup ont perdu leur emploi et leur femme. On compte : 11 morts, 26 éborgnés, 5000 blessés, 5 mains arrachées. 315 blessés à la tête.

    1.3°)-Macron n'a pas bien ou mal géré le Covid-19, il s'est foutu de notre gueule, nuance. Ainsi, la rumeur circule selon laquelle Macron aurait reçu un milliard d'euros, pour empêcher les français de porter un masque (lu sur le mur Facebook d'Alain Benajam). De même, en Allemagne, le ministre de la santé est accusé d'avoir fait construire une superbe villa, ne pas avoir soigné véritablement les patients allemands (cf Courrier des stratèges du 10 mars 2021). Tout a été fait pour ne pas soigner véritablement les français..

    Cette pandémie a été utilisée par Macron pour générer la peur : donc l'obéissance craintive de millions de femmes et d'hommes à son pouvoir dictatorial.

    1.4°)-Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n'aurait fait chanter le Professeur Raoult, le menaçant de supprimer les crédits publics de l'IFU, s'il continuait à défendre la Chloroquine. Jamais il n'aurait fait publier ce faux article dans la revue The Lancet, vendu par une prostituée, "montrant" l'inefficacité de la Chloroquine. Jamais il n'aurait trainé Didier Raoult devant le Conseil de l'Ordre créé par Pétain, téléguidé par l'Elysée, afin de le briser psychologiquement. Les méthodes utilisées par Macron sont des méthodes de maitre-chanteur, voyou rompu à toutes les crapuleries. Et pourtant, personne ne moufte, trouvant sa conduite "normale", "allant de soi".

    1.5°)-Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi. On l'a vu avec l'affaire du Covid-19, je n'y reviens pas. On l'a vu aussi l'été 2019, été de canicule : 45 degrés à Paris. Dans les rues, on avait l'impression d'être dans une piscine bouillante. Les personnes âgées et fragiles furent livrées à elle-même. Bien sûr, le chiffre de mille morts supplémentaires donnés par Buzyn au mois de septembre fut un "fake". Car pendant l'été, on apprit que les morgues étaient pleines. Une répétition générale du Covid de mars 2020.

    1.6°)-Le budget de l'Etat a été siphonné, racketté par les patrons du CAC 40 : fin de l'impôt sur les grandes fortunes : +4 milliards. L'état social raclé jusqu'à l'os, pour donner de l'argent à ces Messieurs-Dames milliardaires.

    Un exemple entre mille : le nombre de contrats aidés est passé de 2,650 millions (Jospin) en 2000 à 100 000 sur décision de Macron en 2020. Le petit banquier n'a eu aucune pitié pour faire passer le nombre de contrats aidés de 500 000 à 100 000, rien que sous son quinquennat. Sachant que les chômeurs et les pauvres, ne retrouveront jamais un emploi en CDI.

    Le mécanisme du dispositif "Exonérations de cotisations sociales", pour soit disant créer des emplois dans le secteur marchand, a été parfaitement analysé par Philippe Askenasy dans son ouvrage "Les décennies aveugles. 40 ans de politique de l'emploi", édition du Seuil, 2011. L'auteur montre les 15 milliards donnés aux patrons (le livre remonte à 2011), pour in fine ne créer que 300 000 emplois non qualifiés, le plus souvent en CDD : au demeurant, un chiffre très difficile à obtenir, tant le MEDEF nous avait bassinés avec son pin's menteur : "un million d'emplois" !

    Il montre aussi comment ces exonérations de charges sociales ont été menées par tous les gouvernements successifs de droite et de gauche : depuis Balladur, Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, etc...Et ensuite Ayrault, Valls, Philippe, Castex. Une dîme scandaleuse payée sur nos impôts à la Bourgeoisie triomphante.

    Pour comprendre ce mécanisme de renvoi d'informations cruciales dans le hors champ, la boite noire de l'impensé, il faut lire le livre d'Alain Badiou, dont je parlai hier sur mon mur : "A la recherche du réel perdu", 2015, Fayard.

    Volontairement, l'Etat a abandonné de nombreux terrains de l'action sociale. Résultat : c'est une somme extraordinaire de souffrance et de larmes de toute sorte, affectant des millions de femmes et d'hommes frappés par la misère, qui jamais n'accèdent dans la sphère médiatique des sujets dont on parle !.

    1.7°)-Dans le même temps, dans le partage de la valeur ajoutée depuis 1980, le travail a perdu 10 points par rapport au capital : autrement dit, le capital n'est absolument pas dans le besoin, la nécessité, bien au contraire ! Pourtant, cette information majeure a disparu des réseaux sociaux, soit disant "critiques".

    LES AIDES AUX ENTREPRISES SONT UNE GABEGIE ECONOMIQUE !. Ce qu'il faut faire en priorité, c'est relancer la demande, donc les salaires et revenus des français !

    1.8°)-Personne n'a oublié Macron pris en photo avec deux petites frappes réunionnaises. L'un des deux jeunes fut surpris deux jours plus tard à cambrioler une bijouterie. Mais personne n'a moufté. Son attirance évidente pour les voleurs, les délinquants : on n'a pas oublié son amant Benalla.

    1.9°)-Personne n'a oublié la photo de Donald Trump, qui, d'une chiquenaude, enlève un milligramme de cocaïne sur le veston du "Président de la République française". La honte la plus absolue. Macron est un drogué. La preuve est établie aux yeux du monde entier. Aux Etats-Unis, ce fut le fou rire général. Même les animateurs de shows de variété racontaient l'histoire. En France, avec nos courageux et intrépides journalistes toujours près à foncer, ce fut le silence le plus total. Même Facebook n'a pas beaucoup relayé l'info.

    1.10°)-Brigitte Macron passe ses nuits à voir des films pornos. Je me souviens de cet article rédigé par Ariane, intitulé "Jupiter et jupenlair à l'Elysée", provoquant la ire des trolls de Médiapart. Pourtant, avec ses jupes ras le bonbon, sa perruque, ses talons hauts, même le jour de l'enterrement de Rocard, sa maigreur étudiée, Brigitte M. a tous les codes de la fille de joie de Saint-Denis, celle qui agitait son fichu avenue du Maine, aurait chanté Brassens, la nécessité de survivre en moins.

    1.11°)-Autre mot de Donald Trump : "tout ce que touche Macron devient de la merde". Rien de plus juste. Ainsi le gangster de l'Elysée a fait de Mélenchon, non seulement un homme corrompu ; mais surtout un personnage faible, vile, à l'intellect et à la morale fortement diminués.

    Souvenons-nous du blog de JLM, ses articles publiés tous les mardis que nous attendions avec impatience. De beaux billets. Du beau travail artisanal. Ses petites phrases courtes au rasoir. Ses blagues contre Hollande, qualifié de "capitaine de pédalo".  

    Tandis que la prestation de Mélenchon chez Hanouna fut craintive, convenue, idéologie dominante, fade, transparente, faisant fuir au galop ses derniers fans. L'été 2017, un facebookien a écrit :"JLM a eu un AVC"(sic). Je ne le crois pas. Mais le mot résume bien la dégringolade d'un homme politique, devenu une guenille, visiblement drogué par son entourage. Une épave à n'y pas croire.

    Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n'aurait fait de son adversaire number one, ce non vivant du champ politique, qu'il est devenu.

    Macron est un gangster, mais la société du Mensonge roi structurant notre société nous empêche de le voir, du moins pour les personnes les moins conscientisées. Le champ politico-idéologico-journalistique produit un tissu permanent de contre vérités, où la vérité, tellement minoritaire, s'estompe et se dilue, y compris sur les réseaux sociaux (Facebook, Tweeter), qui se calent in fine sur l'idéologie dominante, beaucoup plus que l'on ne croit.

    Ruth ElKriel disait un jour : " cela fait 40 ans que je fais de la Politique, euh, je veux dire, du journalisme politique" (sic). Ce sont les journaleux de BFMTV, qui sont nos vrais "ministres", qui nous donnent la boussole idéologique de notre non avenir radieux avec Macron.

    L'impunité dont bénéficient les scribouillards des télés au ordres est véritablement extra ordinaire, l'aveu silencieux selon lequel le Mensonge majuscule structure le champ politique et social : et personne ne moufte sur les réseaux sociaux !

     

    2°) A quoi sert le gouvernement Macron ? (article rédigé par Dominique Kern)

    A QUOI SERT LE GOUVERNEMENT MACRON ..? QU'EST-CE QUI FAIT SA PARTICULARITE ?! ...

    Excellent billet rédigé par notre ami Dominique Kern :

    Sans doute, une espèce d'accélération des catastrophes ...Depuis qu'il est à l'Elysée, les catastrophes s'enchainent et s'accumulent, et ce n'est pas du au hasard ...L'incendie de Notre Dame de Paris, ça pouvait encore passer pour une malveillance ...Mais ensuite on peut penser que c'est devenu une technique pour gouverner ! ... Pour détourner l'attention des questions essentielles ...

    PUIS ARRIVE LE CORONAVIRUS : Nouvelle catastrophe qui s'abat directement sur la population ....COMME SI TOUS CELA ETAIT PROGRAMME POUR CREER L'AMBIANCE PROPICE A UN BOULEVERSEMENT majeur préparé depuis un certain temps ...

    COMME SI LE BASCULEMENT ETAIT ORCHESTRE ...Faisait partie d'un vaste plan ...

    Vous me direz ailleurs il y a d'autres difficultés plus importantes !... Mais tout converge vers le même but déstabiliser la solidité des états ...Ebranler ceux -ci définitivement ! POUR QU'ILS S'ECROULENT ET NE PUISSENT PLUS ÊTRE RECONSTRUITS...

    IL EST EVIDENT PAR EXEMPLE que si on s'attaque à Notre Dame de Paris : (oui je pense que l'incendie à été orchestré pour obtenir un choc), on s'attaque au roman de Victor Hugo. On prépare quelque chose comme un nouveau choc !... UNE COMPLETE RESTRUCTURATION DES LIEUX SYMBOLES...

    Les choses n'ont fait que de s'amplifier comme une tempête

    https://mediazone.zonefr.com/news/macron-est-un-gangster-280

     

    m

    sur l'excellent site :

    http://aspeta.blogspot.com/

     

    .

     


    2 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

    Le plus grand #Nuremberg de tous les temps se prépare. Mise à jour: comment participer?

    http://www.brujitafr.fr/2021/02/le-plus-grand-nuremberg-de-tous-les-temps-se-prepare.mise-a-jour-comment-participer.html

    Publié par Brujitafr sur 20 Février 2021, 06:49am

    Catégories : #ACTUALITES, #Coronavirus, #POLITIQUE, #NouvelOrdreMondial

    Le plus grand #Nuremberg de tous les temps se prépare. Mise à jour: comment participer?

    Pour vous associer aux recours collectifs français :
    voir en fin d’article après les notes.
    ]

    Aujourd’hui, c’est un deuxième tribunal de Nuremberg qui se prépare, avec la mise en place d’une «Class Action» sous l’égide de milliers d’avocats mondiaux derrière l’avocat américano-allemand Reiner Fuellmich qui poursuit les responsables du scandale du Covid-19 instrumentalisé par le Forum de Davos.

    À ce sujet, il est utile de rappeler que Reiner Fuellmich est l’avocat qui a réussi à condamner le géant de l’automobile Volkswagen dans l’affaire des pots catalytiques trafiqués. Et c’est ce même avocat qui a réussi à condamner la Deutsche Bank comme entreprise criminelle.

    Selon Reiner Fuellmich, toutes les fraudes des entreprises allemandes sont dérisoires comparées aux dommages que la crise du Covid-19 a causés et continue de causer. Cette crise du Covid-19 doit être rebaptisée «Scandale du Covid-19» et tous les responsables doivent être poursuivis pour dommages civils pour cause de manipulations et de protocoles de tests falsifiés. C’est pourquoi, un réseau international d’avocats d’affaires plaidera la plus grande affaire de délits civils de tous les temps, le scandale de la fraude Covid-19 qui s’est entretemps transformé en plus grand crime contre l’humanité jamais commis. Une commission d’enquête Covid-19 a été ouverte à l’initiative d’un collectif d’avocats allemands dans le but de faire un recours collectif au niveau international en utilisant le droit anglo-saxon.

    Voici la traduction résumée de la dernière communication du Dr Fuellmich du 15/02/2021

    « Les auditions d’une centaine de scientifiques, médecins, économistes, juristes de renommée internationale qui ont été menées par la commission d’enquête berlinoise sur l’affaire Covid-19 depuis le 10.07.2020, ont entre-temps montré avec une probabilité proche de la certitude que le scandale du Covid-19 n’était à aucun moment une affaire de santé. Il s’agissait plutôt de bétonner le pouvoir — illégitime, car obtenu par des méthodes criminelles — de la “clique de Davos” corrompue, en transférant la richesse des populations aux membres de la clique de Davos, en détruisant, entre autres, les petites et moyennes entreprises en particulier. Des plateformes comme Amazon, Google, Uber, etc. pourraient ainsi s’approprier leurs parts de marché et leurs richesses. »

    État d’avancement de l’enquête du Comité Covid-19

    • a. Le Covid-19 comme tactique de diversion par les « élites » corporatistes et politiques dans le but de déplacer les parts de marché et la richesse des petites et moyennes entreprises vers des plateformes mondiales telles qu’Amazon, Google, Uber, etc.
    • b. Contribution de la taxe sur l’audiovisuel en vue de la reconstruction d’un nouveau paysage médiatique qui offre une véritable information indépendante
    • c. Sécurisation des structures agricoles régionales
    • d. Sécurisation d’une monnaie régionale pour éviter qu’une nouvelle monnaie ne vienne « d’en haut » pour être allouée en cas de bonne conduite
    • e. Considérations psychologiques de la situation : comment en est-on arrivé là ?

    Recours en annulation de l’approbation d’une vaccination, déposé contre la Commission européenne, procès à New York du statut des tests PCR, procès allemands, procès canadiens, procès australiens, procès autrichiens, procès à la Cour de Justice Internationale et à la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

    « Nous avons constaté ce qui a été confirmé à maintes reprises : la dangerosité du virus est à peu près la même que celle de la grippe saisonnière, indépendamment qu’il s’agisse d’un nouveau virus (entièrement ou partiellement fabriqué) ou que nous ayons simplement affaire à une grippe rebaptisée “pandémie Covid-19”. En attendant, les tests PCR de Drosten ne sont même pas capables de nous dire quoi que ce soit sur les infections contagieuses. Pour aggraver les choses, les dommages sanitaires et économiques causés par les mesures anticovid ont été si dévastateurs qu’il faut parler d’un niveau de destruction historiquement unique. »

    « Le fait qu’il n’ait jamais été question de santé est particulièrement évident, sinon que les injections de substances génétiquement expérimentales déguisées en “vaccination” causent maintenant de graves dommages, y compris des conséquences fatales, à une échelle de masse. La population mondiale a servi de cobaye à ces injections expérimentales de gènes à la fois progressivement et extrêmement rapidement. Afin de plonger la population dans la panique, des mesures de confinement dangereuses et nocives (même selon l’OMS) de port du masque obligatoire, inutile et dangereux, et de distanciation sociale, inutile et contre-productive, ont été introduites. La population était ainsi “prête” pour les injections. »

    « En attendant, de plus en plus de personnes, et pas seulement des avocats — à juste titre — exigent, outre l’arrêt immédiat de ces mesures meurtrières, un contrôle juridictionnel par un tribunal international véritablement indépendant, sur le modèle des procès de Nuremberg. Un exemple de demande de ce type et un extrait émouvant d’une allocution du médecin anglais Dr Vernon Coleman peut être trouvé dans le lien suivant :(1)

    En outre, une interview d’un lanceur d’alerte d’une maison de retraite berlinoise, témoigne que sur 31 personnes vaccinées là-bas, dont certaines par la force, en présence de soldats de la Bundeswehr, et dont le test était négatif avant la vaccination, 8 sont maintenant décédées et 11 sont sujettes à de graves effets secondaires. »(2)

    Réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin mercredi 17/02/2021

    « Dans ce contexte, une réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin aura lieu le mercredi 17.02.2021 en direct et avec de nombreux invités qui y participeront via Zoom.

    À partir de 14 heures, l’état des lieux sera résumé. En outre, il sera question de la manière dont les contributions de la taxe sur la redevance audiovisuelle peuvent être conservées et utilisées pour la reconstruction d’un nouveau paysage médiatique qui serve réellement la liberté d’expression, et comment les contributions déjà versées pour la propagande insensée des 11 derniers mois peuvent être récupérées par le biais d’une mise en demeure.

    Il y aura des contributions et des discussions sur la manière dont l’approvisionnement alimentaire peut être assuré, en particulier en renforçant l’agriculture régionale ; mais aussi en créant des monnaies régionales, si nécessaire avec le retour de l’UE à la CEE, sur la manière dont on peut s’assurer que la politique de la “clique de Davos”, basée sur l’impression de monnaie à partir de rien, peut être arrêtée et qu’un retour à des monnaies stables peut être réalisé.

    Mais surtout, des experts nous expliqueront comment il a pu arriver que nous nous retrouvions dans cette situation de chantage inimaginable il y a encore un an.

    Dans la deuxième partie de la session, qui débutera à 19 h, des personnalités de renommée mondiale et de haut niveau commenteront l’état des litiges juridiques internationaux en cours, y compris les différentes actions collectives, comme résumé ci-dessus. Mais il sera également question de la manière dont les principaux responsables, en particulier politiques, des crimes contre l’humanité commis ici peuvent et doivent être tenus pour responsables en droit civil et pénal dans le cadre d’une nouvelle Cour internationale de justice qui sera créée conformément aux directives des procès de Nuremberg avec une distribution internationale. »

    Le lien vers la session spéciale du Comité Covid annoncée ici sera disponible le 17.02.2021 via le site web du Comité.(3)

    Commentaire :

    Pour bien comprendre ce qui est en train de se jouer avec ce nouveau tribunal de Nuremberg pour juger la plus grande affaire de délits civils de tous les temps, c’est en tirant sur le fil du mensonge du Dr Drosten pour avoir faussé le protocole des tests PCR pour le compte de la clique de Davos, que tout va venir avec : les commanditaires de l’oligarchie financière, Klaus Schwab, le grand architecte de cette gigantesque prise d’otages, les politiques à la tête de l’UE, bras armé de l’exécution des directives de Drosten et de l’OMS qui ont amené tous les gouvernements occidentaux à prendre hier les décisions ravageuses de confinement, de couvre-feu, de port du masque obligatoire et de distanciation sociale et aujourd’hui de vaccins mortifères pour les plus âgés d’entre nous.

    « Ce sont ces vérités qui feront tomber les masques des responsables des crimes commis. Aux politiciens qui ont eu foi dans ces personnages corrompus », dit le Dr Fuellmich, « Les faits présentés ici sont la bouée de sauvetage susceptible de les aider à rectifier le tir et à entamer le débat scientifique tant attendu du public, afin d’éviter de couler en même temps que ces charlatans criminels ».

    Ensuite, à la lumière de cette dernière communication du Dr Fuellmich, deux propositions de la réunion extraordinaire du Comité Covid de Berlin retiennent l’attention :

    • Tout d’abord la manière dont l’approvisionnement alimentaire peut être assuré, ce qui apparaît quelque peu surréaliste eu égard à la situation d’aujourd’hui. Si l’on se réfère au planning du Forum de Davos de Klaus Schwab, il n’en est rien. Celui-ci a bel et bien prévu une rupture de la chaîne alimentaire dès la fin du second semestre 2021.(4)
    • Ensuite, la création de monnaies régionales. Là, il est clair que le Comité Covid de Berlin anticipe déjà le krach boursier mondial qui s’annonce et dont l’oligarchie financière du Forum de Davos à la manœuvre compte bien profiter pour mettre en place la monnaie numérique européenne dans l’attente d’une monnaie mondiale pour créer un crédit social à la chinoise dont deviendra dépendante la classe moyenne de tous les peuples ruinés par la fermeture de leurs commerces, PMI— PME, industries culturelles et touristiques, équipements sportifs, etc.

    Rien que ces deux aspects de la prise d’otage 2.0 dont le monde occidental est victime depuis bientôt un an devraient en toute logique être suffisamment motivants pour nous faire comprendre définitivement que nous sommes face à un “populicide” qui ne demande qu’à nous broyer si nous restons inertes, les bras ballants sans rien faire.

    C’est pourquoi il convient à chacun d’entre nous de tout mettre en œuvre dès maintenant afin que cette coalition juridique internationale puisse être opérationnelle le plus tôt possible. Pour ce faire, que toutes celles et tous ceux d’entre nous qui souhaitent rejoindre l’action collective des avocats français pour participer à cette reconquête de nos libertés se mettent déjà en contact d’ici le 21 février avec l’action collective(5)Notre survie est à ce prix ainsi que l’avenir de nos enfants.
    .


    Notes

    (1) https://youtu.be/T3DNV7v5i74

    (2) 2020news.de/whistleblower-aus-berliner-altenheim-das-schreckliche-sterben-nach-der-impfung/

    (3) corona-ausschuss.de

    (4) nouveau-monde.ca/fr/la-quatrieme-phase-de-schwab/

    (5) francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-me-virginie-de-araujo-recchia-avocate-au-barreau- de-paris

    Par Jean-Michel Grau

    Pour vous associer aux recours collectifs français

    Vous avez le choix entre :

    Sur le site, voir aussi les articles correspondants :

    Me de Araujo-Recchia — Illégalité des mesures Covid, action collective contre l’état. Mise à jour

    Maître Fabrice Di Vizio et Louis Fouché : recours en indemnisation pour les 2 confinements

    source

    Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

     

    À vos commentaires !

     

    Nous invitons les citoyens qui souhaiteraient rejoindre cette action collective,
    à envoyer un e-mail à l’adresse suivante d’ici le 21 février 2021 : Stop_mesures_liberticides@protonmail.com

     

    Maître Di Vizio propose un formulaire pour participer au recours.

     

    Participation plainte recours en indemnisation pour les 2 confinements - Association Victimes Coronavirus Covid-19 France

     

    Covid 19 & tests PCR : Crimes contre l'humanité

    http://www.brujitafr.fr/2020/10/covid-19-tests-pcr-crimes-contre-l-humanite-reiner-fuellmich.html

     

    Les procès des tests #PCR sont imminents selon l'avocat Reiner #Fuellmich

    http://www.brujitafr.fr/2021/01/les-proces-des-tests-pcr-sont-imminents-selon-l-avocat-reiner-fuellmich.html

    Christian #Drosten, virologue allemand a mis au point le coronatest #PCR, qui sert désormais de méthode standard pour détecter le #coronavirus dans le monde entier poursuivi pour crimes contre l'#humanité

    Dans cette prise d'otages mondiale du covid-19 manipulée par Klaus Schwab et ses acolytes du Forum de Davos, les rouages de cette gigantesque supercherie commencent maintenant à apparaître au grand

    http://www.brujitafr.fr/2021/01/christian-drosten-virologue-allemand-a-mis-au-point-le-coronatest-pcr-qui-sert-desormais-de-methode-standard-pour-detecter-le-corona

    Le #scandale du #coronavirus éclate dans l'Allemagne de #Merkel. Faux positifs et test #PCR Drosten

    http://www.brujitafr.fr/2020/12/le-scandale-du-coronavirus-eclate-dans-l-allemagne-de-merkel.faux-positifs-et-test-pcr-drosten.html

     #Covid-19, n'existe pas en tant que #virus, selon le ministère Russe de la santé

    http://www.brujitafr.fr/2021/02/covid-19-n-existe-pas-en-tant-que-virus-selon-le-ministere-russe-de-la-sante.html

     

    La crise mondiale du #coronavirus de 2020 : Détruire la société civile, la dépression économique, le coup d'État mondial et la " grande réinitialisation "

    http://www.brujitafr.fr/2021/01/la-crise-mondiale-du-coronavirus-de-2020-detruire-la-societe-civile-la-depression-economique-le-coup-d-etat-mondial-et-la-grande-rei

     Le #scandale du #coronavirus éclate dans l'Allemagne de #Merkel. Faux positifs et test #PCR Drosten - MOINS de BIENS PLUS de LIENS

     Christian DROSTEN M. Coronavirus en Allemagne

     

    Autres liens :

     

    http://www.brujitafr.fr/2021/01/apres-le-covid-le-forum-de-davos-passe-a-la-grande-reinitialisation.html

    http://www.brujitafr.fr/2020/11/quand-klaus-schwab-evoquait-le-scenario-d-une-cyberattaque-mondiale-provoquant-un-blackout.html

    Serez-vous surpris d'apprendre que le 3 février 2021 le #Forum Économique Mondial a annoncé qu'en JUILLET 2021 aura lieu la simulation d'une #CYBERATTAQUE MONDIALE : Cyber #Polygon 2021

     


    3 commentaires
  • .;

    Le « monde d’après » : Davos et ses 8 prévisions pour 2030 

    27 1 2021

     

    Alors que se tient depuis lundi 25 janvier et jusqu’au vendredi 29, le célèbre Forum économique mondial de Davos, où les puissants de ce monde, tels de démiurges providentiels, décident, organisent, planifient le « monde d’après », le Great Reset cher au fondateur de Davos, l’économiste teuton Klaus Schwab, il est bon de faire un petit tour en arrière, pour voir ce que déjà ils envisageaient en 2017… pour 2030.

    Huit prévisions pour ce « monde d’après » que ces financiers apatrides et affairistes les plus riches de la planète veulent nous faire croire idyllique et dont la « pandémie » de covid-19, la bienvenue, aura hâté l’avènement. 8 prévisions que ces sphères internationales dictent à des gouvernements obéissants et à des nations en voie de disparition. Des prévisions à la saveur communiste sous un décorum humanitariste qui ont bien des chances d’advenir pour le plus grand malheur des peuples.

    « Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je n’ai ni appareils ni vêtements… ».

    Vidéo :

    https://www.facebook.com/watch/?v=10153920524981479

     

     

    Ainsi débute le document WEF mentionné ci-dessus. Sur la vidéo qui est un (mal)heureux résumé pour les réseaux sociaux, ce « vous ne posséderez rien » est accompagné du visage souriant d’un jeune homme et d’une autre prédiction, encore plus déconcertante, « et vous serez heureux ».

    Ce qui s’est passé ces dernières années, avec une accélération au cours des derniers mois de la pandémie, donne à penser que nous ne sommes pas si loin de la première prémonition. Personne n’a plus rien mais quelqu’un a (évidemment) tout. Pour la plupart, il ne reste plus qu’à essayer de trouver le nécessaire pour vivre, mais le revenu universel sera là pour lui permettre de juste survivre. 

    Ce qu’il y a donc à être heureux en ne possédant rien est expliqué dans la suite du document mais rien là qui s’apparente de près ou de loin à de la pauvreté franciscaine… Non, c’est un monde transhumaniste et numérique qui est programmé pour le « bonheur » de l’humanité :

    « L’un après l’autre, toutes ces choses sont devenues gratuites … lorsque l’intelligence artificielle et les robots ont assumé une grande partie de notre travail … »

    Le dernier commentaire est inquiétant : « … tout a été transformé en divertissement et les gens n’ont plus voulu s’inquiéter des problèmes difficiles ». Et que ces soi-disant « problèmes difficiles » soient ceux qui ont toujours le plus affecté, et intéressé la vie des hommes, n’a pas d’importance pour ces apprentis-sorciers messianiques. Ce ne sont plus nos affaires. Pour tout organiser et tout gérer, il y a des experts, des techniciens, des scientifiques (virologues), des PDG, de gros financiers, des grands médias, des moralisateurs…, ce sont eux qui s’occupent de tout pour nous, assurant notre bonheur.

    Nous pouvons nous consacrer au divertissement, les circenses, le pain et les jeux du cirque, comme les Romains les appelaient. Et avec cela, nous sommes, deviendrons, heureux. Nous n’aurons plus rien, ni rien à prendre en charge… l’Etat, super-entité internationale, supranationale, s’occupe de tout. 

    Et qu’ensuite, après cette pandémie qui a dévasté tout ce qui était considéré comme du divertissement (tourisme, sport, musique, divertissement …), le seul divertissement autorisé reste le virtuel, pourquoi pas ? Consommé seul et dans sa propre maison (pardon, celle des autres gentiment prêtée). Ce divertissement virtuel, qui gagne d’immenses part de marché pendant les confinements répétés, géré par les experts précités, qui vise à nous faire régresser dans cette phase adolescente insouciante si chère aux managers du « tout ».

    Une « société de demain », virtuelle, ludique et technologique, désormais libérée des multiples prétentions du passé, que la vidéo dystopique du WEF expose, avec l’accent des gagnants.

    Francesca de Villasmundo

    https://www.medias-presse.info/le-monde-dapres-davos-et-ses-8-previsions-pour-2030/139296/


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires