• Macron est un gangster !

    Macron est un gangster !

     

    Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi.

    1°) Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi.

    Macron est un gangster. Un homme sans foi ni loi participant de ce capitalisme criminel, parfaitement décrit et dénoncé par Jean-François Gayrot, commissaire de police, dans son ouvrage : "Le nouveau capitalisme criminel", préfacé par l'économiste atterré Paul Jorion.

    Comme disait Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic))

    Avec lui, toute morale minimale a disparu. Place au racket publié au Journal Officiel. Place à la mise à mort sociale et psychologique du Peuple français.

    1.1°)-- Macron a pris le pouvoir à la hussarde. Alors que c'était un mauvais candidat, incapable de débattre sérieusement avec ses adversaires : voir son premier meeting à la télé vu par 10 millions de personnes, où il baissait la tête, tellement il était mauvais. Ne remplissant pas les salles de meeting. Obligé d'organiser une claque de fans rémunérés pour l'applaudir. Et alors que les premiers chiffres lui donnaient entre 6 et 9% de suffrage à 19 heures (voir article Eric Montana du 24 novembre 2020 : "Scytl : le logiciel qui vote pour vous"). Alain Badiou a dénoncé le coup d'état démocratique fomenté par Macron dans son ouvrage : "Eloge de la politique", édition Café Voltaire/Flammarion, 2017. La promotion de son livre a été brutalement interrompue par les sbires du petit poudré.

    Pourtant, il a été crédité de 24% des voix le soir du premier tour de la Présidentielle, en siphonnant toutes les autres listes : Fillon, FI ,RN, PS, UPR, NPA, liste Dupont-Aignan, parti animaliste, etc...

    Comme disait Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic)). Et tous les moyens sont bons au capitalisme criminel, pour arriver à l'Elysée : notamment, par des triches abyssales rendues possibles, grâce aux serveurs Dominion (ferme de la CIA à Nice) et SCYTL.

    1.2°)- Avec lui, les Gilets Jaunes ont été traités comme du bétail. Comme les métropoles traitaient les peuples colonisés avant 1914. Les soignants ont été surpris de la gravité et de la violence des coups reçus par les manifestants, sur ordre de Macron. Beaucoup ont fait de la prison ferme, où les droit commun les appelaient : "les politiques". Beaucoup ont perdu leur emploi et leur femme. On compte : 11 morts, 26 éborgnés, 5000 blessés, 5 mains arrachées. 315 blessés à la tête.

    1.3°)-Macron n'a pas bien ou mal géré le Covid-19, il s'est foutu de notre gueule, nuance. Ainsi, la rumeur circule selon laquelle Macron aurait reçu un milliard d'euros, pour empêcher les français de porter un masque (lu sur le mur Facebook d'Alain Benajam). De même, en Allemagne, le ministre de la santé est accusé d'avoir fait construire une superbe villa, ne pas avoir soigné véritablement les patients allemands (cf Courrier des stratèges du 10 mars 2021). Tout a été fait pour ne pas soigner véritablement les français..

    Cette pandémie a été utilisée par Macron pour générer la peur : donc l'obéissance craintive de millions de femmes et d'hommes à son pouvoir dictatorial.

    1.4°)-Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n'aurait fait chanter le Professeur Raoult, le menaçant de supprimer les crédits publics de l'IFU, s'il continuait à défendre la Chloroquine. Jamais il n'aurait fait publier ce faux article dans la revue The Lancet, vendu par une prostituée, "montrant" l'inefficacité de la Chloroquine. Jamais il n'aurait trainé Didier Raoult devant le Conseil de l'Ordre créé par Pétain, téléguidé par l'Elysée, afin de le briser psychologiquement. Les méthodes utilisées par Macron sont des méthodes de maitre-chanteur, voyou rompu à toutes les crapuleries. Et pourtant, personne ne moufte, trouvant sa conduite "normale", "allant de soi".

    1.5°)-Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi. On l'a vu avec l'affaire du Covid-19, je n'y reviens pas. On l'a vu aussi l'été 2019, été de canicule : 45 degrés à Paris. Dans les rues, on avait l'impression d'être dans une piscine bouillante. Les personnes âgées et fragiles furent livrées à elle-même. Bien sûr, le chiffre de mille morts supplémentaires donnés par Buzyn au mois de septembre fut un "fake". Car pendant l'été, on apprit que les morgues étaient pleines. Une répétition générale du Covid de mars 2020.

    1.6°)-Le budget de l'Etat a été siphonné, racketté par les patrons du CAC 40 : fin de l'impôt sur les grandes fortunes : +4 milliards. L'état social raclé jusqu'à l'os, pour donner de l'argent à ces Messieurs-Dames milliardaires.

    Un exemple entre mille : le nombre de contrats aidés est passé de 2,650 millions (Jospin) en 2000 à 100 000 sur décision de Macron en 2020. Le petit banquier n'a eu aucune pitié pour faire passer le nombre de contrats aidés de 500 000 à 100 000, rien que sous son quinquennat. Sachant que les chômeurs et les pauvres, ne retrouveront jamais un emploi en CDI.

    Le mécanisme du dispositif "Exonérations de cotisations sociales", pour soit disant créer des emplois dans le secteur marchand, a été parfaitement analysé par Philippe Askenasy dans son ouvrage "Les décennies aveugles. 40 ans de politique de l'emploi", édition du Seuil, 2011. L'auteur montre les 15 milliards donnés aux patrons (le livre remonte à 2011), pour in fine ne créer que 300 000 emplois non qualifiés, le plus souvent en CDD : au demeurant, un chiffre très difficile à obtenir, tant le MEDEF nous avait bassinés avec son pin's menteur : "un million d'emplois" !

    Il montre aussi comment ces exonérations de charges sociales ont été menées par tous les gouvernements successifs de droite et de gauche : depuis Balladur, Juppé, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, etc...Et ensuite Ayrault, Valls, Philippe, Castex. Une dîme scandaleuse payée sur nos impôts à la Bourgeoisie triomphante.

    Pour comprendre ce mécanisme de renvoi d'informations cruciales dans le hors champ, la boite noire de l'impensé, il faut lire le livre d'Alain Badiou, dont je parlai hier sur mon mur : "A la recherche du réel perdu", 2015, Fayard.

    Volontairement, l'Etat a abandonné de nombreux terrains de l'action sociale. Résultat : c'est une somme extraordinaire de souffrance et de larmes de toute sorte, affectant des millions de femmes et d'hommes frappés par la misère, qui jamais n'accèdent dans la sphère médiatique des sujets dont on parle !.

    1.7°)-Dans le même temps, dans le partage de la valeur ajoutée depuis 1980, le travail a perdu 10 points par rapport au capital : autrement dit, le capital n'est absolument pas dans le besoin, la nécessité, bien au contraire ! Pourtant, cette information majeure a disparu des réseaux sociaux, soit disant "critiques".

    LES AIDES AUX ENTREPRISES SONT UNE GABEGIE ECONOMIQUE !. Ce qu'il faut faire en priorité, c'est relancer la demande, donc les salaires et revenus des français !

    1.8°)-Personne n'a oublié Macron pris en photo avec deux petites frappes réunionnaises. L'un des deux jeunes fut surpris deux jours plus tard à cambrioler une bijouterie. Mais personne n'a moufté. Son attirance évidente pour les voleurs, les délinquants : on n'a pas oublié son amant Benalla.

    1.9°)-Personne n'a oublié la photo de Donald Trump, qui, d'une chiquenaude, enlève un milligramme de cocaïne sur le veston du "Président de la République française". La honte la plus absolue. Macron est un drogué. La preuve est établie aux yeux du monde entier. Aux Etats-Unis, ce fut le fou rire général. Même les animateurs de shows de variété racontaient l'histoire. En France, avec nos courageux et intrépides journalistes toujours près à foncer, ce fut le silence le plus total. Même Facebook n'a pas beaucoup relayé l'info.

    1.10°)-Brigitte Macron passe ses nuits à voir des films pornos. Je me souviens de cet article rédigé par Ariane, intitulé "Jupiter et jupenlair à l'Elysée", provoquant la ire des trolls de Médiapart. Pourtant, avec ses jupes ras le bonbon, sa perruque, ses talons hauts, même le jour de l'enterrement de Rocard, sa maigreur étudiée, Brigitte M. a tous les codes de la fille de joie de Saint-Denis, celle qui agitait son fichu avenue du Maine, aurait chanté Brassens, la nécessité de survivre en moins.

    1.11°)-Autre mot de Donald Trump : "tout ce que touche Macron devient de la merde". Rien de plus juste. Ainsi le gangster de l'Elysée a fait de Mélenchon, non seulement un homme corrompu ; mais surtout un personnage faible, vile, à l'intellect et à la morale fortement diminués.

    Souvenons-nous du blog de JLM, ses articles publiés tous les mardis que nous attendions avec impatience. De beaux billets. Du beau travail artisanal. Ses petites phrases courtes au rasoir. Ses blagues contre Hollande, qualifié de "capitaine de pédalo".  

    Tandis que la prestation de Mélenchon chez Hanouna fut craintive, convenue, idéologie dominante, fade, transparente, faisant fuir au galop ses derniers fans. L'été 2017, un facebookien a écrit :"JLM a eu un AVC"(sic). Je ne le crois pas. Mais le mot résume bien la dégringolade d'un homme politique, devenu une guenille, visiblement drogué par son entourage. Une épave à n'y pas croire.

    Si Macron avait été un honnête homme, jamais il n'aurait fait de son adversaire number one, ce non vivant du champ politique, qu'il est devenu.

    Macron est un gangster, mais la société du Mensonge roi structurant notre société nous empêche de le voir, du moins pour les personnes les moins conscientisées. Le champ politico-idéologico-journalistique produit un tissu permanent de contre vérités, où la vérité, tellement minoritaire, s'estompe et se dilue, y compris sur les réseaux sociaux (Facebook, Tweeter), qui se calent in fine sur l'idéologie dominante, beaucoup plus que l'on ne croit.

    Ruth ElKriel disait un jour : " cela fait 40 ans que je fais de la Politique, euh, je veux dire, du journalisme politique" (sic). Ce sont les journaleux de BFMTV, qui sont nos vrais "ministres", qui nous donnent la boussole idéologique de notre non avenir radieux avec Macron.

    L'impunité dont bénéficient les scribouillards des télés au ordres est véritablement extra ordinaire, l'aveu silencieux selon lequel le Mensonge majuscule structure le champ politique et social : et personne ne moufte sur les réseaux sociaux !

     

    2°) A quoi sert le gouvernement Macron ? (article rédigé par Dominique Kern)

    A QUOI SERT LE GOUVERNEMENT MACRON ..? QU'EST-CE QUI FAIT SA PARTICULARITE ?! ...

    Excellent billet rédigé par notre ami Dominique Kern :

    Sans doute, une espèce d'accélération des catastrophes ...Depuis qu'il est à l'Elysée, les catastrophes s'enchainent et s'accumulent, et ce n'est pas du au hasard ...L'incendie de Notre Dame de Paris, ça pouvait encore passer pour une malveillance ...Mais ensuite on peut penser que c'est devenu une technique pour gouverner ! ... Pour détourner l'attention des questions essentielles ...

    PUIS ARRIVE LE CORONAVIRUS : Nouvelle catastrophe qui s'abat directement sur la population ....COMME SI TOUS CELA ETAIT PROGRAMME POUR CREER L'AMBIANCE PROPICE A UN BOULEVERSEMENT majeur préparé depuis un certain temps ...

    COMME SI LE BASCULEMENT ETAIT ORCHESTRE ...Faisait partie d'un vaste plan ...

    Vous me direz ailleurs il y a d'autres difficultés plus importantes !... Mais tout converge vers le même but déstabiliser la solidité des états ...Ebranler ceux -ci définitivement ! POUR QU'ILS S'ECROULENT ET NE PUISSENT PLUS ÊTRE RECONSTRUITS...

    IL EST EVIDENT PAR EXEMPLE que si on s'attaque à Notre Dame de Paris : (oui je pense que l'incendie à été orchestré pour obtenir un choc), on s'attaque au roman de Victor Hugo. On prépare quelque chose comme un nouveau choc !... UNE COMPLETE RESTRUCTURATION DES LIEUX SYMBOLES...

    Les choses n'ont fait que de s'amplifier comme une tempête

    https://mediazone.zonefr.com/news/macron-est-un-gangster-280

     

    m

    sur l'excellent site :

    http://aspeta.blogspot.com/

     

    .

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Thierry Theller
    Jeudi 18 Mars à 19:34

    Macron ???  De la viande avariée, des pustules morales, une boule puante biologique, le tout enchâssé dans une fosse septique à forme humaine, mais qui, en authentique "Roulure" du sadisme social, compte à présent clochardiser le peuple de France tout entier. Et, pourquoi pas, à l'allure où se propagent ses abjections, de se le "taper", à l'exact exemple d'un pédo-sataniste en mal de victimes innocentes ?

    Question : Ce dévoyé, ce misérable, face à un pays qu'il a mis en situation de survie, s'imagine-t-il pouvoir encore contrevenir longtemps aux lois fondamentales de la vie humaine, sans jamais avoir à en rendre compte à quiconque... un seul instant ?

    En attendant, qu'il sache que si les traîtres n'ont pas de Patrie, il leur manque aussi l'essentiel : une âme.

    Plaise au Diable d'en faire son papier cul !

     

    2
    Christian SÉBENNE
    Mercredi 28 Avril à 21:00

    Bonsoir à tous, en complément de ce qu’écrit Thierry Theller :

    En ce qui me concerne, Macron est un tueur en séries, formaté en tant que sicaire des basses œuvres d’un groupe qui depuis des lustres planifie de longue date notre extermination.

    En ce sens, je gardais sous le boisseau un excellent rapport classé Top Secret de la dernière réunion des Bilderberg en 1977, ceci fut publié le 28 octobre 2014 par Charles Sannat.

    Ce texte vieux de plus de 40 ans éclaire le passé mais explique le présent et ce qui nous attend si nous ne réagissons pas à l’unisson contre cette pègre dont le défunt juge antimafia Ferdinando Imposimato qualifiait le Bilderberg de secte terroriste.

    Sauvegardez ce texte et faites en des copies se sont des preuves accablantes.

    Christian Sébenne

    Ancien propriétaire du magazine Africa International

    SCOOP EXCLUSIF : le rapport classé top secret de la dernière réunion des Bilderberg…

    Publié le 28 octobre 2014 

    Charles Sannat 

    Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! 

    C’est une édition spéciale, très spéciale que je vous propose aujourd’hui. Je vous emmène comprendre la marche réelle du monde, du monde dans lequel nous vivons mais vraisemblablement plus pour très longtemps. 

    Je reproduis dans les lignes ci-dessous le compte rendu exclusif de la dernière réunion des Bilderberg, cette réunion qui se tient tous les ans et à laquelle assistent des personnalités de très haut niveau de tous les pays du monde. C’est dans ce genre de cénacle que, depuis des décennies, se façonne le monde de demain.

    Avant d’aborder l’essentiel de ce document qui a fuité, je vous propose de visionner cette vidéo du JT de 20 heures. Elle date de 40 ans ! Enfin presque, de 1977 très exactement, et pourtant…

    http ://rutube.ru/video/16d8a0a2526584d9c7ae56a8e51fc603/ ?ref=logo&bmstart=0 

    Compte rendu rencontre annuelle. Classé Top Secret. À usage exclusif des membres

    Discours de clôture du président de séance

    « Au-delà du capitalisme. Franchir la nouvelle frontière »

    « Si nous poursuivons le maintien du contrôle des masses par le travail salarié classique dans le cadre d’un système bâti sur la production de masse et la consommation de masse avec la solvabilisation des consommateurs par la répartition d’une partie de la richesse créée via le travail, nous avons tous désormais acquis la certitude que la survie à long terme de l’espèce humaine, la sauvegarde et la pérennité d’une biosphère viable et en harmonie avec les activités humaines nécessitaient une réorganisation totale de nos modes de pensée, d’organisation et de production. 

     

    Comme nous le savons tous, en réalité l’objectif que nous poursuivons n’est ni l’accumulation totalement vaine de nouvelles richesses ni même le sauvetage d’un système économique, fut-il utilisé depuis plus de 3 siècles et devenu incompatible avec notre vision du futur.

    L’objectif que nous poursuivons est évidemment celui de la vie éternelle ou en tout cas le passage à l’homme vivant deux siècles et nous rejoignons ici les idées ambitieuses de transhumanisme que nous souhaitons développer, installer afin de favoriser l’émergence d’un nouvel être humain. D’un surhomme. De même que nos technologies nous permettent désormais de posséder des outils dits de « réalité augmentée », nos recherches ont parfaitement abouti en ce qui concerne « l’homme augmenté ». Nos technologies sont parfaitement au point. Nous sommes prêts pour vivre deux siècles. Nos nano-technologies nous permettent de réparer les corps de l’intérieur, le décodage du génome humain nous a permis de comprendre le fonctionnement du vieillissement cellulaire que nous sommes en mesure non pas de stopper totalement mais de ralentir considérablement. Notre maîtrise des cellules souches nous permet de refabriquer à la demande n’importe quel tissu cellulaire ou encore évidemment n’importe quel organe qui deviendrait défaillant.

    Enfin, notre maîtrise du génome humain nous permet aussi bien de sélectionner les patrimoines génétiques les plus adaptés et les plus efficaces, sans oublier le fait qu’en en modifiant certains nous pouvons enfin augmenter aussi bien nos capacités physiques que mentales.

    Nos illustres prédécesseurs des années 30pensaient naïvement que nous pouvions transposer, pour l’amélioration de l’espèce humaine, les méthodes utilisées pour l’optimisation des races canines par des croisements savamment organisés. Pourtant, ces échecs du « nazisme » nous ont permis d’explorer de nouvelles voies et d’atteindre le succès que nous célébrons aujourd’hui. Nous avons enfin percé les secrets de la vie éternelle, ultime conquête de l’homme devenu enfin son propre dieu et son propre maître. Nous sommes, nous tous ici réunis, les Alpha et les Oméga de ce nouveau monde qui s’ouvre à nous et qu’il nous convient donc de façonner.

    Évidemment, comme vous le savez, cela pose des problèmes de mise en œuvre absolument colossaux et c’était tout l’enjeu des travaux des différentes commissions auxquelles vous avez participé tout au long de ces jours intenses de séminaire.

    Nous avons tous une conscience aiguë du fait que la planète et notre environnement ne peuvent évidemment pas supporter la vie éternelle de dizaines de milliards d’êtres humains qui consommeraient de la même façon qu’aujourd’hui. Nous savons tous qu’une croissance infinie y compris démographique dans un monde fini est une aberration intellectuelle. Nous avons tous compris que diviser le monde en deux castes, celle des mortels et des immortels, serait tout simplement impossible puisque dans un cas nous proposons de vivre et aux autres de mourir, mettant ainsi les masses laborieuses et populaires dans une situation où elles n’auraient plus rien à perdre, hors je vous rappelle que l’outil principal du contrôle des peuples passe par le fait d’octroyer des avantages calculés permettant de donner l’illusion d’une perte en cas de rébellion.

    L’ensemble de ces données rendent le déploiement des technologies d’immortalité et d’amélioration de l’homme tout simplement impossible pour le moment.

    Les groupes de travail ont donc soumis un certain nombre de propositions qui ont été discutées par le grand comité. Je vais donc vous livrer ici les mesures les plus importantes qui ont été votées à l’unanimité conformément aux usages de notre charte par nos Grands Maîtres. Il vous reviendra d’appliquer et de mettre en œuvre chacun, dans vos pays respectifs et zone géographique d’influence, les décisions suivantes.

    L’objectif initial est donc la dépopulation massive en protégeant au mieux l’environnement, ce qui revient à exclure du champs de nos possibles tout usage des armes nucléaires qui reviendrait à infliger certains dommages irréparables à notre si petite planète. Les moyens dont nous disposons sont peu nombreux mais leur efficacité cumulée est certaine puisque en rentrant en résonance nous obtiendrons ce que les militaires appellent un « effet multiplicateur de force ». Il s’agit du triptyque effondrement économique, guerre civile et épidémies massives. L’utilisation de ces trois outils devrait nous permettre à terme de réduire la population mondiale de 7 à 10 milliards d’habitants. Nous pensons qu’atteindre notre objectif de 500 millions d’êtres humains en vie est illusoire et que malgré tous nos efforts de réduction, des poches de survivants subsisteront un peu partout à travers la planète. Néanmoins, ces poches ne devraient pas nous poser de problèmes majeurs, en tout cas dans un premier temps puisque leur désorganisation, leur isolement et leur incapacité à maîtriser l’ensemble des techniques ne serait-ce qu’actuelles en raison de leur faible nombre devraient limiter considérablement leur pouvoir de nuisance. Nous pensons qu’en quelques années beaucoup disparaîtront et que le peu qui subsisteront retourneront plus ou moins rapidement à l’état sauvage en quelques générations. Tout regroupement qui nous menacerait serait, dans tous les cas, traité de façon rapide.

     

    Notre principal ennemi historique à la mise en œuvre de notre plan était évidemment les États nationaux. La mondialisation, la globalisation, les instances européennes, l’immigration massive ont été autant d’outils que nous avons utilisés avec un immense succès depuis 30 ans et désormais les identités nationales ou les sentiments d’appartenance ont été considérablement réduits, de même que les sentiments patriotiques. L’argent et la possession sont devenus les valeurs cardinales du plus grand nombre. La politisation des masses s’est considérablement réduite, les nations, comme nous le souhaitions, sont devenues fragiles et peuvent désormais être déstabilisées de l’intérieur.

     

    Nous devons donc poursuivre avec constance la politique immigrationniste permettant de faire venir des masses considérables de pauvres du Sud dans des pays du Nord appauvrisNous devons avec constance faire monter l’islam le plus radical afin d’attiser au maximum les haines et la désunion des peuples.Lorsque nous provoquerons l’effondrement économique, alors le communautarisme le plus absurde que nous avons développé dans chaque pays conduira la plus grande partie de ces pays vers des guerres civiles de grande ampleur où chaque communauté se chargera pour notre compte de tuer le plus grand nombre des membres de la communauté adverse. Noirs contre blancs aux USA, musulmans contre chrétiens en Europe, ces guerres civiles auront l’immense avantage de détruire les hommes sans que des affrontements entre pays dégénèrent en guerre nucléaire mondialeEnfin, lorsque les guerres dévasteront les pays, nous en profiterons pour amplifier la diffusion de virus comme notre projet de e-bola 2.0 modifié génétiquement que nous testons actuellement avec efficacité puisque nous obtenons de précieuses données épidémiologiques, sociologiques (comportement des individus face à la maladie) mais nous visualisons également notre capacité à saturer des systèmes de soins qui seront, dans tous les cas, déjà considérablement dégradés par les guerres civiles que nous aurons créées sur l’exemple de la guerre entre les deux Ukraines.

    L’ensemble de ces éléments, l’impréparation des peuples, leur dépendance vis-à-vis de tous les systèmes supports les rendront particulièrement vulnérables à nos différentes actions. L’effondrement économique devrait rapidement se propager à l’ensemble de la planète. La Chine s’effondrera sous le poids des troubles sociaux et la Russie, qui nous pose encore des problèmes à l’heure actuelle, devrait voir son problème réglé en 2015 comme nous l’espérons, mais disons que pour le moment c’est l’axe Russo-chinois qui oppose la plus grande résistance à notre vision de futurNous n’excluons pas, si nous n’arrivions pas à convaincre, à utiliser l’arme de l’assassinat ciblé à l’égard de personnalités refusant notre programme de dépopulation et l’adhésion à notre idéologie de la vie éternelle. »

     

    Évidemment, pour tous ceux qui ne l’auraient pas compris, ce que vous venez de lire n’a aucun rapport avec la réalité et toute ressemblance avec un ou plusieurs personnages existants serait purement fortuite (ou pas…). Il s’agit bien sûr de science-fiction (ou pas tout à fait…). C’était juste une petite histoire, sortie de mon esprit fertile (ou d’ailleurs…), que je souhaitais vous raconter. Vous pouvez évidemment vous rendormir tranquillement.

     

    Disons qu’il s’agit juste du point de départ de ce que pourrait être un roman (ou pas…) mais il n’en demeure pas moins que, comme toute histoire, cela pose de véritables questions.

     

    La vie éternelle, qui est au cœur de la stratégie d’une société comme Google (dont les liens avec les instances les plus secrètes des USA comme la NSA ou la CIA ne sont plus à démontrer), pose la question de la possibilité de l’accessibilité de tous à la vie éternelle. Peut-on être 10, 20 ou 30 milliards d’humains à peupler la planète et à consommer ? La réponse est bien évidemment négative, alors dans un tel cas forcément hypothétique, que ferions-nous des hommes et des femmes en trop Lire ici un excellent article du JDD sur le dernier livre de Laurent Alexandre« la mort de la mort » détaillant la stratégie de Google.

    http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Laurent-Alexandre-La-strategie-secrete-de-Google-apparait-652106 

     

    Le transhumanisme n’est pas une vue de l’esprit, c’est même une idéologie fondamentalement profondément répugnante qui a toujours existé même si elle portait d’autres noms en d’autres temps. Le transhumanisme se développe même de façon relativement transparente à visage presque découvert et finalement, personne n’y trouve tellement rien à y redire, mais que restera-t-il de l’homme lorsque l’homme sera scientifiquement amélioré pour devenir un surhomme, et cela ne vous rappelle-t-il toujours rien ? 

     

    Autre question, on commence enfin à parler quelque peu du ravage que va provoquer l’arrivée de la robotique, et France 2 a même consacré un reportage à ce sujet au JT de 20 heures d’hier sur cette étude qui annonce la disparition de 3 millions de postes en France d’ici 2025 – mais je peux vous assurer que ce sera beaucoup plus et beaucoup plus vite – et qui nous donne vite une raison d’espérer en allant nous montrer une entreprise de aéronautique qui a même embauché en même temps qu’elle installait… un robot !

    Tout cela nous amène à deux questions de fond. La première c’est que factuellement, en supprimant tous les postes et le maximum de travail pour optimiser les gains, les entreprises finalement se tirent toutes une balle dans le pied à terme puisque évidemment, il n’y aura plus de consommateur solvable et donc de profit alors pourquoi poursuivre cette politique, d’où l’idée qu’en réalité le système ne cherche pas à se sauver mais à se « dépasser » et, désormais, la frontière de partage entre les riches et les pauvres n’est plus tant l’argent que l’accès à la vie éternelle.

     

    Autre grande question, corollaire des premiers éléments, vous ne pouvez pas ne pas voir que l’homme voit son « utilité marginale » s’effondrer. Mao disait qu’un homme c’était une bouche à nourrir mais deux bras (pour travailler). Calcul économique simple mais fondé. L’homme avec ses deux bras c’est une « force de travail ». D’ailleurs, toute notre économie est basée sur ce type de postulatPourtant l’on voit bien que l’homme devient inutile et le deviendra d’autant plus que les nouvelles machines qui arrivent permettront de tout faire ou presque sans intervention humaine. Les humanoïdes pourront nous remplacer pour 95 % des tâches, alors que restera-t-il à l’homme ?

     

    Si j’aimerais croire à la capacité de l’humanité de partager et de dépasser tous ses défauts, soyons raisonnables, l’histoire humaine prouve qu’il y a assez peu de chance que nous vivions dans un monde de Bisounours où tout le monde serait gentil et où personne ne manquerait de rien… Alors que faire de tous ces bras en trop devenus parfaitement inutiles, je dirais même obsolètes. Comment régler le problème pourrions-nous dire pudiquement.

     

    Si nous poussons au bout les raisonnements « environnementalistes » et « transhumanistes », il apparaît logiquement que seule une politique drastique de dépopulation viendrait à bout des problèmes auxquels nous sommes confrontés et ces raisonnements, aussi odieux soient-ils, sont intellectuellement imparables. 

     

    Nous sommes devenus trop nombreux, la planète ne peut pas supporter le nombre d’humains actuel dans le système économique actuel, notre empreinte écologique est insupportable et nous n’avons plus du tout besoin de main-d’œuvre. Enfin, nous pourrions presque vivre éternellement, or la quête de l’éternité est évidemment une tentation humaine depuis la nuit des temps.

    Alors bien entendu, tout cela est de la fiction pure… et pourtant… Si Mao disait qu’une bouche à nourrir c’était deux bras utiles, aujourd’hui il dirait qu’une bouche… c’est toujours une bouche de trop, surtout quand il y en a 7 milliards et que leurs bras, bientôt, ne serviront plus à rien. Et Mao, ce grand humaniste, qu’aurait-il fait dans un tel contexte ?

    Il est déjà trop tard. Préparez-vous et restez à l’écoute.

    À demain… si vous le voulez bien !!

    Charles SANNAT

    « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK) 

    http ://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-scoop-exclusif—le-rapport-classe-top-secret-de-la-derniere-reunion-des-bilderberg-.aspx ?article=5944120262H11690&redirect=false&contributor=Charles+Sannat 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :