• Nouveau scandale: Mobilier de l'Elysée,de la Nation,vendu au profit d'un organisme privé par Brigitte Macron pour faire reluire sa communication

    ,

    Nouveau scandale: Mobilier de l'Elysée,de la Nation,vendu au profit d'un organisme privé par Brigitte Macron pour faire reluire sa communication

     

    Privatisation et vente de la France à la découpe : le Mobilier National maintenant

    • par Régis de Castelnau. 2 mai 2020

     

     

    Qu’est-ce que c’est encore que cette histoire ?

    Lorsque l’on s’informe sur les raisons du numéro de Paris-Match orné de la photo/provocation de Brigitte Macron annonçant « qu’elle s’engage pour les hôpitaux », on apprend la chose suivante :

    « Lutte contre le Coronavirus : la France va vendre du mobilier national contre le Covid 19. Une vente aux enchères de meubles issus des collections publiques aura lieu en septembre au profit de la fondation hôpitaux de France présidée par Brigitte Macron. »

    Pardon ?

    Décodage :

    • « La France » ? Qui donc ? Quelle autorité publique a pris cette décision ?
    • Le mobilier national appartient à l’État, et par conséquent à la Nation. Il est inaliénable. Si l’on souhaite le vendre il faut auparavant le déclasser. Qui va le faire et pour quelle raison ?
    • Le produit de la vente sont des fonds publics et l’on se demande bien pourquoi les sommes obtenues en seraient attribuées à un organisme privé ce qu’est la fondation « hôpitaux de France ». Pourquoi et à quel titre ? Sur quelles bases juridiques ?
    • Comment est-il possible que Madame Macron qui bien qu’elle n’ait aucune fonction officielle publique soit manifestement intervenue par l’intermédiaire de son mari pour prendre la décision de vendre à l’encan des biens d’État. Et puisse recueillir ensuite le produit de cette vente en tant que personne privée présidente d’un organisme de droit privé ?

     

    Au-delà de l’aspect moral profondément déplaisant de cette opération de communication, celle-ci sent le droit pénal à 100 km.

    Explication :

    • Tout d’abord, pour se mettre en avant et jouer les humanitaires soucieuses des intérêts de la Nation et après que son époux ait détruit le système hospitalier français, Madame Macron joue les bons samaritains. Mais elle se garde bien de solliciter ses amis milliardaires oligarques, vous savez, ceux qui nous avaient annoncé le versement de sommes ronflantes au moment de l’incendie de Notre-Dame, sommes que pour certaines on attend toujours. Non non elle tape dans la caisse publique, c’est plus facile. A priori Bernadette Chirac ne s’est jamais autorisée cette facilité au profit de la fondation quand elle la présidait.

    Ensuite cette opération est menée exclusivement dans l’intérêt personnel de Madame Macron. Sur le plan juridique, cela ne semble pas permettre de justifier le déclassement de biens publics inaliénables pour les vendre à l’encan. Ce montage semble bien justiciable de l’application de l’article 432–15 du code pénal qui sanctionne le détournement de biens publics. De plus celui-ci serait double, d’abord les meubles dont on va quand même rappeler que Monsieur et Madame Macron n’en sont pas les propriétaires et qu’ils appartiennent à tous les Français. Ensuite les fonds recueillis sont évidemment des fonds publics, et les voilà attribués à Madame Macron personne privée pour faire reluire sa communication.

    • Enfin les époux Macron ont pris cette initiative en tant que personnes publiques. Ils auraient dû le faire en théorie exclusivement pour des motifs d’intérêt général. Or le produit de la vente sera versé à Madame Macron personne privée en tant que présidente de l’organisme privé Fondation des hôpitaux de France. Ce mélange des genres public-privé, cette double casquette que l’on porte en étant des deux côtés de la barrière est sanctionnée par le code pénal et l’article 434–12 du code pénal qui sanctionne la « prise illégale d’intérêts ». Le caractère « intérêt général » de la décision de la vente à l’encan du mobilier national doit être chimiquement pur. Or en la circonstance le fait d’en attribuer le produit à la structure privée présidée par Madame Macron fait peser un lourd soupçon sur la motivation en la polluant avec un caractère privé. Monsieur et Madame Macron en tant que personnes publiques ont la surveillance et l’administration de la décision de cette vente. En tant que personne privée, Madame Macron destinataire des sommes à un intérêt personnel privé, Monsieur Macron en tant qu’époux de celle-ci, un intérêt personnel indirect également privé. Dura lex sed lex. La jurisprudence désormais séculaire concernant cette infraction est de ce point de vue intraitable.

    Peut-être serait-il nécessaire d’arrêter de faire n’importe quoi. Et la moindre des choses serait de donner toutes les informations plutôt que de confier la communication aux journaux officiels de la flagornerie, Paris-Match et Gala.

    source : https://www.vududroit.com

    https://reseauinternational.net/privatisation-et-vente-de-la-france-a-la-decoupe-le-mobilier-national-maintenant/

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    MIDU66
    Mardi 5 Mai à 14:03

    Les biens de l'état sont inaliénables , ils sont rentrés " référencés" dans les listes des objets du patrimoine .

    Un président quel qu'il soit en est simplement le locataire et utilisateur et non pas le propriétaire au même titre qu'un curé de village dans sa paroisse qui n'a aucun droit de vente des objets contenus dans son église ou sa sacristie . ceux ci appartiennent a l'état donc a nous tous .

    De plus ce mobilier ne devrait logiquement pas être vendu aux enchères par un commissaire priseur précis qui prend de grosses commissions de vente , ce commissaire priseur devrait être tiré au sort parmi des volontaires de cette corporation , car maintenant que ce soit a Paris ou en petite ville de province les objets font un prix identique depuis que les commissaires priseurs ont leurs ventes en LIVE , cela touche les acheteurs du monde entier .
    Sinon sans cela , en cas de vente ce commissaire priseur sera choisi par qui ? Sera t'il lui aussi un ami a la famille a monsieur le président Macron ? 

    Pour déclasser ce mobilier , il faudrait une commission d'experts impartiaux reconnus en Antiquités dans leur branche ( non affiliés a des salles de ventes ) , pour savoir si ce mobilier a un intérêt patrimonial ou pas , savoir également si c'est bien le moment d'organiser une vente de mobilier et si ce mobilier est reconnu courant soit entre 1 EURO et la valeur maximale qu'on veut lui donner " a mon avis moins de 1000 EURO " ( a l'estimation par pièce ) car le mobilier courant est en grande perte de vitesse moins 80% de dévaluation par rapport aux années 2010

    J'ai pris 1000 EURO d'estimation haute , car c'est le plafond qu'a fixé l'état pour un paiement en espèces , ce qui reviens a dire que les objets d'un montant supérieur a 1000 EURO ont une valeur patrimoniale traçable ( paiement uniquement par chèque ou C-B ou virement bancaire , pas en espèces .

    Il ne faut pas des évaluations ou ( prisées ) de commissaires priseurs qui ont un grand intérêt financier dans ces ventes et qui pourraient facilement déclasser du mobilier national pour en avoir la vente , dont ils sont les bénéficiaires par les commission sur les frais de vente frais de vente

    Ceux ci se disent experts en Antiquités mais au final , ils ont besoin de conseils de vrais experts indépendants en Antiquités pour les  catégories d'objets ou mobiliers qu'ils ont en confié a la vente ou succession ( vente volontaire ) ou tutelle ou curatelle  ( vente judiciaire ) si ceux ci présentent un intérêt majeur , il leur est préconisé de faire appel a des experts en Antiquités par branche

    2
    Chevalier
    Mardi 5 Mai à 17:58
    Enrichissement personnel
    3
    Ollivier
    Mercredi 6 Mai à 07:29
    Bonjour, si Mme macron est dans son tort, tout le peuple français doir por plainte, donc voyez l'organisation d'une cotisation afin d'avoir avocat et justice
    Mme Ollivier
    • Voir les réponses
    4
    Berthonneau
    Mercredi 6 Mai à 13:56
    Inadmissible
    5
    Dumec Jérôme
    Mercredi 6 Mai à 14:29
    Scandaleux.
    Prévenez bfm tv de toute urgence, faites le buzz
    • Voir les réponses
    6
    D
    Mercredi 6 Mai à 14:41

    Madame MACRON n'a aucun pouvoir pour traiter cette affaire.De même,je ne comprends pas pourquoi elle perçoit une somme de 430.000 € par an.Cela ne s'était jamais produit avant.Je pense que mes compatriotes sont devenus ou laxistes ou faibles d'esprit pour avoir accepté,sans broncher,ces petits arrangements macronien.-Reveillez vous français,il est déja trope tard pour que nous nous en sortions.

    • Voir les réponses
    7
    Alain
    Mercredi 6 Mai à 17:13
    Madame cela ne ne vous appartient en aucune manière.
    8
    Schaffhouse
    Mercredi 6 Mai à 19:16
    ça s'appelle " PREVARICATION " ?
    9
    Danie
    Mercredi 6 Mai à 22:26
    Gonflées !!!!
    10
    Fanfa'
    Jeudi 7 Mai à 05:38
    Ce sont vraiment des saloperie.on cai très bien.que cai.pas.pour les imfermiere.pour leur poche com dab.ou son l'argent des privés qui deve être pour les imfermiere.paretil dit le macron.et les 330 milliards.pour les hôpitaux.et les 220.milliard pour les imfermiere ou et passer cette argent j'espère qui le payerons.u' jour pour.vol organisé en bande.et de la prison ferme jugé par des civils et tous leur prendre leur bien volé au peuple.francai.et prendre un juge indépendant.de toute politique car les autres sont pareille.de la.merde heux aussi on.vole.les français et laisser crevé.les pauvres.com dab faut ressortir.le.coup tête en.publique
    11
    Greg
    Jeudi 7 Mai à 10:41
    De quel droit Mme l'institutrice vend nos meubles ? A t'elle encore envie de changer de mobilier comme avec sa fameuse vaisselle à 500000€ .si elle veux faire un don quel demande à son piètre mari moi qui casse tous les codes de la france depuis 2 mois .ou elle n'a qu'à faire quelques séances de maquillage en moins car ça ne changera pas grand chose sur son physique .
    Bonne de vautours tous autant que vous etent
    12
    Flecher Gabriel
    Jeudi 7 Mai à 17:20

    Si cette affaire que je viens de découvrir est vraie, cela me semble grave. Tout est dit dans les différents commentaires , afin de n'avoir besoin de m'attarder sur ce qui me semble pouvoir être assimilé à un délit.  Cette vente ne peut se faire, et si cela était nos députés représentants du peuple doivent intervenir. Par ailleurs ne pas exclure ces citoyens locataires provisoires de l'Elysée de pouvoir les traduire en justice. Cela me rappelle les Balkany se croyant tout autorisé ! Mais que vaut encore la justice dans cette république bananière ?  Et tous ces gens provenant souvent d'un même milieu socio-culturel prompt à un laxisme pour couvrir toutes leurs manigances .

    13
    Sylumine
    Vendredi 8 Mai à 18:47

    Les réseaux sociaux c’est bien...mais les gens compétents si cela est vrai bien sûr..ont-ils été alertés...?

     

    14
    AnubiS57
    Samedi 9 Mai à 10:06
    AnubiS57
    Nous sommes les seuls à cracher sur notre culture, notre Histoire et à vendre notre patrimoine au plus offrant !
    • Voir les réponses
    15
    Danièle FAVARI
    Samedi 9 Mai à 12:29

    Plus de 10.000 signatures en moins de 4 jours mais la pétition reste ouverte pour vos signatures, merci : 

    https://www.mesopinions.com/petition/politique/vente-aux-encheres-mobilier-national/88818

    16
    Jeanou34
    Samedi 9 Mai à 13:45
    Cette dame n'a pas encore compris qu'elle n'est que locataire à l'Elysée en aucun cas propriétaire ni des lieux ni de ce qi'ils contiennent ! Mais intouchable.....
    17
    cartier
    Samedi 9 Mai à 14:39

    ils se prennent pour qui ?c'st une calamité des gens pareils cce qui est à l'élysée ne leur appatiernt pas les FRANCAIS doivent se réveiller et vite

    18
    Hernandez
    Samedi 9 Mai à 15:26
    De quel droit un représentant du gouvernement se permet il de vendre du mobilier national qui lui a été prêté durant son mandat ???? Ces gens sont vraiment des ignobles malfrats ils méritent de finir à Fresnes et non à l’Elysee certainement une plainte sera déposée à son encontre ! Impossible pourquoi pas vendre Versailles tant qu’on y est ???
    19
    AMBIGA
    Samedi 9 Mai à 17:54
    Si Ces Grands Messieurs de la MEDIAPART pouvaient s'en occuper...
    Jusqu'où iront ils ces rapaces ?
    20
    mimi
    Samedi 9 Mai à 19:01

    mais quant va t-on les foutres dehors ce sont nos meubles notre patrimoine elle n'a aucun droit dessus au moment de l'état des lieux a leur depart il faut rendre l'élysees dans l'état ou il l'on trouvé et regler le montant des achats de vaisselle et piscinne la elle va moins moins rigoler la gueunon et son blanc bec avec

     

    21
    JEANNE MILLER
    Samedi 9 Mai à 20:47

    Si cela est vrai, ceci est complètement inacceptable. 

    22
    marcoitch
    Dimanche 10 Mai à 02:44

    bande salopards !

     

    23
    andicou
    Dimanche 10 Mai à 08:32

    elle n'a absolument pas à toucher au mobilier de la France pour service sa cause, et non celle des hopitaux.

    ce n'est pas son problème,elle n'est pas l'élu de la France

    24
    CALVO
    Dimanche 10 Mai à 10:57
    Nouveau hold-up. Sur la propriété commune des FRANÇAIS... Mme MACRON n'est que hôte résidente... jusqu'où va va aller le pillage de la FRANCE et de la main mise de ces sinistres personnes?????
    25
    Arellano
    Dimanche 10 Mai à 12:55
    M ET Meme Macron il fau un referendum bite pour interoger et Interdire ce VENTE ILLEGAL MERCI
    26
    Grave Danielle
    Dimanche 10 Mai à 12:56
    Cest une honte napas le droit Sa apartient a LA nation de ou Elle se permet cella
    27
    bonbon
    Dimanche 10 Mai à 13:44

    J'ose espérer que le commissaire priseur  demandera à Mme macron le titre de propriété et la provenance de ces biens mobiliers qu'elle ne pourra , bien évidemment montrer , car les meubles aurons été prélevés dans les trésors de l'Etat et appartiennent à la France et ces meubles inestimables devront être considérés comme volés au Trésor public ! Donc invendable !

    28
    Arthur
    Dimanche 10 Mai à 14:03
    On est actuellement dans une république bananiere, comme en Afrique
    29
    Dimanche 10 Mai à 17:02

    Merci BONBON pour cet excellent commentaire.

    Le psychopathe Macron et sa nounou pédophile Brigitte ont pris le pouvoir par coup d'Etat,

    avec l'aide des meRdias sionistes,

    pour détruire la France, social, patrimoine, culture, diplomatie, etc etc,

    ils sont menteurs, voleurs, escrocs, prédateurs, criminels etc, etc, 

    A dénoncer, à envoyer devant un Tribunal. Certains voudraient leur couper la tête,

    d'autres les mettre en Jugement, moi je les mettrai à leur place: dans un asile psychiatrique !

    Chantal Dupille dite eva R-sistons

    30
    burgond47
    Dimanche 10 Mai à 18:37

    Quelle honte ! le confinement et la fixation sur le COVID 19 par les médias de tous bords nous ont fait oublier tout le reste, essentiellement des opérations douteuses par MACRON et ses proches. En voici un exemple flagrant.

    31
    jack
    Mardi 19 Mai à 17:30

    C'est une honte..!!!!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :