• Le secret d'Israël - Génocide effrayant !

     

     

    Il y a peu, j'ai envoyé un tweet, avec rappel entre autres, d'une vidéo que j'ai enregistrée il y a quelques années : " La France est colonisée par des sionistes https://www.dailymotion.com/video/xyt8pb. Macron est d'origine juive https://www.youtube.com/watch?v=XgWzfVNy_iI   (à la mn 35.20). La violente répression des Gilets Jaunes est même dénoncée par l'UE, ils sont défigurés... Comme les Palestiniens, car israël est DERRIERE ces méthodes en France ".

    Mais dans le monde, de plus en plus de citoyens savent ce qui se cache derrière "Israël" (dirigé par des fascistes radicaux, talmudistes) : ILS occupent les secteurs les plus importants de la planète, dévastateurs, comme la Haute Finance (La City), les médias (désormais qualifiés de meRdias), etc... et pire que tout, ils orchestrent le Nouvel Ordre Mondial monstrueux (par ex avec la manipulation, à l'école, des élèves: Gender, Histoire falsifiée, apprentissage du sexe et de la perversité, etc... Et avec onze vaccins pour les petits, en France - génocide de la population française remuante, rebelle, attachée à son système social ?).

    ILS sont la plaie de la planète ! Et si justice n'est pas faite sur terre, moi croyante je le dis: Leur châtiment sera éternel ! eva R-sistons

    NB Ma mère était juive russe, née près d'Odessa (et mon père, Français Catholique).

     

    Le secret d'Israël - Génocide effrayant !

    Le secret d'Israël

    par Dr. Elias Akleh. 

     

    Israël est un État terroriste créé pour servir les puissances occidentales en divisant le monde arabe.

    C’est un fait établi et bien connu qu’Israël est un État colonial génocidaire, terroriste et purificateur ethnique.

    Soutenu par un dieu élitiste génocidaire et assoiffé de sang (lisez l’Ancien Testament et la Torah) avec une religion raciste esclavagiste, anti-goyim, suprémaciste et vengeresse, semblable aux terroristes de l’État Islamique d’aujourd’hui, les bandes terroristes juives sionistes comme l’Irgoun, le Palmach et le Hagana, ont bombardé les marchés alimentaires, commissariats, hôtels et autres cibles civiles palestiniennes depuis 1946.

    Ils ont perpétré de nombreux génocides, attaquant des villages palestiniens, violant femmes et enfants, assassinant de sang-froid tous les habitants, puis rasant les villages jusqu’au sol. Plus de 400 villages palestiniens ont été complètement ou presque entièrement détruits et leurs habitants ont été violés, torturés et assassinés.

    L’objectif était d’inspirer la peur dans le cœur des habitants palestiniens pour les chasser du pays. Selon une estimation prudente, 800 000 Palestiniens ont été chassés de leur patrie et sont devenus des réfugiés en 1948.

    Les puissances mondiales civilisées autoproclamées de l’époque, avec leur nouvel outil des Nations Unies, n’ont pas formé une coalition pour protéger les civils palestiniens, comme elles prétendent aujourd’hui former une coalition pour combattre le terrorisme de l’EI. Au lieu de cela, l’ONU a récompensé ces bandes terroristes juives sionistes en leur donnant un État, Israël, sur des terres palestiniennes usurpées.

    Les dirigeants sionistes israéliens, avides et expansionnistes, n’étaient pas satisfaits de ce qu’ils avaient usurpé en 1948, mais voulaient plus. Ils ont continué à attaquer sporadiquement les villages arabes voisins jusqu’à ce qu’en 1967, ils occupent le reste de la Palestine, certaines parties du Liban, de la Syrie et de l’Égypte après avoir commis d’autres crimes de guerre ; le nettoyage ethnique en Palestine et sur le plateau du Golan syrien, la destruction totale de nombreux villages syriens sur le plateau du Golan et le meurtre sans merci de mille prisonniers égyptiens. Pendant cette guerre, Israël a largement utilisé des bombes illégales au napalm contre les armées arabes.

    Palestine 1948

    Le monde « civilisé » n’a rien fait d’autre pour dissuader Israël que de publier deux résolutions de l’ONU dénuées de sens et égoïstes qualifiant l’occupation israélienne d’illégale et demandant « poliment » à Israël de se retirer aux frontières précédentes.

    Les dirigeants israéliens n’ont pas été dissuadés. Ils ont continué d’attaquer l’Égypte, la Jordanie et le Liban en violation de toutes les résolutions de l’ONU. Ils ont presque détruit toute la capitale libanaise ; Beyrouth et y ont perpétré de nombreux massacres tels que les massacres de Sabra et Shatila, les massacres de Cana (deux fois) et bien d’autres.

    Israël n’a même pas hésité à bombarder un poste d’observation des Nations Unies pour les empêcher de documenter leurs attaques à l’aide d’armes illégales telles que les bombes à fragmentation.

    L’ONU n’a rien fait au sujet de toutes ces violations et de tous ces massacres, si ce n’est écrire des rapports « d’enquête » dénués de sens.

    En violation flagrante de tous les accords de paix avec les Palestiniens, l’oppression israélienne s’est intensifiée contre les Palestiniens dans le but d’évacuer le pays pour de nouveaux occupants juifs sionistes. Cela comprend l’emprisonnement et la torture (de nombreux prisonniers étaient des enfants enlevés de chez eux par des soldats terroristes israéliens au milieu de la nuit), la démolition et/ou l’usurpation de maisons et leur remise à des colonisateurs extrémistes (colons), la confiscation de terres pour construire des colonies illégales (colonies), le meurtre de manifestants pacifiques de sang-froid et des raids dans des villes palestiniennes avec des chars.

    Les occupants extrémistes sionistes israéliens (colons) attaquent régulièrement les quartiers palestiniens, brûlant leurs récoltes, empoisonnant leurs puits d’eau, abattant leurs arbres, assassinant leurs enfants et détruisant leurs biens, parmi bien d’autres actes terroristes. Les colonisateurs religieux extrémistes (colons) attaquent et violent régulièrement les lieux saints islamiques. Leurs violations de la Mosquée islamique d’Al-Aqsa sous la protection des soldats se sont intensifiées progressivement et ont engendré des résultats désastreux.

    Israël a créé le plus grand camp de concentration jamais construit dans la bande de Gaza, faisant d’elle et de ses habitants un champ d’expérimentation militaire vivant pour leurs armes chimiques et biologiques nouvellement développées. Des rivières de déchets d’égouts israéliens sont déversées de temps en temps dans les villes de Gaza pour propager des maladies.

    L’armée terroriste israélienne a attaqué la bande de Gaza à plusieurs reprises, assassinant sans discrimination des civils et détruisant des maisons. Les bâtiments officiels, les maisons civiles, les écoles, les hôpitaux, les églises et les mosquées, toutes sortes de véhicules et de bateaux de pêche ont été la cible de l’armée terroriste israélienne.

    Si ces munitions au phosphore avaient été lâchées sur les Juifs n’importe où dans le monde, les Juifs auraient appelé à l’extinction de l’agresseur ; mais pas pour Israël

    « Pluie de feu » était le terme utilisé par l’organisation Human Rights Watch pour décrire les crimes de guerre commis par Israël, à savoir les tirs répétés et aveugles de bombes au phosphore blanc sur les zones à forte densité de population de Gaza. Israël n’a même pas hésité à bombarder les écoles de l’UNRWA qui servaient d’abris. Les installations de la Force Intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) visaient également à détruire les denrées alimentaires entreposées pour affamer les Palestiniens.

    Abandonnés par la communauté mondiale et par les dirigeants arabes et laissés seuls pour périr de faim, de soif, de maladie et du feu israélien, les Palestiniens de Gaza ont décidé d’appliquer eux-mêmes la résolution 194 des Nations Unies de 1948 affirmant le droit légal des réfugiés palestiniens à retourner dans leurs foyers d’origine occupés par Israël.

    Ils ont organisé la « grande marche du retour » tous les vendredis vers la barrière imposée par Israël qui les emprisonnait à l’intérieur de la petite bande de Gaza. La marche a commencé le 30 mars 2018 et se poursuit tous les vendredis depuis lors. Vendredi dernier, c’était le 70e vendredi de la Grande Marche. Bien que les manifestants n’aient pas été armés, ils ont été confrontés à une brutalité israélienne mortelle avec des gaz toxiques, des balles recouvertes de caoutchouc et des balles réelles tirées par des tireurs d’élite israéliens. Jusqu’à présent, au moins 310 Palestiniens ont été assassinés, dont des enfants, des femmes, des médecins et des journalistes, et plus de 17 000 ont été blessés et des dizaines de milliers d’autres ont été gravement amputés à cause des balles explosives utilisées par les tireurs d’élite israéliens.

    Les menaces terroristes d’Israël s’étendent également à l’échelle mondiale au-delà de la Palestine occupée et des États arabes voisins. Il est bien connu qu’Israël a mis au point des bombes nucléaires, dont la technologie et les matériaux ont été volés à la France et aux États-Unis. Déclarant son « option Samson » nucléaire menaçant les capitales de nombreux pays, Israël ne renoncerait pas aux armes nucléaires, ne signerait pas le Traité sur la Non-Prolifération des armes nucléaires (TNP) et ne permettrait pas à l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) d’inspecter ses installations nucléaires.

    Au lieu de cela, Israël a utilisé ses armes nucléaires contre d’autres nations, ce qui en a fait la deuxième nation après les États-Unis à utiliser des bombes nucléaires. Israël a utilisé des bombes nucléaires contre son plus proche ami, les États-Unis, lors des attaques sous faux drapeau du 11 septembre pour déclencher les guerres contre le monde arabe au nom de la lutte contre le terrorisme.

    Israël a également utilisé des bombes nucléaires contre la Syrie. De plus, en collusion avec l’Arabie Saoudite, Israël a largué deux bombes à neutrons contre le Yémen. Voici une vidéo :

     

    Les attaques terroristes israéliennes ont atteint de nombreux pays à travers le monde sous la forme d’assassinats par des agents du Mossad, et d’attaques sous faux drapeaux pour effrayer les Juifs et les faire immigrer en Israël « en sécurité ». Parmi les assassinats les plus importants, mentionnons les multiples assassinats de Kennedy, John, Robert et John Jr. (la malédiction des Kennedy), les assassinats de militants arabes et palestiniens et les assassinats de scientifiques nucléaires égyptiens, irakiens et iraniens, pour n’en citer que quelques-uns. Les attaques sous faux drapeaux sont nombreuses, y compris les attaques contre des synagogues, des écoles de yeshiva, des cimetières juifs et d’autres attaques soi-disant islamistes contre des cibles occidentales.

     

    Israël est un État terroriste mondial, mais les pays occidentaux, l’Europe, les États-Unis et le Canada, qui réclament régulièrement justice, démocratie, liberté et paix, continuent de protéger et de soutenir cet État terroriste. Nous n’avons pas vu de sanctions économiques, de condamnations graves ou de frappes militaires contre Israël semblables à celles que ces États mènent contre d’autres pays comme le Liban, l’Irak, la Syrie, le Yémen et l’Iran accusés d’actes terroristes, de possession d’armes de destruction massive et d’utilisation d’armes illégales et chimiques interdites.

    Au contraire, nous voyons des administrations américaines successives utiliser leur droit de veto pour protéger Israël à l’ONU. La terreur d’Israël est justifiée en tant que légitime défense. Les États-Unis empruntent 38 milliards de dollars au début de chaque exercice financier pour le donner à Israël, en plus de toute la technologie militaire gratuite et des aides à l’armement au soi-disant seul allié démocratique américain au Moyen-Orient.

    Tandis que les Américains souffrent d’une crise croissante des sans-abris, les administrations américaines subventionnent l’expansion illégale des colonies israéliennes (colonies) sur les terres palestiniennes usurpées. Alors que les étudiants américains sont accablés à vie par les prêts étudiants, les États-Unis subventionnent l’éducation gratuite pour chaque citoyen israélien, du jardin d’enfants à l’université. Alors que de nombreux Américains meurent et souffrent d’un manque d’assurance médicale, les États-Unis subventionnent une couverture médicale complète à vie pour chaque Israélien.

    Israël est un État terroriste protégé

    Qu’est-ce qui motive le monde occidental, en particulier les États-Unis, à soutenir cet État terroriste, quel que soit le crime qu’il commet ? Non… ce n’est pas l’AIPAC ou tout autre PAC pro-israélien. Ce sont des conséquences, pas la cause. Quel est le secret d’Israël ?

    Pour comprendre le secret d’Israël, il faut remonter à 1905, à l’époque impériale. A cette époque, l’Empire ottoman, à la différence des empires européens : Grande-Bretagne, France, Hollande (Pays-Bas), Belgique, Espagne et Italie, était très fort et couvrait tout le monde arabe, du Golfe Persique à l’océan Atlantique en passant par l’Afrique du Nord. Le pétrole a été découvert en Iran et dans la péninsule arabe la même année.

    Henry Campbell-Bannerman, le Premier Ministre britannique de l’époque, a demandé la tenue d’une conférence impériale périodique, également appelée Conférence Coloniale, pour discuter d’une stratégie politique et économique visant à affaiblir/démanteler l’Empire ottoman et à renforcer la civilisation coloniale chrétienne occidentale. Des représentants des empires susmentionnés, des historiens, des sociologues, des géographes, des agronomes, des spécialistes du pétrole et des économistes de renom ont assisté à la conférence. D’une durée de deux ans, la conférence a culminé avec une stratégie secrète appelée Document Campbell-Bannerman.

    Le document reconnaît que la mer Méditerranée, qui relie les trois grands continents, l’Europe, l’Asie et l’Afrique, est le pont naturel vital entre l’Ouest et l’Est. Ses rives est et sud appartiennent à une nation, les Arabes, qui ont une langue commune, une histoire commune et surtout une religion. Grâce à leur situation géostratégique, plaque tournante des principales routes commerciales surplombant la Méditerranée, la mer Rouge, la mer d’Arabie et le Golfe Persique, ainsi que leurs vastes ressources naturelles, dont le pétrole, et leur immense force humaine, ils pourraient devenir le plus grand et le plus puissant empire du monde. Le Document proposait des stratégies spécifiques pour perturber une telle possibilité.

    Diviser pour conquérir a toujours été une stratégie efficace pour détruire le tissu de toute nation. Le Document proposait de diviser ce monde arabe par la création et le soutien de minorités avec des dirigeants marionnettistes basés sur des zones géographiques plus petites, des ethnies différentes et des sectes religieuses différentes, et de les inciter les uns contre les autres à entrer dans un état de guerres perpétuelles dévastatrices.

    Puisque la science est un facteur majeur dans la construction de l’industrie et de l’économie de tout pays, il a été proposé, premièrement, d’offrir de grandes récompenses matérielles aux scientifiques arabes pour les attirer dans les pays occidentaux, et deuxièmement de perturber, affaiblir et paupériser les systèmes éducatifs des États arabes divisés proposés par leur isolement, par leur pauvreté économique et par des programmes éducatifs de qualité médiocre imposés, à travers des régimes fantoches.

    La proposition la plus dévastatrice pour la région était de créer un « État tampon » hostile au milieu du monde arabe, en particulier en Palestine, séparant les Arabes du Moyen-Orient de leurs frères en Afrique du Nord et contrôlant les rives orientales de la Méditerranée. Le soutien au sionisme pour créer Israël en Palestine a été approuvé à cette fin.

    A l’époque, en raison de leur religion isolationniste suprémaciste, de leur système bancaire usuraire et de leur haine envers tous les non-Juifs (Goyims), le sentiment anti-juif était endémique en Europe. Les Juifs ont été persécutés et expulsés de nombreux pays européens. Le sionisme, une idéologie politique visant à créer un État exclusivement juif, a été créé pour résoudre le problème juif de l’Europe. Soutenir le sionisme pour créer un Israël hostile au cœur du monde arabe en Palestine, sur les rives orientales de la Méditerranée, aurait un double objectif : faire d’une pierre deux coups.

    Premièrement, Israël serait l’État tampon hostile au cœur du monde arabe qui créerait un état de guerres perpétuelles avec ses voisins arabes nourrissant le complexe militaro-industriel occidental.

    Deuxièmement, l’Europe se débarrasserait de son problème juif lorsque les Juifs immigreraient en Israël. Les dirigeants européens, prétendant soutenir Israël sioniste, étaient en fait anti-juifs, qui voulaient éjecter les Juifs isolationnistes d’Europe.

    Arthur Balfour, le Ministre britannique des Affaires Étrangères, auteur de la Déclaration Balfour de 1917 en faveur de la création d’un Israël juif, avait rejeté les Juifs comme « un peuple étranger et hostile ». Balfour, comme d’autres politiciens britanniques de l’époque, avait soutenu la loi britannique sur les étrangers restreignant l’immigration des Juifs russes en Grande-Bretagne. Soutenant le sionisme, il voyait cette idéologie profiter à la société occidentale en la débarrassant de ses minorités juives gênantes.

    L’Occident n’a pas peur qu’Israël devienne une superpuissance parce que sa force militaire dépend du soutien militaire occidental et parce qu’Israël ne pourra jamais conquérir et soumettre tous ses voisins arabes hostiles.

    Israël est un État terroriste créé pour servir les puissances occidentales en divisant le monde arabe et en le maintenant dans un état de guerres perpétuelles en demande d’armes occidentales. Israël réussira à perturber l’unité du monde arabe pendant un certain temps, mais, à l’instar de l’EI, il sera définitivement vaincu et disparaîtra.

     

    Source : Israel’s Secret

     traduction Réseau International

    https://reseauinternational.net/le-secret-disrael/

     

     

     

    sionisme 4 20190223

     

    Formidable article !

    https://reseauinternational.net/antisemite-comment-la-domination-des-rabbins-alimente-une-guerre-sainte-en-israel/

     

    Ces rescapés du génocide juif sont-ils des antisémites ?

    http://europalestine.com/spip.php?article443

     

    Comment les Rothschild contrôlent le monde...

    https://changera.blogspot.com/2019/08/comment-les-rothschild-controlent-le.html#more

     

    .

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Thierry Theller
    Lundi 26 Août à 10:20

     

    Les tombereaux de souffrances ne sont pas tombés du ciel. Dans son livre, Thomas Suarez explique comment le terrorisme a créé Israël. Un authentique souffle de lucidité vitale.

      Les tombereaux de souffrances ne sont pas tombés du ciel... Dans son livre, Thomas Suarez explique comment le terrorisme a créé Israël.

     

     À lire en urgence, avant que le port des oeillères et autres saloperies politiques ne deviennent obligatoires pour tout le monde …

    Thomas Suarez : COMMENT LE TERRORISME A CRÉÉ ISRAËL. Editions : InvestigAction

     

     

     

    2
    Thierry Theller
    Lundi 26 Août à 11:16

    Question à propos des poltroncrates de toutes conditions : face à l’horreur insoutenable des images de Johnny Punish - The Occupation, comment peut-on encore pouvoir respirer dignement en gardant les yeux ouverts avec du papier Q au fond du gosier ?

    Re-question : leurs mandibules se résumeraient-elles  à un orifice anal d’un nouveau genre ? Vaseline en prime ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :