• Vote historique à l’ONU contre le blocus imposé à Cuba

    pétition pour la levée immédiate du blocus imposé au peuple cubain

    La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

    Comme à l’habitude, et cela est bien regrettable, les médias ont pratiquement passé sous silence, l’événement qui s’est produit la semaine dernière et qui valait pourtant la peine de s’y arrêter quelques instants : Pour la première fois, la résolution présentée par Cuba, condamnant le Blocus, imposé depuis plus d’un siècle par les États-Unis, a vu ces derniers S’ABSTENIR. Une victoire à mettre au compte de l’abnégation de ce petit pays, de son peuple qui souffre terriblement de la violence de son puissant voisin. Nous nous sommes joints aux protestations venues de partout dans le monde en participant à la manifestation qui a eu lieu mercredi dernier à l’appel de la Coordination dont Cuba Coopération France fait partie.

    Le résultat obtenu en appelle un autre que nous souhaitons vivement : LA LEVÉE DÉFINITIVE ET SANS CONDITION DU BLOCUS, INJUSTE, ILLÉGAL, CRIMINEL INFLIGÉ PAR LES ÉTATS-UNIS À CUBA !

    Lors de l’inauguration de la Foire Internationale de La Havane (FIHAV) le Ministre Rodrigo Malmierca a rappelé que le blocus toujours en vigueur est le principal obstacle pour la normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis et qu’il a aussi un impact négatif sur d’autres pays. Il a souligné que les mesures positives annoncées par OBAMA ne sont toujours pas en vigueur, comme, par exemple la levée de l’interdiction d’utiliser le dollar pour les transactions internationales.

    Pour la première fois, en marge de cette foire a eu lieu le Forum des Investissements. Rodrigo Malmierca, a présenté le 3e portefeuille des affaires, qui comporte 395 projets (69 de plus qu’en 2015) et qui représente 3 milliards 600 millions de dollars de capitaux étrangers. Il a notamment déclaré : «  L’investissement étranger n’est pas un mal nécessaire. Nous avons besoin de promouvoir son développement. C’est une décision souveraine de Cuba, personne ne nous l’impose. Nous le faisons parce que nous sommes convaincus de son importance pour le progrès du pays » Il a noté la lenteur des affaires, due essentiellement à l’impréparation de la partie cubaine. Les projets cette année tiennent compte d’une approche régionale, et les coopératives non agricoles pourront participer directement ou indirectement à des projets d’investissements. Le Ministre a par ailleurs déclaré « Le but est d’atteindre 2 milliards de dollars par an, chiffre qui est loin d’être atteint. Nous voulons créer les bases économiques qui permettront de consolider le développement de notre pays et du socialisme prospère et durable. Nous reconnaissons le rôle du marché dans le développement économique d’un pays, mais on ne peut pas y être subordonné. A Cuba, les moyens de production restent dans les mains de l’État »

    Ouragan. Les travaux de récupération se poursuivent. Si 95% des lignes téléphoniques de San Antonio del Sur ont été été rétablies il n’y en a que 31 % à Baracoa et 15 % à Maisi, tant les dégâts avaient été importants. L’ouragan aura créé 63 millions de dégâts avec notamment la destruction totale ou partielle de 38.800 bâtiments. Machado Ventura, 2e secrétaire du Parti Communiste de Cuba a appelé à ne pas perdre un jour dans la récupération du café, le secteur le plus touché par l’ouragan qui a endommagé 4.940 hectares.

    Quelques nouvelles brèves, en plus de celles fournies par le service économique de notre ambassade.

    -  Le Ministre Wallon de l’Économie est en mission à Cuba accompagné par une 15e d’entreprises wallonnes et bruxelloises.

    -  La firme chinoise Yutong, déjà implantée à Cuba a présenté au cours de la FIHAV un nouveau modèle d’omnibus totalement électrique.

    -  Les énergies renouvelables auront un développement de 15 % entre 2015 et 2021.

    -  Une rencontre amicale a eu lieu entre Fidel Castro et le Président du Portugal qui vient d’effectuer un voyage officiel à Cuba.

    -  Le Comité de coopération économique entre la Corée du Sud et Cuba s’est réuni. Une première depuis 57 ans ! Il a traité de la coopération dans plusieurs domaines : électricité, énergie, biomédecine et alimentation.

    -  Cuba a de nouveau était désigné comme membre du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour la période 2017/2019. C’est le pays qui a reçu le plus de voix de soutien des pays de la région.

    -  Le Dr Eusébio Leal, honoré à nouveau. Il s’est vu attribuer le litre de Dr honoris causa de l’Université Nationale de San Marco au Pérou. Le Prix lui a été remis par le Recteur de cette Université. La cérémonie a eu lieu à l’Université de La Havane et elle était présidée par Miguel Diaz Canel, Premier Vice Président du Conseil d’État et des Ministres. Le discours d’éloge a été prononcé par Eduardo Torres Cuevas, Président de l’Académie d’Histoire. Toutes nos félicitations.

    Des bonnes nouvelles de notre association. Vous lirez avec intérêt les comptes rendus des activités de nos comités du Tarn-et-Garonne et de l’Ardèche. Un punch d’enfer ! Mais disons plutôt un MOJITO de la coopération …

    Tout dernier conseil. Plusieurs amis s’étonnent de ne plus recevoir la Lettre dans leur boite le jeudi matin. Suivez l’indication que vous est donnée par Gérard, notre Directeur Technique, au bas de celle-ci et que je reproduis pour vous :

    Vous devriez, dès-maintenant, ajouter le courriel newsletter@cubacoop.org à votre carnet d’adresses de messagerie ! Vous augmenterez ainsi vos chances de recevoir nos courriels dans votre boîte de réception au cas où plusieurs personnes cliquent sur le bouton "Ceci est un Spam/Courrier indésirable" !

    Bien cordialement,

    Roger Grévoul
    Président Fondateur
    Responsable politique du Site Internet et de la Lettre Hebdomadaire.

     

    Vote historique à l’ONU contre le blocus imposé à Cuba

    par Posté par Roger Grévoul le 31 octobre 2016

    Après le vote exceptionnel de l’assemblée générale de l’ONU, André Chassaigne, Président du Groupe d’Amitié de l’Assemblée Nationale française avec Cuba, réagit.

     

    Cuba, une île bio où le miel coule à flot, alors que partout ailleurs les abeilles souffrent

    par Fabienne et J-François MALLEIN le 1er novembre 2016

    Pour cause d’embargo, les agriculteurs cubains n’ont pas eu accès aux produits phytosanitaires pour protéger leurs cultures.

    Un article publié dans « the guardian » en février 2016, montre que ce fut un mal pour un bien. Bio malgré elle, l’île est aujourd’hui le seul endroit au monde où les abeilles sont en bonne santé. Le miel bio cubain s’exporte très bien, et l’apiculture s’y développe.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    ahura
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 08:45

    Les Etats-Unis viennent de gagner un marché et les cubains de perdre leur liberté et leur dignité ! Ils viennent de faire entrer le loup dans la bergerie ! Ils vont le regretter !

    2
    Vendredi 4 Novembre 2016 à 23:56

    Je pense exactement comme toi. ET l'Ambassade US espionnera, contrôlera, provoquera changement politique !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :